Verlaine


Projet en l’air


 

À Ernest Delahaye.


Il fait bon supinément,
        Mi-dormant,
Dans l’aprication douce
D’un déjeuner modéré,
        Digéré
Sur un lit d’herbe et de mousse,
 
Bon songer et bon rêver
        Et trouver
Toute fin et tout principe
Dans les flocons onduleux,
        Roses, bleus
Et blancs d’une lente pipe.
 
L’éternel problème ainsi
        Éclairci,
Philosopher est de mise
Sur maint objet réclamant
        Moindrement
La synthèse et l’analyse...
 
Je me souviens que j’aimais
        À jamais
(Pensais-je à seize ans) la Gloire,
À Thèbes pindariser,
        Puis oser
Ronsardiser sur la Loire,
 
Ou bien être un paladin
        Gai, hautain,
Dur aux félons, qui s’avance
Toujours la lance en arrêt !
        J’ai regret
À ces bêtises d’enfance...
 
La femme ? En faut-il encor ?
        Ce décor
Trouble un peu le paysage
Simple, petit et surtout
        De bon goût
Qu’à la fin prise le sage.
 
À vingt ans, même à trente ans,
        J’eus le temps
De me plaire aux mines gentes,
Et d’écouter les propos
        Faux mais beaux,
Sexe alme, que tu nous chantes...
 
La Politique, ah, j’en fis !
        Mon avis ?
Zut et bran ! L’amitié seule
Est restée, avec l’espoir
        De me voir
Un jour sauvé de la gueule
 
De cet ennui sans motif
        Par trop vif,
Qui des fois bâille, l’affreuse !
Et de m’endormir, que las !
        Dans tes bras,
Éternité bienheureuse.
 
Tire-lire et chante-clair !
        Voix de l’air
Et des fermes, cette aurore
Que la Mort nous révéla,
        Dites-la
Si douce d’un los sonore !
 

Commentaire (s)

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Νеlligаn : Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе

Βоissiеr : «Jе suis lе fоu du rоi, lе fоu соstumé d’оr...»

Hеrеdiа : Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Hаbеrt : «À l’оmbrе dеs mуrtеs vеrts...»

Μаrоt : Du соntеnt еn аmоurs

Μаrbеuf : Lе Sеin d’Αmаrаnthе

Rоnsаrd : «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...»

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

☆ ☆ ☆ ☆

Sаtiе : Lе Саrnаvаl

Βussу : Μésеrу

Сrоs : Βеrсеusе : «Εndоrmоns-nоus, pеtit сhаt nоir...»

Βlémоnt : Βrumаirе

Rеnаrd : Lе Сосhоn

Νоuvеаu : «С’еst à lа fеmmе à bаrbе, hélаs ! qu’il еst аllé...»

*** : «Μоn pèrе а fаit fаirе un étаng...»

Μilоsz : Lе Соnsоlаtеur

Сhéniеr : «Étrаngеr, се tаurеаu, qu’аu sеin dеs mеrs prоfоndеs...»

Sаint-Ρоl-Rоuх : L’Épоuvаntаil

Cоmmеntaires récеnts

De Αdа еn Hérаldiе sur Εхtаsе du sоir (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

De Сосhоnfuсius sur Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе (Νеlligаn)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur L’Εspоir еn Diеu (Μussеt)

De Αdа sur Sur un Μаrbrе brisé (Hеrеdiа)

De Αdа sur «J’аi сеttе nuit gоûté lеs plus dоuсеs dоuсеurs...» (Hаbеrt)

De Сосhоnfuсius sur Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lе Flаmbеаu vivаnt (Βаudеlаirе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt dе lа lаnguе (Νоuvеаu)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρаul Sсаrrоn

De Vinсеnt sur «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...» (Riсtus)

De Сurаrе- sur Lе Sеin d’Αmаrаnthе (Μаrbеuf)

De Jеhаn sur «Lоrsquе l’еnfаnt pаrаît...» (Hugо)

De V. Hugо sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Snоwmаn sur Βаllаdе dеs сélébrités du tеmps јаdis (Βаnvillе)

De Εsprit dе сеllе sur Sœur équivоquе (Sеgаlеn)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

De Gаrdiеn dеs оiеs sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Εsprit dе сеllе sur Μаriа Gаrсiа (Βаnvillе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе