Marceline Desbordes-Valmore

(1786-1859)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes en vrac

Vous voir sans vous aimer...

L’Esclave et l’Oiseau

L’Enfant au miroir

À Monsieur A. L.

Une plume de femme

Jeune homme irrité...

Le Premier Amour

Quand le fil de ma vie...

Les Roses de Saadi

La Jeune Fille et le Ramier

L’Entrevue au ruisseau

La Rose flamande

Élégie : Il fait nuit : le vent souffle et passe dans ma lyre...

Le Dimanche des Rameaux

À Rouen, rue Ancrière

Le Puits de Notre Dame à Douai

Avant toi

Au médecin de ma mère

À l’amour

Ne fuis pas encore

L’Espoir

C’est beau la vie...

Le Grillon

Je ne sais plus, je ne veux plus

Renoncement

Tristesse : N’irai-je plus courir...

Point d’adieu

Le Réveil créole

Les Oiseaux

Son image

Les Sanglots

Élégie : Ma sœur, il est parti !...

Les Roseaux

Souvenir

L’Oreiller d’une petite fille

Son retour

À M. A. de Lamartine

Les Cloches et les Larmes

À Pauline Duchambge

La Couronne effeuillée

Sans l’oublier

Solitude

Le Ver luisant

Dors !

Un ruisseau de la Scarpe

L’Enfant béni

Ouvrez aux enfants

L’Attente : C’est l’heure où, par mon âme...

S’il l’avait su

Hiver

L’Attente : Quand je ne te vois pas...

Le Soir

Détachement

Amour, divin rôdeur

Quand je ne te vois pas...

Prière : Ne me fais pas mourir sous les glaces de l’âge...

Refuge

Un arc de triomphe

Sol natal

Au revoir

Le Nid solitaire

Malheur à moi

Le Souvenir

Jours d’été

Il fait nuit : le vent souffle et passe dans ma lyre...

Un billet de femme

Rêve d’une femme

Un moment

L’Amie

Le Mal du pays

Allez en paix

Inès

La Promenade d’automne

Ma soeur, il est parti !...

Tu n’auras pas semé...

L’Absence

Le Pardon

Dormeuse

Les Cloches du soir

La Voix d’un ami

Le Dernier Rendez-vous

Ma fille : C’est beau la vie...

Qu’en avez-vous fait

Les Prisons et les Prières

C’est moi

L’Amour

Aux trois aimés

Cantique des mères

Pour endormir l’enfant

Fleur d’enfance

Rêve intermittent d’une nuit triste

La Maison de ma mère

À mon fils, après l’avoir conduit au collège

N’irai-je plus courir...

C’est l’heure où, par mon âme...

Ne me fais pas mourir sous les glaces de l’âge...

L’Eau douce

Au Christ

Ondine à l’école

La Lune des fleurs

À celles qui pleurent

L’Impossible

Les Éclairs

À Blanche Lepeytre

Le Coucher du petit garçon

La Sincère

Ma fille : Ondine ! enfant joyeux...

Prière pour mon amie

J’avais froid

Dans la rue

Les Roses

Le Beau Jour

Loin du monde

Pourquoi ?

Amour partout

Regret

La Fleur renvoyée

Le Secret

Madame Émile de Girardin

Départ de Lyon

L’Étrangère

La Mère qui pleure

Élégie : Quand le fil de ma vie...

Le Rossignol aveugle

Affliction

Révélation

Lucretia Davidson

Les Deux Peupliers

Toi qui m’as tout repris jusqu’au bonheur d’attendre...

Cigale

Hélas, avant la mort...

Une ruelle de Flandre

Ondine ! enfant joyeux...

Jamais Adieu

L’Éphémère

L’Église d’Arona

L’Enfant et le Pauvre

Que mon nom ne soit rien qu’une ombre douce et vaine...

Les Séparés

L’Arbrisseau

Prière de femme

L’Imprudence

Le Rendez-vous

Peut-être un jour sa voix tendre et voilée...

La Jeune Châtelaine

Ma chambre

J’étais à toi peut-être avant de t’avoir vu...

Amour : Hélas, avant la mort...

La Fileuse et l’Enfant

La Vie

Trop tard

 
Au médecin de ma mère


 
 

M. Taranget, de Douai.


 
Toi dont l’âme à la fois lumineuse et sensible
Sur nos pâles douleurs s’use comme un flambeau,
Duelliste sublime et vainqueur du tombeau,
[...]

[lire le poème...]

La Couronne effeuillée


 
J’irai, j’irai porter ma couronne effeuillée
Au jardin de mon père où revit toute fleur ;
J’y répandrai longtemps mon âme agenouillée :
Mon père a des secrets pour vaincre la douleur.
 
[...]

[lire le poème...]

Dors !


 


L’orage de tes jours a passé sur ma vie ;
J’ai plié sous ton sort, j’ai pleuré de tes pleurs ;
Où ton âme a monté mon âme l’a suivie ;
Pour aider tes chagrins, j’en ai fait mes douleurs.
[...]

[lire le poème...]

Sans l’oublier


 
Sans l’oublier, on peut fuir ce qu’on aime.
On peut bannir son nom de ses discours,
Et, de l’absence implorant le secours,
Se dérober à ce maître suprême,
              Sans l’oublier !
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αutrаn : Εugéniе dе Guérin

Sаint-Ρоl-Rоuх : Lа Саrаfе d’еаu purе

Jаmmеs : Guаdаlupе dе Αlсаrаz

Νеrvаl : Vеrs dоrés

Hugо : Sаisоn dеs sеmаillеs — Lе Sоir

Βirаguе : «Un pоil blоnd еnlасé dе pеrlеs à l’еntоur...»

Μilоsz : Sуmphоniе dе nоvеmbrе

Fоrt : Lе Dit du pаuvrе viеuх

Rоdеnbасh : «Τristеssе ! је suis sеul ; с’еst dimаnсhе ; il plеuvinе !...»

Rоdеnbасh : «Lе brоuillаrd indоlеnt dе l’аutоmnе еst épаrs.....»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrоt : À Αntоinе : «Si tu еs pаuvrе...»

Fоurеst : Jаrdins d’аutоmnе

Jаmmеs : Αvес tоn pаrаpluiе

Саrсо : Ιntériеur : «Dеs vоуоus étеints pаr lа nосе...»

Rоnsаrd : «Jе vоуаis, mе соuсhаnt, s’étеindrе unе сhаndеllе...»

Βаïf : «Rоssignоl аmоurеuх, qui dаns сеttе rаméе...»

Μilоsz : «Ô nuit, ô mêmе nuit mаlgré tаnt dе јоurs mоrts...»

Νоuvеаu : «Quе tristе tоmbе un sоir dе nоvеmbrе...»

Sаint-Jоhn Ρеrsе : Ρоur fêtеr unе еnfаnсе

Dоnnау : Lа Fèvе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Αvеuglе (Ρéguу)

De Сосhоnfuсius sur «Vа, mаlhеurеuх соrbеаu, sаturniеn mеssаgе...» (Βuttеt)

De Сосhоnfuсius sur Εugéniе dе Guérin (Αutrаn)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Сurаrе- sur «Si ј’étаis dаns un bоis pоursuivi d’un liоn...» (Viаu)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Соmtе, qui nе fis оnс соmptе dе lа grаndеur...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Jе vоуаis, mе соuсhаnt, s’étеindrе unе сhаndеllе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Lе brоuillаrd indоlеnt dе l’аutоmnе еst épаrs.....» (Rоdеnbасh)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

De Xi’аn sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Xi’Αn sur Εn Αrlеs. (Τоulеt)

De Rоgеr СΟURΤΟΙS sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Vinсеnt sur «Jе vоudrаis, si mа viе étаit еnсоrе à fаirе...» (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Lа Fоliе (Rоllinаt)

De Jаnus- sur «Сеrtаin аbbé sе mаnuélisаit...» (Rоussеаu)

De Jаdis sur «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...» (Sigоgnе)

De Сосhоnfuсius sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ρаsquеlin sur «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...» (Viviеn)

De Сhristiаn sur «Ô Ρèrе dоnt јаdis lеs mаins industriеusеs...» (Lа Сеppèdе)

De Ιо Kаnааn sur «Соmmе lе mаriniеr, quе lе сruеl оrаgе...» (Du Βеllау)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz