Albert Samain

Au jardin de l’infante, 1893



Je rêve de vers doux et d’intimes ramages,
De vers à frôler l’âme ainsi que des plumages,
 
De vers blonds où le sens fluide se délie
Comme sous l’eau la chevelure d’Ophélie,
 
De vers silencieux, et sans rythme et sans trame,
Où la rime sans bruit glisse comme une rame,
 
De vers d’une ancienne étoffe, exténuée,
Impalpable comme le son et la nuée,
 
De vers de soir d’automne ensorcelant les heures
Au rite féminin des syllabes mineures,
 
De vers de soirs d’amour énervés de verveine.
Où l’âme sente, exquise, une caresse à peine.
 
Et qui au long des nerfs baignés d’ondes câlines
Meurent à l’infini en pâmoisons félines.
 
Comme un parfum dissous parmi des tiédeurs closes,
Violes d’or et pianissim’ amoros...
 
Je rêve de vers doux mourant comme des roses.
 

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 20 août 2019 à 10h24


Je rêve de vin doux et d’agrestes fromages,
De verte chicorée et de liqueurs hors d’âge.

Dans le faitout profond aux senteurs d’Italie        
Mijote un blond lapin dans sa sauce jolie.

Tandis qu’il cuit ainsi, contemple-le, mon âme,
C’est un fort beau lapin de plus d’un kilogramme.

Aux flancs du récipient, la divine buée
Emane en soupirant de la bête tuée.
       
Ce lapin nous viendra, certes, à la bonne heure
Avec de la moutarde et un soupçon de beurre.

Oui, très artistement, d’ici peu, quelle aubaine,
Ce lapin ornera le plat de porcelaine.

Béni soit ce lapin qui, à l’heure où l’on dîne,
Saura nous humecter doucement les babines.

Mais bon sang à la fin, « ce lapin » m’indispose :
L’auteur souffrirait-il de quelque psittacose ?

Non, c’était pour la rime avec myxomatose.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Dicko rimeur le 20 août 2019 à 17h18

psittacose
toujours...
myxomatose :
amours.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dеubеl : Détrеssе

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

Τоulеt : «Сеt huissiеr, qui јеtаit, l’été...»

☆ ☆ ☆ ☆

Νаvаrrе : «J’аimе unе аmiе еntièrеmеnt pаrfаitе...»

Соppéе : Désir dе glоirе

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Сосhоnfuсius sur Μédаillе (Hеrеdiа)

De Jаdis sur Lе Rоssignоl еt lа Grеnоuillе (Rоussеаu)

De Сосhоnfuсius sur Lе Соurеur (Hеrеdiа)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Jаdis sur L’Αvеuglе (Ρéguу)

De Сосhоnfuсius sur Ρаris vаissеаu dе сhаrgе (Ρéguу)

De Суоrаnе- sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

De Τhundеrbird sur Lе Ρоètе соntumасе (Соrbièrе)

De Μаgélаnt sur Αiguillеs dе саdrаn (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе