Louisa Siefert

Rayons perdus, 1868


Espérance


 
Qu’il était fatigué ce soir
Au moment de son arrivée !
À mes côtés il vint s’asseoir ;
Sa journée était achevée.
 
Je lui disais : « Vous êtes bon ! »             
Car je n’osais pas tout lui dire,
Hélas !... et lui répondait : « Non ! »
Avec son plus charmant sourire.
 
Puis il lui fallut s’en aller,
Quoiqu’il en eût bien peu d’envie.
Et, moi, je l’écoutais parler
Tout émue et toute ravie ;
 
Tandis qu’en ces instants si courts
J’entendais, du moins il me semble,
Son cœur qui me criait : Toujours !
Le mien qui murmurait : Ensemble !
 

Août 18...

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 12 mai 2017 à 13h58

Pelgrane d’argent
----------------------

Un être plane dans le soir,
Dont les missions sont achevées ;
Il va bientôt se laisser choir
Et signaler son arrivée.

Je vais lui offrir un perchoir          
Au milieu de ma cour pavée ;
Je rangerai dans mes tiroirs
Les richesses qu’il a trouvées.

Puis je le verrai s’en aller,
Après avoir un peu parlé
De sa récolte nonpareille.

Ayant écouté son discours
Aux dernières clartés du jour,
Je déboucherai ma bouteille.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 12 mai 2017 à 18h15

Ville-monde   Pays de Poésie 29-10-16
-------------

La ville brille dans le soir
Au moment de mon arrivée !
Au Bar des Sports je vais m’asseoir ;
La ville n’est pas achevée.

L’urbaniste ? Il n’est pas très bon,
Mais nous n’osons pas le lui dire :
C’est un artiste de renom,
Et j’y pense avec le sourire.

Je bois, sans vouloir m’en aller,
De bouger, je n’ai pas envie.
La serveuse vient me parler,
Mon âme en est toute ravie.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Sаtiе : Lа Ρêсhе

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Ghil : Lеs Yеuх dе l’аïеulе

Sсhwоb : Βоuts rimés

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Αu Μêmе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Ρоurrièrеs (Νоuvеаu)

De Vinсеnt sur Jаsоn еt Μédéе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lе Squеlеttе (Vеrlаinе)

De lасоtе sur D’un bоuquеt d’œillеts gris еt rоugеs (Sаint-Gеlаis)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Vinсеnt sur «Si vоus vоуiеz mоn сœur аinsi quе mоn visаgе...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De Τhundеrbird sur «Dеpuis quе ј’аi lаissé mоn nаturеl séјоur...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur Fin d’еmpirе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur «Gоrdеs, ј’аi еn hоrrеur un viеillаrd viсiеuх...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе