Verlaine


Torquato tasso


 
Le poète est un fou perdu dans l’aventure,
Qui rêve sans repos de combats anciens,
De fabuleux exploits sans nombre qu’il fait siens,
Puis chante pour soi-même et la race future.
 
Plus tard, indifférent aux soucis qu’il endure,
Pauvreté, gloire lente, ennuis élyséens,
Il se prend en les lacs d’amours patriciens,
Et son prénom est comme une arrhe de torture.
 
Mais son nom, c’est bonheur ! Ah ! qu’il souffre et jouit,
Extasié le jour, halluciné la nuit
Ou réciproquement, jusqu’à ce qu’il en meure !
 
Armide, Éléonore, ô songe, ô vérité !
Et voici qu’il est fou pour en mourir sur l’heure
Et pour ressusciter dans l’immortalité !
 

Commentaire(s)
Déposé par Bonjour le 16 avril 2012 à 16h52

J’aime beaucoup

Déposé par Cochonfucius le 24 mars 2014 à 11h22

Dur métier
---------------

Rhapsode qui à rimer s’aventure
(C’est, me dit-on, un métier fort ancien)
Y investit cet esprit qui est sien
Et que souvent l’inspiration torture.

Ainsi qu’un moine au costume de bure,
De discipline il s’impose les liens ;
Quand tout somnole, au soleil méridien,
Il est astreint aux travaux d’écriture.

Il doit veiller fort avant dans la nuit,
Et sur sa table, où la chandelle luit,
Bien du papier s’accumule et demeure.

Mais ce labeur l’amuse, en vérité,
Joyeusement sur lui glissent les heures
Avant l’instant du repos mérité.

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes

Βérоаldе : Соmplаintе : «Αinsi qu’оn vоit plоrеr lа сhаstе tоurtеrеllе...»

Sаmаin : Οсtоbrе еst dоuх

Flоriаn : Ρоissоn vоlаnt

Vеrlаinе : Βаllаdе еn R�vе

Νеrvаl : Lе Rоi dе Τhulé

Vеrhаеrеn : Un tоit, là-bаs

Vеrlаinе : «Vа tоn сhеmin sаns plus t’inquiétеr...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lе сiеl inсаndеsсеnt d’un milliоn d’étоilеs...»

Μussеt : À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...»

Ρаpillоn dе Lаsphrisе : «Jаmаis nе mе vеrrаi-је аprès tаnt dе rеgrеts...»

Klingsоr : L’Οisеаu јаunе еt blеu

Jаuffrеt : L’Ânе pаré dе flеurs

Hugо : «Ρuisquе lе јustе еst dаns l’аbîmе...»

Gаutiеr : Сhinоisеriе

Frаnс-Νоhаin : Сhаmеаuх

Fаrguе : Splееn

Βаudеlаirе : Lа Sоlitudе

Αubigné : «Соmbаttu dеs vеnts еt dеs flоts...»

Βuttеt : «Diеu vоus gаrd gеntils pаstоurеаuх...»

Μаrоt : «D’оù viеnt сеlа, bеllе, је vоus suppliе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Αuх соnquérаnts аmbitiеuх (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сосhоnfuсius sur «Sur lеs аbîmеs сrеuх dеs fоndеmеnts pоsеr...» (Dеspоrtеs)

De сеsаr sur Hugо

De Сосhоnfuсius sur «Vu lе sоin ménаgеr dоnt trаvаillé је suis...» (Du Βеllау)

De Τсh’еng sur «Εstоurnеаu, је nе puis аimеr unе puсеllе...» (Βrаntômе)

De Μеssinа sur Lеs Αttеntivеs (Αpоllinаirе)

De Ρеrrin Ρiеrrе sur «Dе tristе сœur сhаntеr јоуеusеmеnt...» (Ρizаn)

De Сhristiаn sur Соmplаintе du librе аrbitrе (Lаfоrguе)

De Αntibе Сhаrlу sur L’Îlе lоintаinе (Τhаlу)

De Vinсеnt sur L’Αlbаtrоs (Βаudеlаirе)

De Sаudаdе sur Сrоquis (Gаrnеаu)

De mоnоd sur Lа Νégrеssе Βlоndе (Fоurеst)

De Rаsеmоnt sur Gillеs Durаnt dе lа Βеrgеriе

De dеgrеmоnt sur Lul dе Fаltеnin (Αpоllinаirе)

De ΒrаnуΑbеbrа sur «Lе filеt d’еаu qui s’éсоulе dе сеttе tuilе...» (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur «Jе vеuх mоurir pоur tеs bеаutés, Μаîtrеssе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn miсhеl sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De Ρаstоurеllе sur Lе Ρèlеrinаgе (Silvеstrе)

De Ρаstоurеllе sur «Si sеulеmеnt l’imаgе dе lа сhоsе...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur Sоnnеt mоdеrnе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Quеllе grаndеur rеnd l’hоmmе vénérаblе ?...» (Lаbé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn