Adrien Rouquette


Une tombe


   
Le culte des tombeaux est le culte du cœur,
.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 
Quelque fois, contemplant cette tombe chérie,
J’y voudrais apporter les fleurs de la prairie,
Moins nombreuses, hélas ! que les douces vertus
Que le ciel déposa dans ce cœur qui n’est plus.
(BRES.)
   
Death lies on her like an untimely frost
Upon the sweetest flower of all the field.
(SHAKESPEARE.)


À l’ombre des chêneaux d’une déserte enceinte,
Pour tout homme rêveur, dont l’âme est pure et sainte,
Pour tout homme souffrant, brille au milieu des bois
Une croix qui l’attire ; une humble et blanche croix !...
 
Autour de cette croix est une palissade ;
Quelques pieux, ombragés d’incultes arbrisseaux...
Aucun nom ! aucun marbre, à pompeuse façade !
Pauvre mère !... c’est là qu’elle dort en repos !
 
Quand j’étais en exil, hélas ! ma mère est morte !
Morte dans sa jeunesse, alors que le cœur porte
Le bonheur de se voir environné d’enfants
Qui surgissent joyeux de l’abîme des ans ;
 
Le bonheur de les voir, de partager leur joie,
De pouvoir chaque jour les aimer, les bénir,
Leur enseigner du bien l’évangélique voie,
Et puis rêver pour eux un si doux avenir !
 
Elle est morte et repose... Au-dessus l’oiseau vole ;
Tout autour l’herbe croît, meurt, renaît au printemps ;
Poussé là vers le soir, son fils vient, se désole ;
Puis s’éloigne en priant, en marchant à pas lents.
 
Il s’éloigne tout triste... Oui, mais au fond de l’âme
Il emporte l’espoir de l’immortalité :
Séparés par le temps l’enfant, l’homme et la femme
Doivent se réunir pendant l’éternité !
 
Oui, le Christ nous l’a dit ; et je crois et j’espère ;
Notre corps avec l’âme un jour resplendira ;
Et l’homme tout entier, s’élançant de la terre,
Dans sa beauté divine aux cieux s’envolera !
 

(1833.)

Commentaire (s)

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оubli dеs mоrts

Lаfоrguе : Соmplаintе du fœtus dе pоètе

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lоrsquе је t’аi соnnuе аuх Îlеs dе lа Sоndе...»

Ρоnсhоn : Ρаrtiе dе сhаssе

Jаmmеs : Lеs Νègrеs

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Jе nе tе priе pаs dе lirе mеs éсrits...»

Viviеn : «Ρаrlе-mоi, dе tа vоiх pаrеillе à l’еаu соurаntе...»

Ρоnсhоn : Сhаnsоn dе printеmps

Hеrvillу : Βuсоliquе Νоirе

Νоuvеаu : Αu muséе dеs аntiquеs

Hеrvillу : Sur lеs bоrds du Sаubаt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Rаgеs dе Сésаrs (Rimbаud)

De Сосhоnfuсius sur «Jе mе fеrаi sаvаnt еn lа philоsоphiе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Lе Сhеvriеr (Hеrеdiа)

De Vinсеnt sur Élоgе à lа јеunе fillе (Sеgаlеn)

De Dupаnlоup sur Ρаrtiе dе сhаssе (Ρоnсhоn)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De Τhundеrbird sur Sur un tоmbеаu (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Lilith sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz