Lazare de Selve


Sur l’Évangile de l’Annonciation


 
Jadis l’Ange maudit sortant des plus bas lieux
Vint tenter en Éden la première femelle :
Et pour dire à la Vierge une heureuse nouvelle,
Un ange maintenant est envoyé des cieux.
 
La femme, consentant à ce pernicieux,
Conçut l’iniquité de la race mortelle :
La Vierge, consentant à la voix éternelle,
En son ventre conçut le Verbe précieux.
 
Celle-là fut d’Adam fille, épouse, & misère,
Et celle-ci du Verbe est fille, épouse, & mère :
Celle-là nous perdant la divine faveur,
 
Bannit du Paradis toute l’humaine race,
Et cette Vierge ici nous a remis en grâce,
En un corps concevant ce grand homme Sauveur.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 2 mai 2017 à 13h55

Porc de plaisance
-----------------

Ce porc aime traîner en d’agréables lieux,
Soit au comptoir d’un bar, soit sous une tonnelle,
Découvrant des plaisirs et des saveurs nouvelles,
C’est un porc hédoniste, à la face des cieux.

Dionysos, le plus doux, le plus charmant des dieux,
Nous verse le nectar de sa grâce immortelle ;
Il descend de son ciel de vendange éternelle,
Trinque avec les buveurs, et le monde va mieux.

Quand les verres sont pleins, qu’importe la misère,
En taverne, la vie ne saurait être amère,
Patron, d’encore un coup faites-nous la faveur.

Je ne tiens plus debout,que veux-tu qu’on y fasse,
Le trottoir est instable, et la terre est bien basse,
Un bon godet de plus sera-t-il mon sauveur ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 30 juin 2017 à 10h14

Au hasard d’un lézard
---------------------

C’est presque le phénix des hôtes de ces lieux,
Ce bizarre lézard qui grimpe à la tonnelle ;
C’est un bel invité de la saison nouvelle,
C’est un plaisant reptile, un favori des cieux.

Jadis, il apportait les messages des dieux,
Investi du pouvoir de leur grâce immortelle ;
Il descendait du ciel de lumière éternelle
Pour que notre bas monde, enfin, se portât mieux.

Ce messager céleste éloigne la misère,
Il nous fait oublier que nos vies sont amères ;
D’un accueil souriant faites-lui la faveur.

Quelques vivants sont là, si joyeux, quoi qu’on fasse,
Que nous en oublions notre condition basse :
Un lézard de hasard sera notre sauveur.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 7 août 2018 à 12h30

Romulursus et Remursus
---------------------------------

Ces deux grands ours d’azur se partagent ces lieux ;
Ils boivent du bon vin sous les vastes tonnelles.
Quand, au fil des années, la vie se renouvelle,
Ils bénissent tous deux l’éternité des cieux.

Ce sont des ours d’azur, ce ne sont pas des dieux,
Ils ne savent pas si leur âme est immortelle ;
Le demandant au ciel de lumière éternelle,
Ils en ont pour réponse un clin d’oeil, rien de mieux.

Ce terroir partagé n’est pas dans la misère,
Les écureuils du bois n’ont pas la vie amère ;
D’un climat souriant ils ont eu la faveur.

Les ours mangent des fruits, que voulez-vous qu’ils fassent,
Sans déclarer jamais que la terre est trop basse,
N’ayant ni charpentier, ni juge, ni sauveur.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 28 mai 2019 à 12h14

Fantôme d’un coq
----------

En rêve, il s’en retourne en je ne sais quels lieux,
Il goûte encore un peu de vin sous les tonnelles ;
Il n’est pas attiré par les choses nouvelles,
Il est indifférent aux caprices des cieux.

Jamais il ne perçut la présence de Dieu
(Et qu’en aurait pu dire une raison mortelle ?) ;
Jamais il ne connut la sagesse éternelle
Ni rien qui s’en rapproche, et d’ailleurs, c’est tant mieux.

Bien loin de la fortune et loin de la misère,
On n’entend point de lui des paroles amères ;
Même, on le voit sourire à de tendres faveurs.

Sans recevoir d’honneurs, il a sauvé la face ;
Il compose ces vers qu’il récite à voix basse,
Et dont il apprécie la timide saveur.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βruаnt : À lа Βаstосhе

Hugо : Lе Dоigt dе lа fеmmе

*** : «Lе pаuvrе lаbоurеur...»

Villоn : Βаllаdе [du соnсоurs dе Βlоis]

Grévin : Villаnеsquе

*** : Lе Grаnd Соmbаt dе Lеса соntrе Μаndа pоur lеs bеаuх уеuх dе Саsquе d’Οr

Ρоnсhоn : Smоking

Сrоs : Βаllаdе dе lа ruinе

Hugо : Sаisоn dеs sеmаillеs — Lе Sоir

Jаmmеs : Lе vеnt tristе

☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Jе prеndrаi pаr lа mаin...»

Vеrhаеrеn : Αrt flаmаnd

Villоn : Βаllаdе [du соnсоurs dе Βlоis]

Déguignеt : «С’еst à vоus, mеs éсrits, qu’аuјоurd’hui је m’аdrеssе...»

Ρоnсhоn : Sоnnеt dе l’аmоur sаns phrаsеs

Τоulеt : «Étrаngеr, је sеns bоn...»

Du Βеllау : «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...»

Ρrivаt d’Αnglеmоnt : À Yvоnnе Ρеn-Μооr

Lаfоrguе : Μеttоns lе dоigt sur lа plаiе

Μussеt : Sоnnеt à Μаdаmе Μ.Ν. : «Quаnd, pаr un јоur dе pluiе, un оisеаu dе pаssаgе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Lеs Βеrgеrs (Hеrеdiа)

De Jаdis sur À lа Βrеtаgnе (Сhаpmаn)

De Jаdis sur Villаnеsquе (Grévin)

De Сосhоnfuсius sur «Μаintеnаnt qu’un аir dоuх nоus rаmènе un bеаu јоur...» (Viоn Dаlibrау)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt dе l’аmоur sаns phrаsеs (Ρоnсhоn)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Сосhоnfuсius sur Νuit blаnсhе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De ΒiΒpаtаpоuètе sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Αlbеrtus sur Сhаnsоn : «Ô biеnhеurеuх qui pеut pаssеr sа viе...» (Dеspоrtеs)

De mаl еntеndеur sur Sоnnеt à Μаdаmе Μ.Ν. : «Quаnd, pаr un јоur dе pluiе, un оisеаu dе pаssаgе...» (Μussеt)

De Μеillеur trаduсtеur sur Lе Βоis аmiсаl (Vаlérу)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De Τоurniсоti-tоurniсоt sur Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir (Rimbаud)

De соmmеntаtеur sur L’Αnсоliе (Sоulаrу)

De tRΟLL sur Lа Βеllе Guеusе (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сurаrе- sur «Dоulсin, quаnd quеlquеfоis је vоis сеs pаuvrеs fillеs...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur À unе Villе mоrtе (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz