Charles d’Orléans

(1394-1465)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À ce jour de Saint Valentin que chacun doit...

Ah Dieu ! qu’il m’ennuie...

Allez-vous-en, allez, allez...

Au puits parfond de ma mérancolie...

 

Bien montrez, printemps gracieux...

 

Ce premier jour du mois de mai...

Comme j’ois que chacun devise...

 

Dedans la maison de Douleur...

Dedans mon Livre de Pensée...

La Départie d’amours en ballades : Quant vint à la prochaine fête...

Dieu, qu’il la fait bon regarder...

 

Écolier de Mérancolie...

En acquittant notre temps vers jeunesse...

En faites-vous doute ? Point ne le devez...

En hiver : du feu, du feu !...

En la forêt de Longue Attente...

En la forêt d’Ennuyeuse...

En la nef de bonne nouvelle...

En regardant ces belles fleurs...

En regardant vers le pays...

En tirant d’Orléans à Blois...

En verrai-je jamais la fin...

 

Fermez-lui l’huis au visage...

Fiez-vous-y...

 

Hiver, vous n’êtes qu’un vilain...

 

Je fu en fleur au temps passé d’enfance...

Je meurs de soif, en côté la fontaine...

Je n’ai plus soif, tarie est la fontaine...

Jeunes amoureux nouveaux...

J’ai fait l’obsèque de ma Dame...

J’aime qui m’aime, autrement non...

 

Laissez-moi penser à mon aise...

Las ! Mort, qui t’a fait si hardie...

Le beau soleil, le jour saint Valentin...

Le lendemain du premier jour de mai...

Le premier jour du mois de mai...

Les en voulez-vous garder...

Les fourriers d’Été sont venus...

Le temps a laissé son manteau...

Loué soit celui qui trouva...

 

Ma Dame, tant qu’il vous plaira...

Ma seule amour, ma joie et ma maîtresse...

Ma seule amour que tant désire...

Mon cœur, étoupe tes oreilles...

Mon cœur m’a fait commandement...

 

Ne heurtez plus à l’huis de ma pensée...

Nouvelles ont couru en France...

 

On ne peut servir en deux lieux...

 

Petit mercier, petit panier...

Plus penser que dire...

Pour ce que Plaisance est morte...

Pourquoi moi, plus que les autres ne font...

Pourquoi m’as-tu vendu, Jeunesse...

Priez pour paix...

Puis çà, puis là...

 

Quand je suis couché en mon lit...

Quand j’ai ouï le tabourin...

Quand n’ont assez fait dodo...

Quant vint à la prochaine fête...

Que me conseillez-vous, mon cœur ?...

Que nous en faisons...

Qui a toutes ses hontes bues...

Qui ? quoi ? comment ? à qui ? pourquoi ?...

 

Saluez-moi toute la compagnie...

S’il vous plaît vendre vos baisers...

 

Trop longtemps vous vois sommeiller...

 

Votre bouche dit : Baisez-moi...

 


Mon cœur m’a fait commandement
De venir vers votre jeunesse,
Belle que j’aime loyaument,
Comme dois faire ma princesse.
Se vous demandez : Pour quoi est-ce ?
C’est pour savoir quand vous plaira
Alléger sa dure détresse
Ma dame, le saurai-je jà ?
 
Dites-le par votre serment !
Je vous fais léale promesse
Nul ne le saura, seulement
[...]

[lire le poème...]


En regardant ces belles fleurs
Que le temps nouveau d’amours prie,
Chacune d’elle s’ajolie
Et farde de plaisants couleurs.
 
Tant embaumées sont d’odeurs
Qu’il n’est cœur qui ne rajeunie
En regardant ces belles fleurs
Que le temps nouveau d’amours prie.
 
Les oiseaux deviennent danseurs
Dessus mainte branche fleurie
[...]

[lire le poème...]


Pourquoi m’as-tu vendu, Jeunesse,
À grand marché, comme pour rien,
Ès mains de ma dame Vieillesse
Qui ne me fait guère de bien ?
À elle peu tenu me tiens,
Mais il convient que je l’endure,
Puisque c’est le cours de nature.
 
Son hôtel de noir de tristesse
Est tendu. Quant dedans je viens,
J’y vois l’histoire de Détresse
[...]

[lire le poème...]


Laissez-moi penser à mon aise,
Hélas ! donnez-m’en le loisir.
Je devise avecques Plaisir
Combien que ma bouche se taise.
 
Quand Merancolie mauvaise
Me vient maintes fois assaillir,
Laissez-moi penser à mon aise,
Hélas ! donnez-m’en le loisir.
 
Car enfin que mon cœur rapaise
J’appelle Plaisant Souvenir,
Qui tantôt me vient réjouir.
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Οrléаns : «Ρuis çà, puis là...»

Νоuvеаu : «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt inасhеvé

Νоаillеs : Lе Jеunеssе dеs mоrts

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Αpоllinаirе : Un pоèmе

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Riсhеpin : Βеrсеusе

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Соrbièrе : Lе Μоussе

Νеlligаn : Évаngélinе

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Βruаnt : À lа Glасièrе

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Μаеtеrlinсk : «Ιls оnt tué trоis pеtitеs fillеs...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Αngе pâlе (Rоllinаt)

De Jаdis sur Lаnguеur (Vеrlаinе)

De Μаrсеlinе sur À mа bеllе lесtriсе (Βоuilhеt)

De Jаdis sur «Grоs еt rоnd dаns mоn Саbinеt...» (Viоn Dаlibrау)

De Сосhоnfuсius sur Lе Μаuvаis Οuvriеr (Frаnсе)

De Jаdis sur Βоnsоir (Соrbièrе)

De Сосhоnfuсius sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

De Snоwmаn sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

De Саrlа Οliviеr sur Émilе Νеlligаn

De Vinсеnt sur «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Lе Rоsе (Gаutiеr)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz