Charles d’Orléans

(1394-1465)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes en vrac

En regardant vers le pays...

Les en voulez-vous garder...

Je n’ai plus soif, tarie est la fontaine...

En verrai-je jamais la fin...

Ah Dieu ! qu’il m’ennuie...

Que me conseillez-vous, mon cœur ?...

Quand n’ont assez fait dodo...

En tirant d’Orléans à Blois...

Plus penser que dire...

En hiver : du feu, du feu !...

Jeunes amoureux nouveaux...

La Départie d’amours en ballades : Quant vint à la prochaine fête...

Priez pour paix...

En faites-vous doute ? Point ne le devez...

En acquittant notre temps vers jeunesse...

Ne heurtez plus à l’huis de ma pensée...

Qui ? quoi ? comment ? à qui ? pourquoi ?...

Je meurs de soif, en côté la fontaine...

Mon cœur m’a fait commandement...

En la forêt d’Ennuyeuse...

Fermez-lui l’huis au visage...

Le premier jour du mois de mai...

S’il vous plaît vendre vos baisers...

Qui a toutes ses hontes bues...

Ce premier jour du mois de mai...

Dieu, qu’il la fait bon regarder...

Ma Dame, tant qu’il vous plaira...

J’aime qui m’aime, autrement non...

Bien montrez, printemps gracieux...

Loué soit celui qui trouva...

Dedans la maison de Douleur...

On ne peut servir en deux lieux...

Les fourriers d’Été sont venus...

Pour ce que Plaisance est morte...

Le lendemain du premier jour de mai...

Quand je suis couché en mon lit...

En la nef de bonne nouvelle...

Trop longtemps vous vois sommeiller...

Pourquoi m’as-tu vendu, Jeunesse...

Hiver, vous n’êtes qu’un vilain...

Quand j’ai ouï le tabourin...

Nouvelles ont couru en France...

Saluez-moi toute la compagnie...

Dedans mon Livre de Pensée...

Mon cœur, étoupe tes oreilles...

Au puits parfond de ma mérancolie...

En regardant ces belles fleurs...

En la forêt de Longue Attente...

Votre bouche dit : Baisez-moi...

Le beau soleil, le jour saint Valentin...

Comme j’ois que chacun devise...

Laissez-moi penser à mon aise...

Las ! Mort, qui t’a fait si hardie...

Pourquoi moi, plus que les autres ne font...

Le temps a laissé son manteau...

Allez-vous-en, allez, allez...

Petit mercier, petit panier...

Que nous en faisons...

Ma seule amour que tant désire...

À ce jour de Saint Valentin que chacun doit...

Fiez-vous-y...

Je fu en fleur au temps passé d’enfance...

Quant vint à la prochaine fête...

J’ai fait l’obsèque de ma Dame...

Écolier de Mérancolie...

Ma seule amour, ma joie et ma maîtresse...

Puis çà, puis là...

 


Mon cœur, étoupe tes oreilles
Pour le vent de mérancolie !
S’il y entre, ne doute mie,
Il est dangereux à merveilles.
 
Soit que tu donnes ou tu veilles,
Fais ainsi que dis, je t’en prie ;
Mon cœur, étoupe tes oreilles
Pour le vent de mérancolie !
 
Il cause douleurs non-pareilles
Dont s’engendre la maladie
Qui n’est pas de léger guérie.
[...]

[lire le poème...]


Trop longtemps vous vois sommeiller,
Mon Cœur, en deuil et déplaisir ;
Veuillez vous ce jour éveiller,
Allons au bois le mai cueillir,
Pour la coutume maintenir.
Nous oirons des oiseaux le glai,
[...]

[lire le poème...]


Qui a toutes ses hontes bues,
Il ne lui chaut que l’on lui die,
Il laisse passer moquerie
Devant ses yeux, comme les nues.
 
S’on le hue parmi les rues,
La tête hoche a chère lie.
Qui a toutes ses hontes bues,
Il ne lui chaut que l’on lui die.
 
Truffes sont vers lui bien venues ;
Quand gens rient, il faut qu’il rie ;
[...]

[lire le poème...]


Pourquoi m’as-tu vendu, Jeunesse,
À grand marché, comme pour rien,
Ès mains de ma dame Vieillesse
Qui ne me fait guère de bien ?
À elle peu tenu me tiens,
Mais il convient que je l’endure,
Puisque c’est le cours de nature.
 
Son hôtel de noir de tristesse
Est tendu. Quant dedans je viens,
J’y vois l’histoire de Détresse
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Sеlvе : Sur сеs mоts : Sоuviеnnе-tоi, Hоmmе, quе tu еs сеndrе

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : «Τu bоis, с’еst hidеuх ! prеsquе аutаnt quе mоi...»

Βаudеlаirе : «Vоus аvеz, соmpаgnоn dоnt lе сœur еst pоètе...»

Βаïf : «À lа fоntаinе је vоudrаis...»

Hugо : «Εllе étаit déсhаusséе, еllе étаit déсоifféе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis né dаns un pоrt еt dеpuis mоn еnfаnсе...»

Rоllinаt : À quоi pеnsе lа Νuit

Сrоs : Désеrtеusеs

Hugо : «Jеunеs gеns, prеnеz gаrdе аuх сhоsеs quе vоus ditеs...»

☆ ☆ ☆ ☆

Βоissiеr : Lа Rоndе dеs fоеtus

Сrоs : Ρауsаgе

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : Сésаr Βоrgiа

Ρаrnу : Lе Lеndеmаin : «Εnfin, mа сhèrе Éléоnоrе...»

Τоulеt : «Lе miсrоbе : Βоtulinus...»

Rоllinаt : L’Εnviе

Αpоllinаirе : Εхеrсiсе

Βаnvillе : Lа Соrdе rоidе

Соurtеlinе : Lе Соup dе mаrtеаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mаdrigаl (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur «Οbsсurе nuit, lаissе tоn nоir mаntеаu...» (Соignаrd)

De Сосhоnfuсius sur Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés (Μаrbеuf)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Αntigrippе sur Lа Τоrсhе (Νizеt)

De Ιо Kаnааn sur Lа Ρiеuvrе (Sаtiе)

De Сurаrе- sur Sоlliсitudеs (Frаnс-Νоhаin)

De Μоdо sur Lеs Ιngénus (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Αutrе sоnnеt sur lе mêmе vоl (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De JR Τrоll sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Jаdis sur «Quаnd lеs оs sоnt pаrеils...» (Τоulеt)

De Xiаn sur «Si сеlui qui s’аpprêtе à fаirе un lоng vоуаgе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Si tu viеns (Dеlаruе-Μаrdrus)

De Сurаrе- sur Lе Βаtеаu ivrе (Rimbаud)

De Xiаn sur Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...» (Соrnеillе)

De Xiаn sur Vеrs imprоvisés sur un аlbum (Lаmаrtinе)

De Саnаrd sur Sur Jоnаs (Drеlinсоurt)

De Sаuvеtеur sur À Μаdаmе G., Sоnnеt (Μussеt)

De Μоnrоsе sur «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...» (Αpоllinаirе)

De FΕDΕRΜΑΝΝ sur Lа Guеrrе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz