Joséphin Soulary


L’Ancolie


 
Mon cœur est enterré sous ce grand noisetier.
— C’était un soir d’hiver, il gelait sur la plaine.
Ma chérie, au retour d’une course lointaine,
Se frayait dans la neige un douloureux sentier.
 
Le sommeil la prit là. Succombant à la peine,
Elle croisa ses mains sur son cœur pour prier.
On la trouva couchée au pied du coudrier ;
Mais la mort avait bu, d’un trait, sa douce haleine.
 
Le printemps est venu. L’arbre a son habit vert,
Une fauvette a fait son nid sous le couvert,
Et, juste où fut le corps, s’élève une ancolie.
 
Je voudrais la cueillir, mais je n’ose, j’ai peur
Que l’âme de l’enfant, palpitant en la fleur,
De nouveau ne s’exhale avec mélancolie.
 

                                                       
1895

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 16 septembre 2018 à 13h10

Pont de la Fauvette
-----------------


Jadis, auprès du pont, poussait un noisetier.
Le chantier d’une route a ravagé la plaine,
Les gens en ont besoin pour leurs courses lointaines;
Il n’est plus rien resté du timide sentier.

Le chêne de ces lieux en eut bien de la la peine,
Sur l’âme de l’arbuste on l’entendit prier ;
Les chênes sont souvent amis des coudriers,
Que le même zéphir baigne de son haleine.

Quand revient le printemps, que chantent les avettes,
Qu’au ciel on voit briller la lune des fauvettes,
Revient ce noisetier au sentier disparu.

Cet arbre qui n’est plus peut oublier ses larmes
Avec ses compagnons, l’aubépine et le charme ;
L’eau passe près du lieu où l’arbuste mourut.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 juin 2019 à 17h42

Antipapegault
-----------

Dans un jardin perdu qu’ombrage un noisetier
Vit l’antipapegault, monarque de la plaine ;
Il ne se risque point dans des courses lointaines,
À peine connaît-il les sylvestres sentiers.

Il n’est pas à l’honneur, il n’est pas à la peine,
Et jamais sur sa branche on ne l’entend prier ;
Mais nul à cet égard ne l’ira décrier,
Pourquoi n’aurait-il pas l’âme républicaine ?

Pour lui faire plaisir, offrez-lui des crevettes
Ou un godet de bière à l’antique buvette ;
Ou même, à la rigueur, un peu de poisson cru.

Cet antipapegault ne fait point de vacarme,
Il sait de vieux dictons dont je goûte le charme,
Et même la chanson du père Lustucru.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par commentateur le 27 juin 2019 à 06h17

du papa L’eusses-tu-cru

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 septembre 2022 à 11h55

Pont de la Palombe
----------

Cet ouvrage récent connecte deux quartiers
Paisibles, non touchés par les rumeurs urbaines ;
À la belle saison, des badauds s’y promènent,
Eux qui avaient suivi les travaux du chantier.

Leur faudrait-il marcher vers des terres lointaines ?
Ce qui est près de nous, pourquoi le décrier ?
Au contraire, je dis : La plume et l’encrier
Doivent chanter les buts que l’on atteint sans peine.

Après leur promenade, ils vont à la buvette
Auprès du petit bois où chante la fauvette ;
Ils écoutent grogner le tavernier bourru.

La serveuse au patron fera baisser les armes,
Car d’un gentil regard il apprécie le charme ;
Quant au vin de ce lieu, c’est loin d’être un grand cru.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vоiturе : «L’Αmоur sоus sа lоi...»

Rimbаud : «Αuх livrеs dе сhеvеt...»

Ρоnсhоn : «Un pаuvrе bûсhеrоn tоut соuvеrt d’un саtаrrhе...»

Ρоnсhоn : Lа Саgе

Μаllаrmé : Sоnnеt : «Ô si сhèrе dе lоin еt prосhе еt blаnсhе, si...»

Сеndrаrs : Éсrirе

Μаrоt : Dе l’Αbbé еt dе sоn Vаlеt

Μаrоt : Dе l’аmоur du Sièсlе Αntiquе

Соrbièrе : Un riсhе еn Βrеtаgnе

Rоllinаt : Lе Сhаt

Соrbièrе : Rоndеl

Jаrrу : Μinérаl

☆ ☆ ☆ ☆

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Βruаnt : Sоnnеur

Lаttаignаnt : Βillеt à Μоnsiеur J***

Сrоs : Сrоquis

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Lеs аlguеs еntrоuvrаiеnt lеurs âprеs саssоlеttеs...» (Viviеn)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Βûсhеrs (Sаmаin)

De Сосhоnfuсius sur L’Οffiсе du sоir (Βеrtrаnd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz