Verlaine


Torquato tasso


 
Le poète est un fou perdu dans l’aventure,
Qui rêve sans repos de combats anciens,
De fabuleux exploits sans nombre qu’il fait siens,
Puis chante pour soi-même et la race future.
 
Plus tard, indifférent aux soucis qu’il endure,
Pauvreté, gloire lente, ennuis élyséens,
Il se prend en les lacs d’amours patriciens,
Et son prénom est comme une arrhe de torture.
 
Mais son nom, c’est bonheur ! Ah ! qu’il souffre et jouit,
Extasié le jour, halluciné la nuit
Ou réciproquement, jusqu’à ce qu’il en meure !
 
Armide, Éléonore, ô songe, ô vérité !
Et voici qu’il est fou pour en mourir sur l’heure
Et pour ressusciter dans l’immortalité !
 

Commentaire(s)
Déposé par : Bonjour
le : 16 avril 2012 à 16h52

J’aime beaucoup

Déposé par : Bonjour
le : 16 avril 2012 à 16h52

J’aime beaucoup

Déposé par : Cochonfucius
le : 24 mars 2014 à 11h22

Dur métier
---------------

Rhapsode qui à rimer s’aventure
(C’est, me dit-on, un métier fort ancien)
Y investit cet esprit qui est sien
Et que souvent l’inspiration torture.

Ainsi qu’un moine au costume de bure,
De discipline il s’impose les liens ;
Quand tout somnole, au soleil méridien,
Il est astreint aux travaux d’écriture.

Il doit veiller fort avant dans la nuit,
Et sur sa table, où la chandelle luit,
Bien du papier s’accumule et demeure.

Mais ce labeur l’amuse, en vérité,
Joyeusement sur lui glissent les heures
Avant l’instant du repos mérité.

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 

Mоn flоrilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agоra

Évаluations récеntes

Lасhаmbеаudiе : Lе Glаnd еt lе Сhаmpignоn

Βаudеlаirе : À unе Ρаssаntе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Соrbièrе : À lа mémоirе dе Zulmа

Gаutiеr : Μéditаtiоn

Αutrаn : Βibliоthèquеs

Lасhаmbеаudiе : Lе Glаnd еt lе Сhаmpignоn

Lаfоrguе : Νоël résigné

Αpоllinаirе : Lа Ρеtitе Αutо

Rоstаnd : Βаllаdе dеs grоs dindоns

Ginеstе : Βаllаdе du соupеur dе сhаts

Μоrin : Stаnсеs : «Αh, quе сеs sоuvеnirs dе јеunеssе sоnt tristеs...»

Hаrаuсоurt : «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...»

Hаnnоn : Flеur dеs fièvrеs

Dаuphin : «Μusiquеs оmbrеusеs vеrtеs...»

Νоuvеаu : Épitаphе

Lаrbаud : Lе Dоn dе sоi-mêmе

Vеrhаеrеn : «Τu аrbоrеs pаrfоis сеttе grâсе bénignе...»

Αutrаn : Lе Сhênе еt lе Rоsеаu

Klingsоr : Lе Fоu

Cоmmеntaires récеnts

De Сhristiаn sur «J’аdоrе lеs mаgаsins...» (Τоulеt)

De Сосhоnfuсius sur Fuméеs (Sаuvаgе)

De Сосhоnfuсius sur «J’аimе lа sоlitudе еt mе rеnds sоlitаirе...» (Νеrvèzе)

De Сосhоnfuсius sur Μоinе dоuх (Vеrhаеrеn)

De Ιо Kаnааn sur L’Ιnvitаtiоn аu Vоуаgе : «Μоn еnfаnt, mа sœur...» (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur Splееn (Ο'Νеddу)

De frédériс sur Léо Lаrguiеr

De саrtiеr sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Snоwmаn sur Frаnсis Jаmmеs

De Сhristiаn sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De bоurоunасhе sur Lе Sоuvеnir vаguе (Rоstаnd)

De vеrstrеkеn sur Соnsоlаtiоn (Hоuvillе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Сe sitе

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn