de Sigogne



Votre tête ressemble au marmouset d’un sistre,
Vos yeux au point d’un dé ; vos doigts un chalumeau ;
Votre teint diapré l’écorce d’un ormeau ;
Votre peau le revers d’un antique registre ;
 
Votre gorge pendante un bissac d’un bélître ;
Votre vieil embonpoint à celui d’un rameau ;
Votre longue encolure à celle d’un chameau ;
Votre bras à du plomb qui soutient une vitre ;
 
Vous passez soixante ans, faux fourreau de hautbois ;
Vous avez vu régner neuf Papes et cinq Rois
Et vous êtes encor vêtue à la moderne !
 
Troussez votre paquet, vieille, c’est trop vécu :
On vous fera servir à Paris de lanterne,
Si vous pouvez souffrir un flambeau dans le cul !
 

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 29 septembre 2022 à 15h06


Une nuit avec vous ? Perspective sinistre
Que ne sauraient brosser le pinceau ni les mots !
Vous excitez en vain mes instincts animaux
Comme un dessin cochon sur du papier ministre.

Vous avez beau vanter les douze ou quinze litres
Aisément contenus par vos nichons jumeaux,
Votre face ahurie semble d’un esquimau
À qui un marabout ferait gober des huîtres.
 
Madame, je l’admets, je ne suis pas de bois ;
Mais votre arrière-train n’inspire que l’effroi,
Et vous puez du bec comme l’hydre de Lerne.

Vous trouverez ailleurs, j’en suis bien convaincu,
Quelque galant transi ardéchois ou arverne
Pour éteindre le feu qui vous roussit le cul.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rаmuz : Lе Ρауs

Rоllinаt : Lе Сhаt

Соrbièrе : Rоndеl

Jаrrу : Μinérаl

Βоukау : Rеgrеts à Νinоn

Αpоllinаirе : «Εt tоi mоn сœur pоurquоi bаts-tu ?...»

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Villiеrs dе L’Ιslе-Αdаm : Αu bоrd dе lа mеr

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Νеrvаl : Lеs Éсrivаins

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Сrоquis

Rаmuz : Lе Ρауs

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Сrоs : Lе Βut

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Vаguе еt lа Сlосhе (Соppéе)

De Сосhоnfuсius sur Сhоsеs fаtаlеs (Rоdеnbасh)

De Сосhоnfuсius sur «Si tu vеuх vivrе еn Соur, Dilliеrs, sоuviеnnе-tоi...» (Du Βеllау)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz