Étienne Jodelle

(1532-1573)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

Admirant ta blancheur, beauté, majesté, gloire...

Afin qu’en cet ouvrage, aux faces de dehors...

Allez, mes vers, enfants d’un deuil tant ennuyeux...

Amour vomit sur moi sa fureur et sa rage...

À sa Muse

Aux communes douleurs qui poindre en ce jour viennent...

Avec ton cher portrait, qui dans mon âme éprise...

 

Celle qui est au vif de quelque amour atteinte...

Chaque temple en ce jour donne argument fort ample...

Combien de fois mes vers ont-ils doré...

Comme un qui s’est perdu dans la forêt profonde...

 

De moi-même je suis dévotieux, Madame...

De quel soleil, Diane, empruntes-tu tes traits...

Des astres, des forêts, et d’Achéron l’honneur...

Des maux qu’un désespoir, ou qu’un espoir contraire...

Dès que ce Dieu...

Des trois sortes d’aimer, la première exprimée...

 

En ce jour que le bois, le champ, le pré verdoie...

Encor que toi, Diane, à Diane tu sois...

En mon cœur, en mon chef (l’un source de la vie...

En quelle nuit, de ma lance d’ivoire...

En tous maux que peut faire un amoureux orage...

Épitaphe du Membre viril de Frère Pierre

Et quoi ? tu fuis Amour ? Dis-tu pas : et pourquoi ?...

 

Il faut que pour ton mai quiconque soit celui...

 

Je me trouve et je me perds, je m’assure et m’effraie...

Je meure si jamais j’adore plus tes yeux...

Je m’étais retiré du peuple...

Je ne suis de ceux-là que tu m’as dit se plaindre...

Je te rends grâce, Amour, et quiconque des Dieux...

Je vivais mais je meurs, et mon cœur, gouverneur...

Jusqu’aux autels je n’irai seulement...

J’aime le vert laurier, dont l’hiver ni la glace...

 

La Roche du Caucase, où du vieil Prométhée...

 

Madame, c’est à vous à qui premièrement...

Madame, j’ai regret de quoi je n’ai cet heur...

Maudirai-je, Madame, ou le sort envers moi...

Même effet qu’ont les vents enclos dessous la terre...

 

Ô Toi qui as et pour mère et pour père...

Ô traîtres vers...

Ou soit que la clarté du soleil radieux...

 

Par quel sort, par quel art pourrais-je à ton cœur rendre...

Passant dernièrement des Alpes au travers —...

Plutôt la mort me vienne dévorer...

Pourrais-je voir l’heureuse et fatale journée...

 

Quand ton nom je veux faire aux effets rencontrer...

Quand ton nom je veux feindre, ô Françoise divine...

Quel heur, Anchise, à toi, quand Vénus sur les bords...

Quelle humeur, mais quel crime alors qu’on se dispense...

Quelque lieu, quelque amour, quelque loi qui t’absente...

Que n’ai-je mes esprits un peu plus endormis...

 

Recherche qui voudra cet Amour qui domine...

 

Sans pleurer (car je hais la coutumière feinte...

Saphon, la docte Grecque à qui Phaon vint plaire...

Si quand tu es en terre, ô Diane, ta face...

Si quelqu’un veut savoir qui me lie et enflamme...

 

Tout cet hiver par l’âpre et l’aigre véhémence...

 


Allez, mes vers, enfants d’un deuil tant ennuyeux,
Que mon pleur plus que l’encre amoitit cette carte !
Las, allez ! Puisqu’il faut que mon soleil s’écarte,
Accompagnez la nue épaisse de mes yeux !
 
[...]

[lire le poème...]


En ce jour que le bois, le champ, le pré verdoie,
Et qu’en signe d’un vert tant désirable et gai,
Avec maint ardent vœu l’amant plante son mai
Pour marque que l’amour reverdissant flamboie,
 
[...]

[lire le poème...]


Si quand tu es en terre, ô Diane, ta face
De ta face qui luit dans le ciel presque éteint
L’argentine blancheur, si sur ce blanc ton teint
Plein de roses l’Aurore au teint rosin efface,
 
Si deux flambeaux du ciel les plus vifs ont pris place
[...]

[lire le poème...]


Par quel sort, par quel art pourrais-je à ton cœur rendre,
Au moins s’il peut vers moi s’engourdir de froideur,
Cette vive, gentille et vertueuse ardeur
Qui vint pour moi soudain de soi-même s’éprendre ?
 
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Hаbеrt : «À l’оmbrе dеs mуrtеs vеrts...»

Μаrоt : Du соntеnt еn аmоurs

Μаrbеuf : Lе Sеin d’Αmаrаnthе

Rоnsаrd : «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...»

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Sсudérу : Lа Νуmphе еndоrmiе

Durаnt dе lа Βеrgеriе : «Βеаuх уеuх dоnt lа dоuсеur si dоuсеmеnt m’еnivrе...»

Durаnt dе lа Βеrgеriе : Сhаnsоn : «Rоsinе, si tоn âmе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Sаint-Ρоl-Rоuх : L’Épоuvаntаil

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «Viеns, mа bеllе Flоrеllе, оù l’оmbrе nоir trеmblоtе...»

Riсtus : Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...»

Hugо : Се qui sе pаssаit аuх Fеuillаntinеs vеrs 1813

Саrсо : Vеrlаiniеn

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Silvеstrе : Sur un аlbum

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Lоrrаin : Lе Jеunе Hоmmе еt lа Μоrt

Cоmmеntaires récеnts

De Сurаrе- sur Sur un Μаrbrе brisé (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «Ô musе inсоrrigiblе, оù fаut-il quе tu аillеs !...» (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur Dеvаnt lа grillе du сimеtièrе (Gаrnеаu)

De Сосhоnfuсius sur Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés (Μаrbеuf)

De Vinсеnt sur «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...» (Riсtus)

De Сurаrе- sur Lе Sеin d’Αmаrаnthе (Μаrbеuf)

De Jеhаn sur «Lоrsquе l’еnfаnt pаrаît...» (Hugо)

De V. Hugо sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Snоwmаn sur Βаllаdе dеs сélébrités du tеmps јаdis (Βаnvillе)

De Εsprit dе сеllе sur Sœur équivоquе (Sеgаlеn)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

De Gаrdiеn dеs оiеs sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Εsprit dе сеllе sur Μаriа Gаrсiа (Βаnvillе)

De mаuguеg sur «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...» (Hаrаuсоurt)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Соmbiеn quе tоn Μаgnу аit lа plumе si bоnnе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Féеriе (Vаlérу)

De Vinсеnt sur «Dе vоtrе Diаnеt (dе vоtrе nоm ј’аppеllе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Hоrаtius Flассus sur Αriаnе (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz