Saint-Amant

Œuvres, seconde partie (???)


Le Palais de la Volupté


 
Ici la même symétrie
A mis toute son industrie
Pour faire en ce bois écarté
Le Palais de la Volupté.
Jamais le vague Dieu de l’Onde,
Ni celui des clartés du monde
N’entreprirent rien de plus beau
Quand, sans trident et sans flambeau,
D’une volonté mutuelle
Ils mirent en main la truelle
Et sous des habits de maçons,
Employèrent en cent façons
Tous les beaux traits que la Nature
Admire dans l’architecture
Pour loger ce prince troyen
Qui depuis les paya de rien.
 
Arrière ces masses énormes
Où s’entre-confondent les formes,
Où l’ordre n’est point observé,
Où l’on ne voit rien d’achevé :
Il n’en est point ici de même,
Tout y suit la raison suprême
Et le dessein en chaque part
S’y rapporte aux règles de l’art.
 
L’invention en est nouvelle,
Et ne vient que d’une cervelle
Qui fait tout avec tant de poids
Et prend de tout si bien le choix
Qu’elle met en claire évidence
Que sa grandeur et sa prudence
Sont aussi dignes sans mentir
De régner comme de bâtir.
 
Cet esprit que ma muse adore
Qui de son amitié m’honore
Et que j’estime comme un dieu,
A fait ce Palais en ce lieu
Où fréquente la solitude
Tant pour la chasse et pour l’étude
Que pour tous les autres plaisirs
Qui s’accordent à ses désirs.
 
La salle grande et somptueuse
Autant qu’elle est majestueuse
Se dédie au roi des forêts,
Au bon Pan qui dans un marets
Vit sa maîtresse en vain aimée
En frêles roseaux transformée ;
De quoi, pour chanter son tourment,
Il fit à l’heure un instrument
Qui ne dit mot quand on le touche
Si l’on ne le porte à la bouche,
Essayant ainsi d’apaiser
Son ardeur par quelque baiser.
 
Là-dedans encore on révère
Diane au front doux et sévère
Non pas pour cette chasteté
Dont son humeur fait vanité ;
Quoiqu’avec Hippolyte on croie
Qu’elle s’en donnait au cœur joie,
Mais parce qu’elle aime d’amour
À chasser en ce beau séjour.
 
[...]
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Sаtiе : Lа Ρêсhе

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Lаfоrguе : Соmplаintе du fœtus dе pоètе

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оubli dеs mоrts

☆ ☆ ☆ ☆

Ghil : Lеs Yеuх dе l’аïеulе

Sсhwоb : Βоuts rimés

Du Βеllау : «Jе nе tе priе pаs dе lirе mеs éсrits...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Si vоus vоуiеz mоn сœur аinsi quе mоn visаgе...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Sаgеssе d’un Lоuis Rасinе, је t’еnviе...» (Vеrlаinе)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De Сосhоnfuсius sur Lа pаssе (Sеgаlеn)

De Τhundеrbird sur «Dеpuis quе ј’аi lаissé mоn nаturеl séјоur...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur Fin d’еmpirе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur «Gоrdеs, ј’аi еn hоrrеur un viеillаrd viсiеuх...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Lе Βibliоphilе (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur «Qui а nоmbré, quаnd l’аstrе, qui plus luit...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz