Verlaine

Hombres, 1891



Ô ne blasphème pas, poète, et souviens-toi.
Certes la femme est bien, elle vaut qu’on la baise,
Son cul lui fait honneur, encor qu’un brin obèse,
Et je l’ai savouré maintes fois, quant à moi.
 
Ce cul (et les tétons), quel nid à nos caresses !
Je l’embrasse à genoux et lèche son pertuis,
Tandis que mes doigts vont fouillant dans l’autre puits,
Et les beaux seins, combien cochonnes leurs paresses !
 
Et puis, il sert, ce cul, encor, surtout au lit,
Comme adjuvant aux fins de coussins, de sous-ventre,
De ressort à boudin du vrai ventre pour qu’entre
Plus avant l’homme dans la femme qu’il élit.
 
J’y délasse mes mains, mes bras aussi, mes jambes,
Mes pieds. — Tant de fraîcheur, d’élastique rondeur
M’en font un reposoir désirable où, rôdeur,
Par instant le désir sautille en vœux ingambes.
 
Mais comparer le cul de l’homme à ce bon cu,
À ce gros cul moins voluptueux que pratique,
Le cul de l’homme, fleur de joie et d’esthétique,
Surtout l’en proclamer le serf et le vaincu,
 
« C’est mal », a dit l’amour. Et la voix de l’Histoire :
« Cul de l’homme, honneur pur de l’Hellade et décor
Divin de Rome vraie et plus divin encor,
De Sodome morte, martyre pour sa gloire.
 
« Shakespeare, abandonnant du coup Ophélia,
Cordélia, Desdémona, tout son beau sexe
Chantait en vers magnificents — qu’un sot s’en vexe —
La forme masculine et son alleluia.
 
« Les Valois étaient fous du mâle et dans notre ère
L’Europe embourgeoisée et féminine tant
Néanmoins admira ce Louis de Bavière,
Le roi vierge au grand cœur pour l’homme seul battant.
 
« La Chair, même, la chair de la femme proclame
Le cul, le vit, le torse et l’œil du fier Puceau,
— Et c’est pourquoi, d’après le conseil à Rousseau,
Il faut parfois, poète, un peu “ quitter la dame ”. »
 

1891.

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Сосtеаu : Βаttеriе

Μilоsz : Lе Соnsоlаtеur

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lа mеr еst infiniе еt mеs rêvеs sоnt fоus...»

Vеrlаinе : Сrоquis pаrisiеn

Fоurеst : Sоuvеnir оu аutrе rеpаs dе fаmillе

Μаgnу : «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...»

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Régniеr : Épitаphе

Vеrlаinе : «Ιl plеurе dаns mоn сœur...»

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μеndès : Sоrоr dоlоrоsа

Rоnsаrd : «Μignоnnе, lеvеz-vоus, vоus êtеs pаrеssеusе...»

Hауеm-Grеgh : Jеunеs fillеs

Fоurеst : Βаllаdе еn l’hоnnеur dе lа fаmillе Τrоulоуаuх

Αpоllinаirе : «Αmi, је vоus éсris du fоnd d’unе саntinе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Épitаphе (Νоuvеаu)

De Jаdis sur «Τu nе m’еs pаs dе tеs fаvеurs аvаrе...» (Τуаrd)

De Сосhоnfuсius sur Ρrièrе (Νоuvеаu)

De Jаdis sur Ρауsаgе gris (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur «Εstоurnеаu, је nе puis аimеr unе puсеllе...» (Βrаntômе)

De Jаdis sur À un viеil аrbrе (Lе Μау)

De Сurаrе- sur Μаzurkа (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur L’Εrmitе (Αpоllinаirе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Sоnnеt pоur un Τаblеаu sаns légеndе (Lоuvigné du Dézеrt)

De Сhristiаn sur «Се Μоndе, соmmе оn dit, еst unе саgе à fоus...» (Fiеfmеlin)

De Τhundеrbird sur Sur l’аrс-еn-сiеl (Drеlinсоurt)

De Τhundеrbird sur L’Αngе pâlе (Rоllinаt)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un аutrе fаbulistе sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Εsprit dе сеllе sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе