Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
De vos yeux tout divins, dont un Dieu se paîtrait,
(Si un Dieu se paissait de quelque chose en terre)
Je me paissais hier, et Amour qui m’enferre,
Cependant sur mon cœur ses flèches racoutrait.
 
Mon œil dedans le vôtre ébahi rencontrait
Cent beautés, qui me font une si douce guerre,
Et la même vertu, qui toute se resserre
En vous, d’aller au Ciel le chemin me montrait.
 
Je n’avais ni esprit ni penser ni oreille,
Qui ne fussent ravis de crainte et de merveille,
Tant d’aise transportés mes sens étaient contents.
 
J’étais Dieu, si mon œil vous eût vu davantage :
Mais le soir qui survint, cacha votre visage,
Jaloux que les mortels le vissent si long temps.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 23 décembre 2017 à 11h47

Chat du solstice
------------------

Il se cache au jardin, il se tient en retrait,
Il aime plus que tout ce petit coin de terre ;
Dans son oisiveté, plaisir élémentaire,
D’un sage de jadis il semble le portrait.

Là sont quelques oiseaux. Mais s’il les rencontrait,
Je ne suis pas certain qu’il leur ferait la guerre,
Car ce n’est pas un aigle aux redoutables serres ;
Jeune, il en capturait, puis il nous les montrait,

Maintenant, tout au plus, il redresse une oreille
Pour entendre leur chant, qui parfois l’émerveille,
Il rêve, il se repose, il dort, il est content.

Aimant ce qu’il possède, il n’en veut davantage :
Même, un étonnement se lit sur son visage,
D’être dans cet endroit resté un si long temps.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 25 juillet 2021 à 13h58

Bouddha plutôt serein
------------------

Modeste est le Bouddha, c’est son plus bel attrait,
En toute circonstance il a les pieds sur terre ;
Il use en son discours de mots élémentaires
Et de sobriété dans son autoportrait.

Toi, que lui dirais-tu si tu le rencontrais ?
Lui, pour te mettre à l’aise, il t’offrirait un verre ;
La serveuse envers lui ne serait point sévère
Et de l’état du ciel avec lui débattrait.

Tu le vois, tu l’entends, et ton âme s’éveille,
Toute réalité te semble une merveille ;
Le grand Bouddha sourit, des fables racontant.

Foin des sombres soucis, foin des mauvais présages,
Vers un bel horizon tu tournes ton visage,
Entouré des buveurs qui prennent du bon temps.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Jаmmеs : Ρrièrе pоur dеmаndеr unе étоilе

Hеrеdiа : Épigrаmmе funérаirе

Rоnsаrd : «L’аutrе јоur quе ј’étаis sur lе hаut d’un dеgré...»

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

Riсhеpin : Lа Flûtе

Lа Fоntаinе : Lа Сigаlе еt lа Fоurmi

Οrléаns : «Lе tеmps а lаissé sоn mаntеаu...»

Μаrоt : Dе sоi-mêmе

Rоnsаrd : «Μignоnnе, аllоns vоir si lа rоsе...»

Rоnsаrd : «Quаnd vоus sеrеz biеn viеillе, аu sоir à lа сhаndеllе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Αpоllinаirе : «Αmi, је vоus éсris du fоnd d’unе саntinе...»

Jаmmеs : Lе pаuvrе сhiеn

Ρоnсhоn : Сhаnsоn dе lа Μоrt

Sаmаin : Lеs Sirènеs

Lаfоrguе : Fаrсе éphémèrе

Νоuvеаu : «Si nоus étiоns mоrts quаnd nоus étiоns mômеs...»

Lаutréаmоnt : «Unе pоtеnсе s’élеvаit sur lе sоl...»

Flаuх : Lеs Jеunеs Fillеs dе Stосkhоlm

Lоrrаin : Sеignеurs

Μаеtеrlinсk : «Lеs trоis sœurs оnt vоulu mоurir ...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Lе Ρhоquе (Hеrvillу)

De Сосhоnfuсius sur «Τаndis quе је mе plаins, à l’оmbrе dе сеs bоis...» (Μаgnу)

De Jаdis sur «Ρоur vоus sеrvir...» (Vоiturе)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Τrаins (Vеrhаеrеn)

De Jаdis sur «Μаis qui vоus mеut, Sеignеur, dе sоrtir à сеttе hеurе...» (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсius sur «Сеlui qui dе plus près аttеint lа déité...» (Du Βеllау)

De Τhundеrbird sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

De Τhundеrbird sur «Εntrе tоus lеs hоnnеurs dоnt еn Frаnсе еst соnnu...» (Du Βеllау)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un mаndаrin sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Un lесtеur sur «L’аrbrе qui mеt à сrоîtrе, а lа plаntе аssuréе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Sur unе Сhutе саuséе pаr un béliеr (Соllеtеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе