Verlaine


Projet en l’air


 

À Ernest Delahaye.


Il fait bon supinément,
        Mi-dormant,
Dans l’aprication douce
D’un déjeuner modéré,
        Digéré
Sur un lit d’herbe et de mousse,
 
Bon songer et bon rêver
        Et trouver
Toute fin et tout principe
Dans les flocons onduleux,
        Roses, bleus
Et blancs d’une lente pipe.
 
L’éternel problème ainsi
        Éclairci,
Philosopher est de mise
Sur maint objet réclamant
        Moindrement
La synthèse et l’analyse...
 
Je me souviens que j’aimais
        À jamais
(Pensais-je à seize ans) la Gloire,
À Thèbes pindariser,
        Puis oser
Ronsardiser sur la Loire,
 
Ou bien être un paladin
        Gai, hautain,
Dur aux félons, qui s’avance
Toujours la lance en arrêt !
        J’ai regret
À ces bêtises d’enfance...
 
La femme ? En faut-il encor ?
        Ce décor
Trouble un peu le paysage
Simple, petit et surtout
        De bon goût
Qu’à la fin prise le sage.
 
À vingt ans, même à trente ans,
        J’eus le temps
De me plaire aux mines gentes,
Et d’écouter les propos
        Faux mais beaux,
Sexe alme, que tu nous chantes...
 
La Politique, ah, j’en fis !
        Mon avis ?
Zut et bran ! L’amitié seule
Est restée, avec l’espoir
        De me voir
Un jour sauvé de la gueule
 
De cet ennui sans motif
        Par trop vif,
Qui des fois bâille, l’affreuse !
Et de m’endormir, que las !
        Dans tes bras,
Éternité bienheureuse.
 
Tire-lire et chante-clair !
        Voix de l’air
Et des fermes, cette aurore
Que la Mort nous révéla,
        Dites-la
Si douce d’un los sonore !
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rаоul Ρоnсhоn

Hugо : Lа Vасhе

Μаrоt : «Un grоs priеur sоn pеtit-fils bаisаit...»

Μаrоt : Dеs nоnnеs, qui sоrtirеnt du соuvеnt pоur аllеr sе réсréеr

Μаrоt : Βаllаdе dе frèrе Lubin

Τоulеt : «Соmmе lеs diеuх gаvаnt lеur pаnsе...»

Βаrbеу d’Αurеvillу : À Vаlоgnеs

Viviеn : «Ô fоrmе quе lеs mаins...»

Τоulеt : Sur lа Hаltе dе сhаssе dе Vаn Lоо.

Μаrоt : Dе sоi-mêmе

☆ ☆ ☆ ☆

Sаiх : «Соmmе еn lа flеur dеsсеnd dоuсе rоséе...»

Αсkеrmаnn : Lе Сri

Vеrlаinе : Εх imо

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Rоllinаt : À l’inассеssiblе

Ρоpеlin : Lеs Сеrisеs

Сrоs : Vеrtigе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Αndrоmèdе аu mоnstrе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Jаdis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De Jаdis sur «Ρоurquоi pоur mоn mаlhеur еus-је l’œil si légеr ?...» (Durаnd)

De Сосhоnfuсius sur «Fоrtunе еnfin pitеusе à mоn tоurmеnt...» (Τуаrd)

De Jаdis sur Répоnsе (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur «Lеntеmеnt, dоuсеmеnt, dе pеur qu’еllе sе brisе...» (Sаmаin)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt à Sir Βоb (Соrbièrе)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Lézаrd (Βruаnt)

De Dаmе Sаlаmаndrе sur «J’аi pоur mаîtrеssе unе étrаngе Gоrgоnе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn-Ρаul ΙΙΙ sur «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...» (Ρеllеrin)

De јеаn-pаul sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Βirgittе sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе