Ronsard

Amours diverses, 1578



Vous triomphez de moi, et pource je vous donne
Ce lierre, qui coule et se glisse à l’entour
Des arbres et des murs, lesquels tour dessus tour,
Plis dessus plis il serre, embrasse et environne.
 
À vous de ce lierre appartient la Couronne.
Je voudrais, comme il fait, et de nuit et de jour
Me plier contre vous, et languissant d’amour,
D’un nœud ferme enlacer votre belle colonne.
 
Ne viendra point le temps, que dessous les rameaux,
Au matin où l’Aurore éveille toutes choses,
En un ciel bien tranquille, au caquet des oiseaux
 
Je vous puisse baiser à lèvres demi-closes,
Et vous conter mon mal, et de mes bras jumeaux
Embrasser à souhait votre ivoire et vos roses ?
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 16 octobre 2014 à 14h01

Jardins de poètes
-----------------

Tout au long des saisons, les poètes nous donnent
Des mots sur leur maison et sur ses alentours :
L’un de son ermitage et l’autre de sa tour,
Chacun va célébrant ce dont il s’environne.

D’aucuns montrent le roi, son sceptre et sa couronne ;
D’autres un laboureur que fatiguent ses jours ;
Ici des cris de guerre, ici des mots d’amour,
Ici le philosophe à l’ombre des colonnes.

S’il faut à l’un d’entre eux décerner le rameau
Récompensant son art de nommer toute chose,
Demandez au soleil, demandez à l’oiseau

Demandez à l’ondine en la rivière enclose,
Interrogez Eros et Bacchus, son jumeau :
Tous voudront que Ronsard soit couronné de roses.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 27 juillet 2019 à 11h50

Poules indulgentes
----------

Nous aimons les trésors que Maître Coq nous donne,
Le lierre prélevé sur les murs d’alentour,
Le thym qu’on voit fleurir à l’ombre de la tour,
Les plantes inconnues dont elle s’environne.

Car le gallinacé que sa crête couronne
Est notre compagnon des bons ou mauvais jours ;
Il sait des cris de guerre, il sait des mots d’amour,
Il sait le chien qui grogne et le chat qui ronronne.

Or, celle qui se voit décerner le rameau,
Elle va l’estimer plus que toute autre chose,
Elle l’adorera dans son âme d’oiseau.

Ainsi rêve une poule en basse-cour enclose,
D’où l’on entend la voix du porc et du taureau ;
Le fermier, cependant, taille un buisson de roses.

[Lien vers ce commentaire]

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 novembre 2019 à 11h41

Buisson sans souci
----------

Le buisson sans souci à son plaisir s’adonne ;
Nulle fleur, nul oiseau, nul arbre aux alentours,
La lune et le soleil l’éclairent tour à tour :
D’insectes inconnus ses branches s’environnent.

Ne crois pas qu’au printemps quelques fleurs le couronnent,
Il n’en produira pas, ni la nuit, ni le jour ;
Il subsiste sans peine, il se croit sans amour,
Même si dans son coeur la nostalgie ronronne.

Si la muse venait en briser un rameau,
Il goûterait cela, plus que toute autre chose,
Plus que voir une fleur ou qu’entendre un oiseau.

Qui sait si dans ce coeur est la sagesse enclose?
Buisson de presque rien, frêle comme un roseau,
Qui aurait pu aimer une aubépine éclose.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 17 décembre 2019 à 11h42

L’oie des noix
-------

L’oie fait tomber des noix, puis elle nous en donne,
Elle en trouve beaucoup aux arbres d’alentour ;
Le porc et la belette en mangent tour à tour
En un ombreux bosquet qui de fleurs s’environne.

D’abondance de noix ses efforts se couronnent,
C’est une récoltante active nuit et jour ;
Le chat d’un oeil gourmand la couve avec amour,
Dans un rêve de graisse et de viande, il ronronne.

La cabane de l’oie est ornée de rameaux,
Et l’intérieur en est pourvu de toutes choses ;
Le monde est accueillant pour cet aimable oiseau.

Dans ce petit réduit sont mille noix encloses
Remplissant à ras bord un panier de roseaux
Que garde tout le jour une porte bien close.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 16 août 2022 à 10h42

Roi sans majesté
-------

Ce roi gueule un peu fort, mais on le lui pardonne,
C’est moins pire que s’il faisait de longs discours ;
Il est assez subtil, ce n’est pas un balourd,
De sages courtisans toujours il s’environne.

L’orfèvre Saint Éloi lui fit une couronne,
Son chef en est couvert dès le début du jour ;
Avec l’évêque il peut parler de ses amours,
Surtout de Margoton, courtisane friponne.

Il sait bénir le buis pour le jour des Rameaux,
C’est dans la basilique où d’autres rois reposent ;
Sous les gisants de pierre ils abritent leurs os.

Il n’écrit jamais rien, ni en vers, ni en prose,
Il dit qu’être pensant c’est bon pour les roseaux ;
Mais il aime les voix du prince et de sa rose.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаupаssаnt : Αu bоrd dе l’еаu

Rоllinаt : À unе mуstériеusе

Εlskаmp : «J’аi tristе d’unе villе еn bоis...»

Frаnсе : Sоnnеt : «Εllе а dеs уеuх d’асiеr ; sеs сhеvеuх nоirs еt lоurds...»

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rimbаud : Sоlеil еt сhаir

Jеаn Dоminiquе

Αpоllinаirе : «Μоn аiméе аdоréе аvаnt quе је m’еn аillе...»

Βаudеlаirе : Lе Μоrt јоуеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Viviеn : Sоnnеt : «J’аimе lа bоuе humidе еt tristе оù sе rеflètе...»

Vеrhаеrеn : Lе Ρаssеur d’еаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Соrnе (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur «Un ivоirе vivаnt, unе nеigе аniméе...» (Dеspоrtеs)

De Сосhоnfuсius sur Lе Lаit dе sеrpеnt (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Un livrе n’аurаit pаs suffi...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Τrуphоn Τоurnеsоl sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Τhundеrbird sur Unе flаmmе (Соrаn)

De Ιо Kаnааn sur Sur lа Сrоiх dе nоtrе Sеignеur — Sа Саusе (Drеlinсоurt)

De Сurаrе- sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De nоn sur Vеrlаinе

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Jаdis sur Un hоmmе (Fоurеst)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе