Verlaine

Poèmes saturniens, 1866


Après trois ans


 
Ayant poussé la porte étroite qui chancelle,
Je me suis promené dans le petit jardin
Qu’éclairait doucement le soleil du matin,
Pailletant chaque fleur d’une humide étincelle.
 
Rien n’a changé. J’ai tout revu : l’humble tonnelle
De vigne folle avec les chaises de rotin...
Le jet d’eau fait toujours son murmure argentin
Et le vieux tremble sa plainte sempiternelle.
 
Les roses comme avant palpitent ; comme avant,
Les grands lys orgueilleux se balancent au vent.
Chaque alouette qui va et vient m’est connue.
 
Même j’ai retrouvé debout la Velléda
Dont le plâtre s’écaille au bout de l’avenue,
— Grêle, parmi l’odeur fade du réséda.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 2 mai 2014 à 15h45

Sur un air de Verlaine
------------------------------


Ayant laissé la lionne exquise qui appelle,
Je me suis promené autour d’un grand sapin.
La lionne savourait le soleil du matin,
Sertissant chaque fleur d’une ultime étincelle.

Rien n’a changé. J’ai tout perdu : l’humble chandelle
De vigne folle avec les animaux marins ;
Le mulet fait toujours son murmure mondain
Et le moutardier sa plainte froide et formelle.

Les douves comme avant palpitent ; comme avant,
Les hiboux orgueilleux se soumettent au vent,
Chaque jupette qui va et vient m’est connue.

Hélas, j’ai retrouvé debout le Franz Kafka
Dont l’argent se ternit au bout de l’avenue,
-- Pâle, parmi l’odeur pauvre du catalpa.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 février 2019 à 14h15

Archer malhabile
--------------------

Je vais avec mon arc où le devoir m’appelle ;
J’ai le mode d’emploi, tout écrit en latin ;
Mais ma main, cependant, tremble dès le matin,
Je suis loin, me dit-on, d’être un archer modèle.

Puis j’aime mieux flâner avec des jouvencelles,
Bergères sans malice aux jupons de satin ;
Mais si mon adjudant me convoque soudain,
J’abandonne à l’instant la fraîcheur des tonnelles.

L’ennemi comme avant se montre ; comme avant,
Les drapeaux orgueilleux s’agitent dans vent,
La date de ma mort est encore inconnue.

Poutant, je penserai toujours à Cordélia
Qui m’offrit sa présence au long de l’avenue,
-- Frêle, parmi l’odeur douce du camélia.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 12 février 2019 à 10h11


Onzième vers: « dans le vent ».

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 2 janvier 2021 à 14h18

Grand chien solipsiste
----------

Cet animal ne vient jamais quand on l’appelle,
Que ce soit en moldave, en russe ou en latin ;
Il va sur les sentiers dans le petit matin,
Arborant un collier d’un antique modèle.

Il vole au charcutier un peu de mortadelle,
Un peu de saucisson, du lard et du boudin ;
Au plus profond des bois il disparaît soudain,
Nous ne pourrons jamais en faire un chien fidèle.

Avec un brave troll il bavarde souvent,
Aussi avec la neige, et la pluie, et le vent ;
Ils évoquent entre eux des choses inconnues.

Sa mère fut, dit on, l’ondine Cordélia,
Qui d’un pays nordique était jadis venue ;
Celle qu’on surnomma la Dame aux Camélias.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 14 avril 2022 à 12h25

Pseudo-quark
-------

Je suis très délicat, je fais dans la dentelle,
Je suis comme un photon qui jamais ne s’éteint ;
Je verse aux neutrinos leur café du du matin,
Ils bénissent mon nom de louange immortelle.

C’est grâce à mon éclat que la matière est belle,
Surtout quand elle adopte un aspect cristallin ;
J’ajuste les noyaux, car je suis très malin,
Ceux qui ont fait leur temps iront à la poubelle.

J’aime aussi, certains jours, me moquer des savants,
Surtout quand leurs idées ne sont plus dans le vent ;
Ma forme leur échappe et leur reste inconnue.

À mon pote Gluon je consacre un tanka,
Un texte plein de verve et plein de retenue ;
Je le fais illustrer par le maître Édika.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vоiturе : «L’Αmоur sоus sа lоi...»

Rimbаud : «Αuх livrеs dе сhеvеt...»

Ρоnсhоn : «Un pаuvrе bûсhеrоn tоut соuvеrt d’un саtаrrhе...»

Ρоnсhоn : Lа Саgе

Μаllаrmé : Sоnnеt : «Ô si сhèrе dе lоin еt prосhе еt blаnсhе, si...»

Сеndrаrs : Éсrirе

Μаrоt : Dе l’Αbbé еt dе sоn Vаlеt

Μаrоt : Dе l’аmоur du Sièсlе Αntiquе

Соrbièrе : Un riсhе еn Βrеtаgnе

Rоllinаt : Lе Сhаt

Соrbièrе : Rоndеl

Jаrrу : Μinérаl

☆ ☆ ☆ ☆

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Βruаnt : Sоnnеur

Lаttаignаnt : Βillеt à Μоnsiеur J***

Сrоs : Сrоquis

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Lеs аlguеs еntrоuvrаiеnt lеurs âprеs саssоlеttеs...» (Viviеn)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Βûсhеrs (Sаmаin)

De Сосhоnfuсius sur L’Οffiсе du sоir (Βеrtrаnd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе