Charles de Vion Dalibray

in Recueil des plus belles pièces des poëtes françois tant anciens que modernes, 1692



Je ne veux plus, Pailleur, me rompre tant la tête,
Je suis lassé de lire et de faire des vers ;
L’homme est vraiment stupide et pire qu’une bête
Si pour vivre il s’attend d’être mangé des vers.
 
Au sage chaque jour est une grande fête
Qu’il coule avecque joie en passe-temps divers,
Je consens qu’Apollon me lorgne de travers
Pourvu que de Bacchus la faveur me soit prête.
 
Je me rendrai du moins fameux au cabaret.
On parlera de moi comme on fait de Faret,
Qu’importe-t-il, Ami, d’où nous vienne la gloire ?
 
Je la puis acquérir sans beaucoup de tourment,
Car, grâces à mon Dieu, déjà je sais bien boire,
Et je bois tous les jours avecques Saint-Amant.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 7 novembre 2019 à 12h14

Boire avec la sirène
----------------------

La petite taverne au bord du Pacifique
Reçoit une sirène, elle m’offre son coeur ;
Alors nous enchaînons les verres de liqueur,
Car je me sens d’humeur à vider les barriques.

La sirène sourit, ses yeux sont magnifiques,
Elle ne prend point garde aux matelots moqueurs ;
Nul de ces beaux garçons d’elle ne fut vainqueur,
Pour un de ses regards, chacun d’entre eux panique.

Or, moi, je ne sais pas dire des mots d’amour,
Mon esprit pour cela se trouve un peu trop lourd ;
La sirène pourtant n’y voit aucun problème.

Elle qui m’a choisi, son âme a ses raisons
Qui mettent au défi toute comparaison ;
Du délire absolu son beau corps est l’emblème.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 11 novembre 2019 à 10h40

Marin d’eau de vie


Il se rend tous les soirs, au bar « Le Pacifique »,
Depuis qu’il est marin à bord d’un remorqueur.
Le patron est connu pour être un arnaqueur,
Mais lui se laisse avoir par son air angélique.

Dès qu’il s’accoude au zinc, des femmes magnifiques,
Au décolleté plongeant, dont la forme est un cœur,
Le poussent à consommer des verres de liqueur,
Si bien qu’il est très tôt, plein comme une barrique.

Quand il perçoit sa solde, il s’offre leur amour,
Dans un petit salon, tout de rouge velours,
Et de tableaux de nus, pour être dans le thème.

Ainsi passent les jours, les mois, et les saisons,
Avec ses soûleries pour unique horizon,
Le mien serait plutôt, d’écrire des poèmes.

https://misquette.wordpress.com/2019/11/11/marin-deau-de-vie/

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

Соppéе : «Quеlquеfоis tu mе prеnds lеs mаins еt tu lеs sеrrеs...»

Τоulеt : Éléphаnt dе Ρаris.

Μаllаrmé : «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...»

Riсtus : Βеrсеusе pоur un Ρаs-dе-Сhаnсе

Klingsоr : À lа сhаndеllе

Τоulеt : «С’étаit sur un сhеmin сrауеuх...»

Lа Fоntаinе : «Αimоns, fоutоns, се sоnt plаisirs...»

Μаrоt : Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе

Τоulеt : «Gérоntе d’unе аutrе Ιsаbеllе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Lе соuсоu сhаntе аu bоis qui dоrt....»

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Сhаrlеvаl : À unе Dаmе, qui rаillаit l’Αutеur d’êtrе lоngtеmps à lа саmpаgnе

Μаеtеrlinсk : «Ιls оnt tué trоis pеtitеs fillеs...»

Rоllinаt : Βаlzас

Μаrоt : Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr

Соppéе : «Εn plеin sоlеil, lе lоng du сhеmin dе hаlаgе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...» (Dеrèmе)

De Jаdis sur Rеflеts (Μаеtеrlinсk)

De Jаdis sur À unе Dаmе, qui rаillаit l’Αutеur d’êtrе lоngtеmps à lа саmpаgnе (Сhаrlеvаl)

De Сосhоnfuсius sur Μеlаnсhоliа (Gаutiеr)

De Сосhоnfuсius sur Lа Fеnêtrе dе lа mаisоn pаtеrnеllе (Lаmаrtinе)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Сhristiаn sur Οrаisоn du sоir (Rimbаud)

De Сосhоnfuсius sur «Vоus triоmphеz dе mоi, еt pоurсе је vоus dоnnе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Lе Rоsе (Gаutiеr)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

De Vinсеnt sur Lе Dоrmеur du vаl (Rimbаud)

De Sаint Τripоdе sur Lеs Litаniеs dе Sаtаn (Βаudеlаirе)

De Εхасt pоdе sur Lа Rоsе (Αсkеrmаnn)

De Εsprit dе сеllе sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

De Саttаnео Dаniеl-Ρiеr sur Ρhèdrе (Fоurеst)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz