Jean-Baptiste Rousseau


Le Rossignol et la Grenouille


 
 

Contre ceux qui publient leurs propres écrits sous le nom d’autrui.


 
Un rossignol contait sa peine
Aux tendres habitants des bois.
La grenouille, envieuse et vaine,
Voulut contrefaire sa voix.
 
Mes sœurs, écoutez-moi, dit-elle ;
C’est moi qui suis le rossignol.
Vous allez voir comme j’excelle
Dans le bécarre et le bémol.
 
Aussitôt la bête aquatique,
Du fond de son petit thorax,
Leur chanta, pour toute musique,
Brre ke ke kex, koax koax.
 
Ses compagnes criaient merveilles ;
Et toujours, fière comme Ajax,
Elle cornait à leurs oreilles,
Brre ke ke kex, koax koax.
 
Une d’elles, un peu plus sage,
Lui dit : Votre chant est fort beau :
Mais montrez-nous votre plumage,
Et volez sur ce jeune ormeau.
 
Ma commère, l’eau qui me mouille
M’empêche d’élever mon vol.
Eh bien ! demeurez donc grenouille,
Et laissez là le rossignol.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 20 août 2019 à 10h33

Grenouille de gueules
-----------------------

Grenouille qui connaît les choses ignorées,
Elle arrive à s’instruire, on ne sait pas comment ;
En elle les idées surgissent brusquement,
De là vient son surnom de «grenouille inspirée».

Elle aime le papier, remède à ses tourments,
Gardant plusieurs bouquins sans en être encombrée;
Elle écoute la voix de sa muse adorée
Qui des mots très anciens récite lentement.

La prose de jadis qui n’est pas effacée
En son coeur fait germer de subtiles pensées ;
Elle se met en phase avec notre univers.

Ainsi passe son temps, sans douleur et sans fièvre,
Jamais un mot brutal ne franchira ses lèvres ;
Elle sait qu’elle doit s’endormir pour l’hiver.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 1er avril 2020 à 14h49

Pas de bol, il rentra bredouille.
-----------------------------------------

Assez porté sur la fredaine,
Il avait — on n’est pas de bois —
Un jour déniché, quelle aubaine !
Un régal, un morceau de choix.

Quelquefois, à la bagatelle,
Il mêlait un peu de guignol :
— Grimpe, suggéra-t-il, ma belle,
Pour faire plaisir à Popaul

Et que ce soit plus érotique,
Sur ce petit banc-là, et hop !
En avant donc, trotte bourrique !
Tagada, tagada, clop clop.

L’excès dans l’insolite effraye ;
La dame alors s’écria : Stop !        
On n’a pas des idées pareilles,
Tagada, tagada, clop clop !

Puis, écumante sous l’outrage,
Redescendit de l’escabeau,
Se rajusta, et sans ambages,
L’envoya braire chez Plumeau.

— Tantôt l’on me traite d’andouille,
Tantôt l’on vocifère : Au viol !
Dit-il en se grattant les c*** :
Ah, c’est dur d’être un sex symbol !

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αssоuсу : «Ρоurquоi dоnс, Sехе аu tеint dе rоsе...»

Viоn Dаlibrау : «Αimе, si tu lе vеuх, је nе l’еmpêсhе pаs...»

Βоurgеt : Lа Rоmаnсе d’Αriеl

Rоussеаu : Lе Rоssignоl еt lа Grеnоuillе

Αpоllinаirе : Lе Drоmаdаirе

Соignаrd : «Οbsсurе nuit, lаissе tоn nоir mаntеаu...»

Lаfоrguе : Βоufféе dе printеmps

Τоulеt : «Si vivrе еst un dеvоir...»

Ρéguу : Ρrésеntаtiоn dе lа Βеаuсе à Νоtrе-Dаmе dе Сhаrtrеs

☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : L’Αubеrgе

Vеrlаinе : À Hоrаtiо

Соrnеillе : Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...»

Fоurеst : Sаrdinеs à l’huilе

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Αimе, si tu lе vеuх, је nе l’еmpêсhе pаs...» (Viоn Dаlibrау)

De Сосhоnfuсius sur Τаblе dе Sаgеssе (Sеgаlеn)

De Сосhоnfuсius sur Lе Vоl nосturnе (Sаint-Αmаnt)

De Ιоhаnnеs sur Ρrièrе dе соnfidеnсе (Ρéguу)

De Сurаrе- sur Lеs Fеuillеs mоrtеs (Gоurmоnt)

De Lilith sur Vеrlаinе

De Μоntеrrоsо sur Lа Μоuсhе (Αpоllinаirе)

De Jаdis sur Саrоlо Quintо impеrаntе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Un livrе n’аurаit pаs suffi...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Τrуphоn Τоurnеsоl sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Gеf sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz