Anna de Noailles

(1876-1933)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

L’Adolescence

Ainsi la vie ample et savante...

L’Amour

Apaisement

Automne pluvieux, mélancolique automne...

L’Automne

Aux soldats de 1917

 

Le Baiser

Les Biches

 

Chanson pour Avril

Chaque jour j’entends qu’en silence...

Chaque matin m’accable et la couleur de l’air...

Les Charmettes

La Cité natale

Le Cœur

 

Dans l’âpre solitude où tu vis désormais...

De quoi t’ai-je, en ce jour, frustré, cœur endormi ?...

La Détresse

Deux Êtres luttent...

Dissuasion

 

Ébloui, pur, minutieux...

L’Empreinte

Les Espaces infinis

 

Habitante éthérée et fixe des tombeaux...

L’Hiver

 

Il fera longtemps clair ce soir...

Ils ont inventé l’âme afin que l’on abaisse...

L’Image

L’Innocence

L’Inquiet Désir

 

Le Jardin et la Maison

Je ne reconnais pas ta personne présente...

Je ne t’aime pas pour que ton esprit...

Je suis sûre de ta bonté...

Le Jeune Mort

Le Jeunesse des morts

La Jeunesse

Jeunesse

Je voudrais faire avec une pâte de fleurs...

J’ai su la vérité, j’ai vu tout ce qui passe...

J’ai tant souffert, je souffre tant...

J’ai vu, soudain étrange, ingrate et sans mémoire...

J’aurais pu ne jamais connaître...

J’écris

 

La femme, durée infinie...

Lamentation

La nuit, lorsque je dors et qu’un ciel inutile...

Le désir triomphal, en son commencement...

Le secret est plus évident...

L’hiver aux opaques parois...

 

Matin, j’ai tout aimé, et j’ai tout trop aimé...

La mort dit à l’homme...

Morts qui me fûtes chers, ne soyez pas jaloux...

 

Ne souffre pas ; tu vois, je suis pourtant moi-même...

La Nuit

Nul lit, nulle chambre, nul toit...

 

Offrande à Kypris

L’Offrande à la Nature

L’Offrande à Pan

Offrande

L’Orgueil

 

Les Parfums

Le Pays

Les Plaintes d’Ariane

Puisque mes yeux ont vu les lieux où tu reposes...

 

Les Regrets

Le Repos

 

Sans regrets, crois-moi, sans effroi...

Si je n’aimais que toi en toi...

S’il te plaît de savoir jusqu’où...

 

Le Temps de vivre

Le temps n’a pas toujours une égale valeur,

Les Terres chaudes

La Tristesse dans le parc

T’aimer. Et quand le jour timide va renaître...

 

Les Vagues

Le Verger

La Vie profonde

Violons dans le soir

Voix intérieure

Voyages

 
Deux Êtres luttent...


 
Deux êtres luttent dans mon cœur,
C’est la bacchante avec la nonne,
L’une est simplement toute bonne,
L’autre, ivre de vie et de pleurs.
 
La sage nonne est calme, et presque
Heureuse par ingénuité.
Nul n’a mieux respiré l’été ;
Mais la bacchante est romanesque,
 
Romanesque, avide, les yeux
Emplis d’un sanguinaire orage.
[...]

[lire le poème...]


T’aimer. Et quand le jour timide va renaître,
Entendre, en s’éveillant, derrière les fenêtres,
Les doux cris jaillissants, dispersés, des oiseaux,
Éclater et glisser sur la brise champêtre
Comme des grains légers de grenades sur l’eau...
[...]

[lire le poème...]

La mort dit à l’homme...


 
Voici que vous avez assez souffert, pauvre homme,
Assez connu l’amour, le désir, le dégoût,
L’âpreté du vouloir et la torpeur des sommes,
L’orgueil d’être vivant et de pleurer debout...
 
[...]

[lire le poème...]


L’hiver aux opaques parois
N’a pas de brises ni d’arômes ;
Tu respires en quelque endroit
Et pour moi l’univers embaume !
 
On voit, dans le froid firmament,
Les étoiles aux feux fidèles ;
Mon regard recherche laquelle
Met sur toi son scintillement.
 
Axe élu, pour moi tu traverses
Le globe d’un trait idéal.
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 9 juin 2016 à 19h12

Hexapode au chef de sinople
---------------------------------------

Cet hexapode est un peu fou,
Il dit que sa chandelle est morte,
Mais il en a deux, qui sont fortes,
Ornant sa fourrure de loup,

Or, qu’il soit fou, que nous importe?
S’il trouve le monde à son goût,
Si, de sa tâche, il vient à bout,
Heureux soit-il, en quelque sorte.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 10 juin 2016 à 12h04

Ce commentaire est ci par erreur, me dit l’hexapodologue, voir le titre  

« S’il te plaît de savoir jusqu’où »

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lа Fоntаinе : Lе Сhênе еt lе Rоsеаu

Lа Fоntаinе : Lе Liоn аmоurеuх

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Hуspа : Lеs Éléphаnts

Dubus : Ρаntоum : «À l’аbri dеs ridеаuх...»

Μilоsz : Τоus lеs Μоrts sоnt ivrеs...

Swаrth : Lеs Αrtistеs

Rоllinаt : Lа Jumеnt Zizi

Αrvеrs : «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...»

Dоnnау : Lаmеntо du trоmpé

☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Vаlаdе : Réminisсеnсе

Hеrоld : Lа Саthédrаlе

Rоllinаt : L’Étоilе du fоu

Lа Villе dе Μirmоnt : «Νоvеmbrеs pluviеuх, tristеs аu bоrd dеs flеuvеs...»

Hеrоld : Lа Саthédrаlе

Vаuсаirе : «Hоrs lа dоulеur, l’аmоur nе dоnnе pаs grаnd-сhоsе...»

Swаrth : Αu lесtеur

Suаrès : Μеssаgе dе Ρâris

Lа Βоétiе : «Се јоurd’hui, du sоlеil lа сhаlеur аltéréе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sur un Sоngе (Sсudérу)

De Сосhоnfuсius sur «Ô bеаuх сhеvеuх d’аrgеnt mignоnnеmеnt rеtоrs !...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Étаblissеmеnt d’unе соmmunаuté аu Βrésil (Jасоb)

De Сliеnt sur Sоnnеt du huit févriеr 1915 (Αpоllinаirе)

De Fоurmi sur Lе Τunnеl (Rоllinаt)

De Julеs dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Jеаn dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Αlаntе-Limа sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Νаrсissе Hérоn sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Βаudеlаirе)

De Νiсhоlаs nеwmаn sur Frаnсis Jаmmеs

De Αmigо* sur Dаns lе јаrdin d’Αnnа (Αpоllinаirе)

De Μаlvinа sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...» (Vеrhаеrеn)

De gаutiеr sur Lеs Αssis (Rimbаud)

De Lа Μusérаntе sur L’Éсhеllе (Αutrаn)

De Didiеr СΟLΡΙΝ sur «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...» (Rоnsаrd)

De Μаriа sur «Αprès unе јоurnéе dе vеnt...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur «Αu prеmiеr trаit, quе mоn œil rеnсоntrа...» (Τуаrd)

De vinсеnt sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Vinсеnt sur Lа Grеnоuillе blеuе (Fоrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz