Tristan Klingsor

(1874-1966)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À la chandelle

À la fontaine

L’Almanach

Les Ânes

L’Attente inutile

L’Aubépine

L’Auberge

Les Audacieux

Au jardin de ma tante

Au joli jeu des fourberies

L’Aveu

 

Les Baladins

Le Baladin

La Belle au bois dormant

La Belle d’Argenteuil

Berceuse de la poupée

Bonjour Monsieur

Bonnard

Le Bourgeois de Dreux

Brouwer

 

La Chaise de paille

Chanson à la lune

Chanson de Bohême : Comme un écho de la ballade de Villon...

Chanson de Bohême : Princesse, savez-vous où est la Bohême...

Chanson de Jean Brochet

Chanson de la citrouille

Chanson de la merluche

Chanson de l’artichaut

Chanson de Thulé : Il était un roi de Bohême...

Chanson de Thulé : Je suis un pauvre fou de Thulé...

Chanson du merle

Chanson du roi de Prusse

Chanson d’autrefois

Le Chasseur

Le chien de Jean de Nivelle

Comme un écho de la ballade de Villon...

Le Cortège

Cueille la rose et le fuseau...

 

Dame Kundry

Les Dés

Devant l’obélisque

Le Dragon

 

L’Eau claire

Envoi

Esmérée

 

Le Faucon

La Fleur sèche

Le Fou

 

Le Grimoire

 

Hirondelle qui pars aux Indes

Humoresque

 

Il était un roi de Bohême...

Impression au clair de lune

L’Indifférent

L’Inutile Chanson

Isabelle

 

Je suis un pauvre fou de Thulé...

 

Klingsor

 

La pie est perchée sur un pieu...

Le vent a renversé le géranium...

L’averse a cessé ; le vieux soleil rit...

 

La Margot

Marguerite au rouet

Le Mariage de Manon

Mélisande au fuseau

Le Merle

Messire de Coquelicoquibus

Monsieur de Malbrough

 

La Naine

Le Nain

La Neige

Nocturne familier

Les Noisettes

 

L’Oiseau de paradis

L’Oiseau jaune et bleu

Ondine

Où le coq a-t-il la plume ?

 

Parce que je reviens du bout du monde...

Paysage

Pendant la pluie

Peter Schlemihl

La Pie : La pie est perchée sur un pieu...

La Pie : L’averse a cessé ; le vieux soleil rit...

La Pinte vide

Plaisir d’amour

La Plume d’autruche

Le Pommier tordu

La Poule jaune

Princesse, savez-vous où est la Bohême...

Le Printemps

 

La Reine du lac

La Rencontre

Le Retour : Parce que je reviens du bout du monde...

Le Retour : Toits bleus d’ardoise...

Rêverie d’automne

La Rose morte

La Route

 

Schéhérazade

Sérénade

Si dans cent ans ou plus...

Le souci, la rose, ou la marjolaine

Sous la cendre

Sous la pluie

 

Le Tendre Railleur

Toits bleus d’ardoise...

Les Trois Écus

Les Trois Gars du village

Les Trois Jeunes Filles

 

Le Vagabond

Le Vieil Homme

La Vieille Maison

Vuillard

 

Yeldis

Yseult

 
Les Dés


 
Et maintenant il me faut bien te regarder
En face, vieillesse : la vie
Hélas ! n’est qu’un jeu de dés
Et j’ai déjà perdu la partie.
 
Voici venir novembre, avec ses vieilles pies
[...]

[lire le poème...]

Yseult


 


Quand la nuit tissa de l’ombre en l’air bercée,
quand Yseult aux blanches mains fut trépassée,
le Roy prit dans ses deux mains d’ensorcelé
les deux mains de sa très pâle fiancée
[...]

[lire le poème...]

La Chaise de paille


 
Si j’avais maison en Île-de-France
Avec liberté de rêver à ma guise,
Je me gausserais d’avoir grasse panse
Et col fourré de taupe grise.
 
Si j’avais quatre ou cinq chaises de paille, ou six,
[...]

[lire le poème...]

Isabelle


 
Au verger où sifflent les sylphes d’automne
Mignonne Isabelle est venue de Venise
Et veut cueillir des cerises et des pommes.
 
Sa fine bouche est jalouse des cerises
Et vers elles ses mains s’enjolivent — comme
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Déposé par Vicky le 16 octobre 2016 à 04h21

JEAN GOSSART

Que Jean Gossart boive un bon coup
De cidre frais ou de vin chaud,
Que Jean Gossart boive un bon coup
Et que Margot vide la bourse du grigou,
Peu me chaut.

Je ne regarde que la route qui poudroie
Par la fenêtre de l’auberge;
Je n’écoute que cet oiseau dans le bois:
Jean Gossart, n’as-tu pas le roi?
Ton nez s’allonge comme asperge.

Mais que le clocher fin de la Landelle
Se voie de partout,
Et tes cornes aussi, Jean Gossart, que m’importe,
Puisque l’infidèle
M’a fermé pour ce soir sa porte
Et que je n’ai plus de dame d’atout.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hеrеdiа : Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Hаbеrt : «À l’оmbrе dеs mуrtеs vеrts...»

Μаrоt : Du соntеnt еn аmоurs

Μаrbеuf : Lе Sеin d’Αmаrаnthе

Rоnsаrd : «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...»

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Sсudérу : Lа Νуmphе еndоrmiе

Durаnt dе lа Βеrgеriе : «Βеаuх уеuх dоnt lа dоuсеur si dоuсеmеnt m’еnivrе...»

☆ ☆ ☆ ☆

*** : «Μоn pèrе а fаit fаirе un étаng...»

Μilоsz : Lе Соnsоlаtеur

Сhéniеr : «Étrаngеr, се tаurеаu, qu’аu sеin dеs mеrs prоfоndеs...»

Sаint-Ρоl-Rоuх : L’Épоuvаntаil

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «Viеns, mа bеllе Flоrеllе, оù l’оmbrе nоir trеmblоtе...»

Riсtus : Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...»

Hugо : Се qui sе pаssаit аuх Fеuillаntinеs vеrs 1813

Саrсо : Vеrlаiniеn

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «J’аi сеttе nuit gоûté lеs plus dоuсеs dоuсеurs...» (Hаbеrt)

De Сосhоnfuсius sur Lе Flаmbеаu vivаnt (Βаudеlаirе)

De Μо sur Sur un Μаrbrе brisé (Hеrеdiа)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt dе lа lаnguе (Νоuvеаu)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρаul Sсаrrоn

De Vinсеnt sur «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...» (Riсtus)

De Сurаrе- sur Lе Sеin d’Αmаrаnthе (Μаrbеuf)

De Сurаrе- sur «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...» (Rоnsаrd)

De Jеhаn sur «Lоrsquе l’еnfаnt pаrаît...» (Hugо)

De V. Hugо sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Snоwmаn sur Βаllаdе dеs сélébrités du tеmps јаdis (Βаnvillе)

De Εsprit dе сеllе sur Sœur équivоquе (Sеgаlеn)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

De Gаrdiеn dеs оiеs sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Εsprit dе сеllе sur Μаriа Gаrсiа (Βаnvillе)

De mаuguеg sur «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...» (Hаrаuсоurt)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Соmbiеn quе tоn Μаgnу аit lа plumе si bоnnе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Féеriе (Vаlérу)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz