Clément Marot

(1496-1544)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À Antoine : Si tu es pauvre...

À ceux qui après l’Épigramme du beau Tétin en firent d’autres

À F. Rabelais

À la fille d’un Peintre d’Orléans belle entre les autres

À Mademoiselle de la Grelière

Anne, par jeu, me jeta de la neige

À une Damoiselle malade

À une laide

Au Roi, pour avoir été dérobé

Au roi de Navarre : Mon second Roi, j’ai une haquenée...

 

Ballade de frère Lubin

 

Changeons propos, c’est trop chanté d’amours...

Chant de Mai et de Vertu

 

De celui qui entra de nuit chez s’amie

De la tristesse de s’amie

De l’Abbé et de son Valet

De l’amour du Siècle Antique

De Madame la Duchesse d’Alençon

De oui et de nenni

De Pauline

De sa grande amie

Des cinq points en amours

Des enfants sans souci

Des nonnes, qui sortirent du couvent pour aller se récréer

Des Nonnes, qui sortirent du Couvent pour s’aller récréer

De soi-même : Marot, voici (si tu le veux savoir)...

De soi-même

Des poètes français, à Salel

Du beau tétin

Du content en amours

Du lieutenant criminel et de Samblançay

Du mois de Mai et d’Anne

D’amours me va tout au rebours...

D’Anne qui lui jeta de la neige

D’où vient cela, belle, je vous supplie...

 

Églogue au Roi sous les noms de Pan et Robin

Épitaphe d’Alix

Étant assis aux rives aquatiques...

 

Je suis aimé de la plus belle...

Jouissance vous donnerai...

J’ai une lettre entre toutes élite...

 

Languir me fais sans t’avoir offensée...

La plus belle des trois sera...

 

Ma Dame ne m’a pas vendu...

Marot, voici (si tu le veux savoir)...

Mon second Roi, j’ai une haquenée...

 

Ne sais combien la haine est dure...

 

Plaisir n’ai plus, mais vis en déconfort...

Pour le Mai planté par les Imprimeurs de Lyon devant le logis du seigneur Trivulse

Puis que de vous je n’ai autre visage...

 

Quand je vois Barbe, en habit bien duisant...

Quand j’ai pensé en vous, ma bien-aimée...

Quand vous voudrez faire une amie...

Qui veut avoir liesse...

 

Secourez-moi, ma Dame par amours...

Si de nouveau j’ai nouvelles couleurs...

Si tu es pauvre...

Sur quelques mauvaises manières de parler

Sur une vieille

 

Tant est subtil, et de grande efficace...

Tant que vivrai en âge florissant...

 

Une pastourelle gentille...

Un gros prieur son petit-fils baisait...

 

Vous perdez temps de me dire mal d’elle...

 
De sa grande amie


 
Dedans Paris, ville jolie,
Un jour, passant mélancolie,
Je pris alliance nouvelle
À la plus gaie demoiselle
Qui soit d’ici en Italie.
 
D’honnêteté elle est saisie,
Et crois (selon ma fantaisie)
Qu’il n’en est guère de plus belle
              Dedans Paris.
 
Je ne la vous nommerai mie,
Sinon que c’est ma grande amie ;
[...]

[lire le poème...]

À la fille d’un Peintre d’Orléans belle entre les autres


 
Au temps passé, Apelles, Peintre sage,
Fit seulement de Vénus le visage,
Par fiction, mais pour plus haut atteindre,
Ton père a fait de Vénus sans rien feindre,
[...]

[lire le poème...]

D’Anne qui lui jeta de la neige


 
  Anne, par jeu, me jeta de la neige,
Que je cuidais froide certainement :
Mais c’était feu, l’expérience en ai-je,
Car embrasé je fus soudainement.
  Puisque le feu loge secrètement
[...]

[lire le poème...]

Chanson


Qui veut avoir liesse
Seulement d’un regard
Vienne voir ma maîtresse
Que Dieu maintienne et gard :
Elle a si bonne grâce,
Que celui qui la voit
Mille douleurs efface,
Et plus s’il en avoit.
 
Les vertus de la belle
Me font émerveiller ;
La souvenance d’elle
Fait mon cœur éveiller ;
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оubli dеs mоrts

Lаfоrguе : Соmplаintе du fœtus dе pоètе

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lоrsquе је t’аi соnnuе аuх Îlеs dе lа Sоndе...»

Ρоnсhоn : Ρаrtiе dе сhаssе

Jаmmеs : Lеs Νègrеs

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Jе nе tе priе pаs dе lirе mеs éсrits...»

Viviеn : «Ρаrlе-mоi, dе tа vоiх pаrеillе à l’еаu соurаntе...»

Ρоnсhоn : Сhаnsоn dе printеmps

Hеrvillу : Βuсоliquе Νоirе

Νоuvеаu : Αu muséе dеs аntiquеs

Hеrvillу : Sur lеs bоrds du Sаubаt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Jе mе fеrаi sаvаnt еn lа philоsоphiе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Lе Сhеvriеr (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «Τаnt quе l’оisеаu dе Jupitеr vоlа...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Élоgе à lа јеunе fillе (Sеgаlеn)

De Dupаnlоup sur Ρаrtiе dе сhаssе (Ρоnсhоn)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De Τhundеrbird sur Sur un tоmbеаu (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Lilith sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz