Saint-Amant

Œuvres, 1929



 
Entrer dans le bordel d’une démarche grave,
Comme un Coq qui s’apprête à jouer de l’ergot,
Demander Janneton, faire chercher Margot,
Ou la jeune Bourgeoise, à cause qu’elle est brave ;
 
Fureter tous les trous, jusqu’au fond de la Cave,
Y rencontrer Perrette, et daubant du gigot
Danser le branle double au son du larigot,
Puis y faire festin d’une botte de rave :
 
N’y voir pour tous tableaux que quelque vieux rébus,
Ou bien quelque Almanach qui sema ses abus
L’An que Pantagruel déconfit les Andouilles,
 
Et du haut jusqu’au bas pour tous meubles de prix,
Qu’une vieille paillasse, un pot et des quenouilles ;
Voilà le passe-temps du Soudard de Cypris.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 12 décembre 2017 à 11h57

Lente nef de gueules
-----------------------

Elle adopte sur l’onde une démarche grave ;
Sa vitesse est, je crois, celle de l’escargot.
L’équipage bavarde en un curieux argot,
Gens moyennement forts et moyennement braves ;

La cale du vaisseau, ça leur tient lieu de cave,
Et le bon cuisinier prépare du gigot :
Abreuvés et nourris mieux que des Parigots,
Ils savourent aussi des navets et des raves.

La nef, on leur offrit de la mettre au rebut
Pour avoir un vaisseau volant comme un obus ;
Mais celui qui l’offrit se fit traiter d’andouille.

Tout en haut du grand mât est un trophée de prix :
Le drapeau d’un forban qu’à la guerre ils ont pris,
Et trois tonneaux de rhum avec d’autres dépouilles.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 28 mars 2018 à 14h09

Aigle-papegault
--------------

Ceci est le sonnet de l’aigle-papegault.
Il adopte souvent une démarche grave ;
C’est un aigle royal, pourtant, il est bien brave,
Je le vois au jardin manger des escargots.

Or, préférerait-il dévorer du gigot ?
Devais-je lui verser du bon vin de ma cave ?
Ou lui offrir, peut-être, un plat de betteraves ?
Viendra-t-il se chauffer au feu de mes fagots ?

Ce grand seigneur ne peut accepter des rebuts ;
Il mange sobrement, se gardant des abus,
Même s’il apprécie la saveur de l’andouille.

Un tel oiseau,  c’est noble et ça n’a pas de prix ;
À la chasse du roi son ancêtre fut pris,
La messe à Notre-Dame honora sa dépouille.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 août 2019 à 11h36

Enfant d’aigle et de phénix
-----------------------------

Aigle et phénix au ciel sont comme des égaux,
L’un pour l’autre chantant d’une voix tendre et grave ;
Quant à l’aigle-phénix, c’est un oiseau fort brave,
Puis il est très malin, ce n’est pas un nigaud.

Il dit des oraisons, mais il n’est point bigot,
Il a des provisions, des tonneaux dans sa cave ;
Mais il ne mange pas comme un canard qu’on gave,
Il coupe proprement des tranches de gigot.

Son vol est élégant, sauf quand il a trop bu,
Mais il est rarement tombé dans cet abus,
C’st un aigle-phénix, ce n’est pas une andouille.

D’une tendre vestale il fut jadis épris,
Dont, pour son grand malheur, il ne fut pas compris,
Et qui, bien durement, le traita de gargouille.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 août 2019 à 11h40


   Enfant d’aigle et de phénix         (version retouchée)
  -------------------------------------

Aigle et phénix au ciel sont comme des égaux,
L’un pour l’autre chantant d’une voix tendre et grave ;
Quant à l’aigle-phénix, c’est un oiseau fort brave,
Puis il est très malin, ce n’est pas un nigaud.

Il dit des oraisons, mais il n’est point bigot,
Il a des provisions, des tonneaux dans sa cave ;
Mais il ne mange pas comme un canard qu’on gave,
Il coupe proprement des tranches de gigot.

Son vol est élégant, sauf quand il a trop bu,
Mais il est rarement tombé dans cet abus,
C’est un aigle-phénix, ce n’est pas une andouille.

D’une tendre vestale il fut jadis épris,
Dont, pour son grand malheur, il ne fut pas compris,
Et qui, bien durement, le traita de gargouille.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

Τоulеt : «Сеt huissiеr, qui јеtаit, l’été...»

☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

De Μаgélаnt sur Αiguillеs dе саdrаn (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Сосhоnfuсius sur «Lа viе humblе аuх trаvаuх еnnuуеuх еt fасilеs...» (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Jаdis sur Αuх mоrts (Lесоntе dе Lislе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Dаïmiо (Hеrеdiа)

De Соttinеаu sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Jаdis sur Ρаlmе (Vаlérу)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz