Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
 

1


 
Plus étroit que la Vigne à l’Ormeau se marie
              De bras souplement forts,
Du lien de tes mains, Maîtresse, je te prie,
              Enlace-moi le corps.
 
 

2


 
Et feignant de dormir, d’une mignarde face
              Sur mon front penche-toi :
Inspire, en me baisant, ton haleine et ta grâce
              Et ton cœur dedans moi.
 
 

3


 
Puis appuyant ton sein sur le mien qui se pâme,
              Pour mon mal apaiser,
Serre plus fort mon col, et me redonne l’âme
              Par l’esprit d’un baiser.
 
 

4


 
Si tu me fais ce bien, par tes yeux je te jure,
              Serment qui m’est si cher,
Que de tes bras aimés jamais nulle aventure
              Ne pourra m’arracher.
 
 

5


 
Mais souffrant doucement le joug de ton empire,
              Tant soit-il rigoureux,
Dans les champs Élysés une même navire
              Nous passera tous deux.
 
 

6


 
Là morts de trop aimer, sous les branches Myrtines
              Nous verrons tous les jours
Les Héros près de nous avec les Héroïnes
              Ne parler que d’amours.
 
 

7


 
Tantôt nous danserons par les fleurs des rivages
              Sous les accords divers,
Tantôt lassés du bal, irons sous les ombrages
              Des Lauriers toujours verts :
 
 

8


 
Où le mollet Zéphire en haletant secoue
              De soupirs printaniers
Ores les Orangers, ores mignard se joue
              Parmi les Citronniers.
 
 

9


 
Là du plaisant Avril la saison immortelle
              Sans échange se suit :
La terre sans labeur de sa grasse mamelle
              Toute chose y produit.
 
 

10


 
D’en bas la troupe sainte, autrefois amoureuse,
              Nous honorant sur tous,
Viendra nous saluer, s’estimant bienheureuse
              De s’accointer de nous.
 
 

11


 
Et nous faisant assoir dessus l’herbe fleurie
              De toutes au milieu,
Nulle, et fût-ce Procris, ne sera point marrie
              De nous quitter son lieu.
 
 

12


 
Non celles qui s’en vont toutes seules ensemble,
              Artémise et Didon :
Non cette belle Grecque, à qui ta beauté semble
              Comme tu fais de nom.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rеvеrdу : Stоp

Viviеn : «Ô fоrmе quе lеs mаins...»

Τоulеt : Sur lа Hаltе dе сhаssе dе Vаn Lоо.

Μаrоt : Dе sоi-mêmе

Rоnsаrd : «Yеuх, qui vеrsеz еn l’âmе, аinsi quе dеuх Ρlаnètеs...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Ρеllеrin : «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...»

☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Εх imо

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Rоllinаt : À l’inассеssiblе

Ρоpеlin : Lеs Сеrisеs

Сrоs : Vеrtigе

Αpоllinаirе : «Τu tе sоuviеns, Rоussеаu, du pауsаgе аstèquе...»

Vеrlаinе : «Lе sоlеil, mоins аrdеnt, luit сlаir аu сiеl mоins dеnsе...»

Dеlаruе-Μаrdrus : Ρоssеssiоn

Dеlаruе-Μаrdrus : Ρоssеssiоn

Cоmmеntaires récеnts

De Сurаrе- sur Sоnnеt à Sir Βоb (Соrbièrе)

De Jаdis sur «Μа Dаmе nе m’а pаs vеndu...» (Μаrоt)

De Jаdis sur Lа Géаntе (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Qui а vu quеlquеfоis un grаnd сhênе аsséсhé...» (Du Βеllау)

De Jаdis sur Αu bоrd dе l’еаu (Sullу Ρrudhоmmе)

De Сосhоnfuсius sur «Vаguе еt nоуéе аu fоnd du brоuillаrd hiémаl...» (Sаmаin)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mаdrigаl (Сrоs)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Lézаrd (Βruаnt)

De Dаmе Sаlаmаndrе sur «J’аi pоur mаîtrеssе unе étrаngе Gоrgоnе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn-Ρаul ΙΙΙ sur «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...» (Ρеllеrin)

De јеаn-pаul sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Сhristiаn sur Lа dеrnièrе rоndе (Frаnс-Νоhаin)

De Βirgittе sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

De Μаrсеlinе sur À mа bеllе lесtriсе (Βоuilhеt)

De Snоwmаn sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе