Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
Hélène sut charmer avecque son Népenthe
Les pleurs de Télémaque. Hélène, je voudrai
Que tu pusses charmer les maux que je reçoi
Depuis deux ans passés, sans que je m’en repente.
 
Naisse de nos amours une nouvelle plante,
Qui retienne nos noms pour éternelle foi,
Qu’obligé je me suis de servitude à toi,
Et qu’à notre contrat la terre soit présente.
 
Ô terre, de nos os en ton sein chaleureux
Naisse une herbe au Printemps propice aux amoureux,
Qui sur nos tombeaux croisse en un lieu solitaire.
 
Ô désir fantastiq’, duquel je me déçois,
Mon souhait n’adviendra, puisqu’en vivant je vois
Que mon amour me trompe, et qu’il n’a point de frère.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 18 novembre 2015 à 11h34

Passants contemplatifs
--------------------

L’affaire se termine, et la foule est présente ;
Un journaliste parle aux gardiens de la loi,
Un enquêteur saisit quelques débris de bois,
Qui sait si les fautifs, désormais, se repentent ?

Le vent d’automne agite une fragile plante,
Dorment, dans le lointain, les prêcheurs de la foi ;
Des chocs, des explosions ont ébranlé les toits,
La foule se disperse en une marche lente.

Village, d’ordinaire actif et chaleureux,
Avec ses travailleurs, ses vieux, ses amoureux,
Un poète, parfois, pensif et solitaire...

Une paix qui devient panique, cette fois,
Je vois dans les regards des nuances d’effroi,
Ou même, des soupçons d’un frère envers son frère.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 23 novembre 2019 à 11h36

Bénédiction conjuratoire
---------

Trop séduisant démon, cesse de nous charmer ;
Que par d’autres attraits soit notre âme ravie,
Que de Sainte Écriture elle soit assouvie,
Car nous savons par quoi ton coeur est animé.

Qu’en un sol assaini le grain puisse germer,
Que de tous les poisons ce sol se purifie ;
Si la récolte est bonne, alors je la confie
Au Fils du Charpentier, que j’ai toujours aimé.

Démon, n’insiste point pour tenter les fidèles ;
Nous ne pourrons jamais te prendre pour modèle,
Toi qui peux menacer les esprits et les corps.

Libère les humains que tu tiens sous tes charmes,
Cesse de les hanter ou de boire leurs larmes ;
Que chacun soit en paix à l’heure de sa mort.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : Βоhémiеns еn vоуаgе

Ρеllеrin : Lа Ρеtitе Βеrgèrе

Sсаrrоn : Épitrе à Μоnsiеur Sаrаzin

Vеrlаinе : Τаntаlizеd

Vеrlаinе : Lеs Ιndоlеnts

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

☆ ☆ ☆ ☆

Lе Βrаz : Νосturnе

Βаudеlаirе : «Τu mеttrаis l’univеrs еntiеr dаns tа ruеllе...»

Jаmmеs : Lе sоlеil fаisаit luirе

Vеrlаinе : Lе Ρоètе еt lа Μusе

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сосhоnfuсius sur Βоhémiеns еn vоуаgе (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Vin pеrdu (Vаlérу)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De Τhundеrbird sur Sur un tоmbеаu (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе