Honoré d’Urfé


Contre la jalousie


 
Amour ne brûle plus, ou bien il brûle en vain ;
Son carquois est perdu, ses flèches sont froissées,
Il a ses dards rompus, leurs pointes émoussées,
Et son arc sans vertu demeure dans sa main.
 
Ou, sans plus être Archer d’un métier incertain,
Il se laisse emporter à plus hautes pensées,
Ou ses flèches ne sont en nos cœurs adressées,
Ou bien, au lieu d’Amour, nous blessent de dédain.
 
Ou bien, s’il fait aimer, aimer c’est autre chose
Que ce n’était jadis, et les lois qu’il propose
Sont contraires aux lois qu’il nous donnait à tous.
 
Car aimer et haïr, c’est maintenant le même,
Puisque pour bien aimer il faut être jaloux.
Que si l’on aime ainsi, je ne veux plus qu’on m’aime.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 20 août 2017 à 12h52

Herbes de Panoramix
------------------------

Du druide, le jardin ne fleurit pas en vain ;
Il fait un élixir de trois feuilles froissées,
Sa serpe au grand jamais ne se montre émoussée,
Et plus d’un autre outil obéit à sa main.

Il fut jeune, il vécut des moments incertains,
Il se laissa porter par de vaines pensées ;
Des prières, parfois, lui furent adressées,
Qu’il ne voulut jamais traiter par le dédain.

Maintenant, il est vieux, alors c’est autre chose
Que ce n’était jadis, et ce qu’on lui propose,
Dans la plupart des cas, c’est un loisir bien doux.

Son esprit, jeune ou vieux, c’est strictement le même,
Il sait ce qu’il désire, il trouve ce qu’il aime,
Ce druide ayant acquis la sagesse des fous.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 juin 2018 à 12h21

Dieu des papillons
----------------

Ce dieu sans importance, il se démène en vain ;
Il est devenu vieux, ses ailes sont froissées,
Son esprit est confus, son âme est émoussée,
Il ne sait plus très bien prendre son sort en main.

Il fut jeune, il le pense, il en est incertain,
Il ne retrouve plus ses anciennes pensées ;
Des prières jamais ne lui sont adressées,
Son temple est déserté, au soir comme au matin.

Mais son coeur vibre encore à la douceur des choses,
À ce qu’on lui raconte, à ce qu’on lui propose,
Allons, finalement, d’être vieux, c’est bien doux.

Il se résigne alors, tous les dieux font de même,
Il aime ce qu’il a, n’ayant pas ce qu’il aime,
Ce dieu pratique ainsi la sagesse des fous.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Azuré de la faucille le 9 juin 2018 à 20h38

“Papillon, ce billet doux plié cherche une adresse de fleur.”
Jules Renard -

Le jour d’après -

Ce dieu des papillons il batifole en vain
Il vivra quelques jours de chimères froissées
Il sera épuisé ses ailes émoussées
N’auront guère connu cet exquis jeu de main

Ni le ’je’ du vilain - Ni l’argent c’est certain
La conscience du temps mais l’été des pensées
Qu’il aura dérobé aux aubes angoissées
De l’automne amorcé - Candide libertin  

Il aura tout l’été dans son apothéose
Dans la réalité vécu à pleine dose
Celui d’avoir été 1 mensonge si doux

De s’être résigné au vin du poison même
De l’âpre vérité que c’est l’enfer qu’on aime
L’amour c’est pour les fous quand ça devient dégoût

* Libertin est le nom d’un papillon.
* Anachorète est le nom d’un papillon.
* Azuré de la faucille est le nom d’un papillon.

-------Pour 1 anachorète ----09/06/2018-----

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Jаmmеs : Lоrsquе је sеrаi mоrt

Βirаguе : «Ô сœur tristе еt pеnsif, qui еn si dur mаrtуrе...»

Νеlligаn : Lеs Αngéliquеs

Νеrvаl : Αvril

Rоdеnbасh : Соllègе аnсiеn

Οrléаns : «Соmmе ј’оis quе сhасun dеvisе...»

Lаfоrguе : Εnсоrе сеt аstrе

Dupоnt : Lа Vérоniquе

Lа Fоntаinе : L’Οurs еt lеs Dеuх Соmpаgnоns

Du Βеllау : «Sасrés соtеаuх, еt vоus sаintеs ruinеs...»

Νоdiеr : Lе Viеuх Μаriniеr

Lе Ρеtit : Sur mоn Βоrdеl dеs Μusеs

☆ ☆ ☆ ☆

Rоllinаt : Viеrgе dаmnéе

Αpоllinаirе : Сhаpеаu-tоmbеаu

Βаtаillе : Lеs Villаgеs

Οrléаns : «Jе mеurs dе sоif, еn сôté lа fоntаinе...»

Αpоllinаirе : «Μоn сhеr Ρаblо lа guеrrе durе...»

Dumеstrе : Lеs Ιnquiеts

Сrоs : Sоnnеt : «Βiеn quе Ρаrisiеnnе еn tоus pоints, vоus аvеz...»

Νuуsеmеnt : «Соmbiеn, соmbiеn dе fоis, аu sоir sоus lа nuit brunе...»

Rоllinаt : Lа Βuvеusе d’аbsinthе

Riсtus : Νосturnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Ô fаiblе еsprit, сhаrgé dе tаnt dе pеinеs...» (Du Βеllау)

De Hаn Riсutе sur Соmplаintе аmоurеusе (Αllаis)

De Lе Gаrdiеn sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Сосhоnfuсius sur Соnsеil (Βаnvillе)

De Сосhоnfuсius sur «Εnfin lа bеllе Dаmе оrguеillеusе еt mоndаinе...» (Lа Rоquе)

De Сhristiаn sur Lе Μоnt dеs Οliviеrs (Vignу)

De Lе Gаrdiеn sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt : «Ιgnоrаntе оu plutôt dédаignеusе dеs mаuх...» (Сrоs)

De Сhristiаn sur «Sасrés соtеаuх, еt vоus sаintеs ruinеs...» (Du Βеllау)

De Gеоrgеs sur Αdiеuх (Αpоllinаirе)

De Αrаmis sur Guitаrе : «Gаstibеlzа, l’hоmmе à lа саrаbinе...» (Hugо)

De Αrаmis sur Stаnсеs à Μаrquisе (Соrnеillе)

De piсh24 sur Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе (Sсudérу)

De Rоlаnd Βасri sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρ10H24- sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Сurаrе- sur «Quаnd је vоudrаi sоnnеr dе mоn grаnd Αvаnsоn...» (Du Βеllау)

De Αrаmis sur «Quаnd mоn fil sе саssеrа sоus...» (Ρеllеrin)

De Αmаris- sur Sуmbоlе (Gilkin)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt mélаnсоliquе (Αdеlswärd-Fеrsеn)

De Сurаrе- sur Αprès lа bаtаillе (Hugо)

De Μilоu dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе