Verlaine


Cognes et flics


 
Autrefois j’aimais les gendarmes.
Drôle de goût, me direz-vous...
Enfin je leur trouvais des charmes,
Non certes au-dessus de tout,
 
Mais je les gobais tout de même
Comme on prise de bons enfants.
Élite de l’armée et crème
Et fleur, ils m’étaient triomphants !
 
Leurs baudriers et leur bicornes,
Si bien célébrés par Nadaud,
D’une sécurité sans bornes
Flattaient mon âme de badaud.
 
Puis, ils lampent le petit verre
Avant comme après le repas
D’un geste plus ou moins sévère
Et je ne le détestais pas.
 
Je trinquais avec des brigades
Et nous buvions à nos amours.
Comme il sied avec des troubades,
C’était moi qui payais toujours...
 
Depuis je constate avec peine
Qu’ils sont des rosses vous dressant
Procès-verbal à perdre haleine
Quand ils jugent le cas pressant.
 
La douille manque à la caserne.
Or voici, grâce à tels délits
Qu’ils fabriquent d’un style terne,
Les budgets qu’il faut, rétablis.
 
À moi, les chouias, les macaches !
Désormais je me voue au chant
National de « Mort aux vaches ! »
Fussè-je pris pour un méchant...
 
Comme aussi les sergents de ville :
J’avais une estime pour eux !
Protecteurs de la paix civile,
De l’ordre gardiens valeureux,
 
Rempart du Bien, terreur du Crime,
Il me semblaient, naïveté !
Une apparition sublime
D’anges veillant sur la cité...
 
Hélas ! C’est encor : « Mort aux vaches ! »
Qu’il faut crier quand on les voit.
Massacreurs féroces et lâches,
Mouchards, non point maquereaux, soit,
 
Mais tout comme, ivrognes qu’indure
Plus d’un rogomme monstrueux...
Et le héros se dénature
En un drôle imperpétueux.
 

Invectives, 1896

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 17 juillet 2016 à 18h11

Acrobate du temps jadis
---------------------------


Il séduit même les gendarmes
(C’est surprenant, me direz-vous),
Cet acrobate est plein de charme,
Il s’élève au-dessus de tout.

Je vois des griffons, je vois même
Des anges aux grands yeux d’enfants
Admirant ce sauteur suprême,
Ce saltimbanque triomphant.

J’ai vu la licorne à bicorne,
Ancrer son céleste radeau
Venu des espaces sans bornes
Pour se mêler à ces badauds !

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Ρеndаnt quе lе mаrin, qui саlсulе еt qui dоutе...»

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Ρеndаnt quе lе mаrin, qui саlсulе еt qui dоutе...»

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Vеrlаinе : Wаlсоurt

Соignаrd : Соntrе lа сhаir

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Dаïmiо (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lе Vаissеаu d’оr (Νеlligаn)

De Соttinеаu sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Сосhоnfuсius sur Flеurs dе Fеu (Hеrеdiа)

De Jаdis sur Ρаlmе (Vаlérу)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Rоndеаu : «Rеpоs étеrnеl dоnnе à сil...» (Villоn)

De Jаdis sur Αir : «Qu’еst dеvеnu сеt hеurеuх tеmps...» (Dеshоulièrеs)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе