Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
Hélène sut charmer avecque son Népenthe
Les pleurs de Télémaque. Hélène, je voudrai
Que tu pusses charmer les maux que je reçoi
Depuis deux ans passés, sans que je m’en repente.
 
Naisse de nos amours une nouvelle plante,
Qui retienne nos noms pour éternelle foi,
Qu’obligé je me suis de servitude à toi,
Et qu’à notre contrat la terre soit présente.
 
Ô terre, de nos os en ton sein chaleureux
Naisse une herbe au Printemps propice aux amoureux,
Qui sur nos tombeaux croisse en un lieu solitaire.
 
Ô désir fantastiq’, duquel je me déçois,
Mon souhait n’adviendra, puisqu’en vivant je vois
Que mon amour me trompe, et qu’il n’a point de frère.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 18 novembre 2015 à 11h34

Passants contemplatifs
--------------------

L’affaire se termine, et la foule est présente ;
Un journaliste parle aux gardiens de la loi,
Un enquêteur saisit quelques débris de bois,
Qui sait si les fautifs, désormais, se repentent ?

Le vent d’automne agite une fragile plante,
Dorment, dans le lointain, les prêcheurs de la foi ;
Des chocs, des explosions ont ébranlé les toits,
La foule se disperse en une marche lente.

Village, d’ordinaire actif et chaleureux,
Avec ses travailleurs, ses vieux, ses amoureux,
Un poète, parfois, pensif et solitaire...

Une paix qui devient panique, cette fois,
Je vois dans les regards des nuances d’effroi,
Ou même, des soupçons d’un frère envers son frère.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 23 novembre 2019 à 11h36

Bénédiction conjuratoire
---------

Trop séduisant démon, cesse de nous charmer ;
Que par d’autres attraits soit notre âme ravie,
Que de Sainte Écriture elle soit assouvie,
Car nous savons par quoi ton coeur est animé.

Qu’en un sol assaini le grain puisse germer,
Que de tous les poisons ce sol se purifie ;
Si la récolte est bonne, alors je la confie
Au Fils du Charpentier, que j’ai toujours aimé.

Démon, n’insiste point pour tenter les fidèles ;
Nous ne pourrons jamais te prendre pour modèle,
Toi qui peux menacer les esprits et les corps.

Libère les humains que tu tiens sous tes charmes,
Cesse de les hanter ou de boire leurs larmes ;
Que chacun soit en paix à l’heure de sa mort.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Gérоntе d’unе аutrе Ιsаbеllе...»

Сrоs : Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...»

Jоdеllе : «Dеs аstrеs, dеs fоrêts, еt d’Αсhérоn l’hоnnеur...»

Сrоs : Сuеillеttе

Hеnri dе Régniеr

Viоn Dаlibrау : «Αimе, si tu lе vеuх, је nе l’еmpêсhе pаs...»

Lа Fоntаinе : Ρаrоlе dе Sосrаtе

Lаfоrguе : Μéditаtiоn grisâtrе

Νоël : Сhаnt dе nоurriсе

Μаllаrmé : «Μ’intrоduirе dаns tоn histоirе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...»

Βаudеlаirе : Lа Fаussе Μоnnаiе

Сhаlupt : Lе Βасhеliеr dе Sаlаmаnquе

Fréсhеttе : Νоvеmbrе

Νеlligаn : Lе Τоmbеаu dе lа négrеssе

Сrоs : Dеstinéе

Τоulеt : Épitаphе.

Lаmаrtinе : L’Ιmmоrtаlité

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Αmis, un dеrniеr mоt ! — еt је fеrmе à јаmаis...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Соmmе pеtits еnfаnts d’unе lаrvе оutrаgеusе...» (Сhаssignеt)

De Сосhоnfuсius sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Jаdis sur Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...» (Сrоs)

De Jаdis sur «Οù dоnс еst lе bоnhеur ?...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Dеs аstrеs, dеs fоrêts, еt d’Αсhérоn l’hоnnеur...» (Jоdеllе)

De Сurаrе- sur À un sоt аbbé dе quаlité (Sаint-Ρаvin)

De Τristаn Βеrnаrd sur Lеs Соnquérаnts (Hеrеdiа)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе