Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
Amour est sans milieu, c’est une chose extrême,
Qui ne veut (je le sais) de tiers ni de moitié :
Il ne faut point trancher en deux une amitié.
Un est nombre parfait, imparfait le deuxième.
 
J’aime de tout mon cœur, je veux aussi qu’on m’aime.
Le désir au désir d’un nœud ferme lié,
Par le temps ne s’oublie, et n’est point oublié :
Il est toujours son tout, contenté de soi-même.
 
Mon ombre me fait peur, et jaloux je ne puis
Avoir un compagnon, tant amoureux je suis,
Et tant je m’essentie en la personne aimée.
 
L’autre amitié ressemble à quelque vent qui court :
Et vraiment c’est aimer comme on fait à la Court,
Où le feu contrefait ne rend qu’une fumée.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 3 novembre 2020 à 14h25

Sangliers imperceptibles
----------------

Des sangliers gaulois la prudence est extrême,
L’archange de sinople en mangea la moitié ;
Ils savent que jamais ils n’auront sa pitié,
Car ce noble guerrier chasse même en carême.

Pour vivre sans péril, ils trouvent un système
D’invisibilité pour leur corps tout entier ;
Un arbre dans les bois, dont ils ont l’amitié,
Le druide n’ira pas le frapper d’anathème.

Chacun d’eux, occupant la surface d’un fruit,
Reste bien immobile et ne fait pas de bruit ;
Or, nul ne les discerne au coeur de la ramée.

Mais j’en ai dit assez, je cesse mon discours ;
De l’archange affamé je me porte au secours,
Je vais lui proposer quelques truites fumées.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 7 novembre 2020 à 21h47

Paix

L’on voit proliférer une violence extrême,
Par exemple, d’un homme on en fait des moitiés,
Juste pour un dessin : se réduit la pitié
Comme peau de chagrin (il est là le blasphème ! ).

Il peut être tentant d’entrer dans le système,
Car la pente descend et large est le sentier,
Nous avons aisément la haine en amitié,
Mais cette option, il faut la frapper d’anathème.

Les plus grandes misères en constituent le fruit,
Et tout le monde y perd car chacun est détruit
Quand se taisent les hommes et parlent leurs armées.

Pour ne pas que la paix ne soit qu’un beau discours,
Trouver à s’exprimer est d’un très grand secours ;
Dire chasse le mal, comme l’air, la fumée.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lа Fоntаinе : Ρаrоlе dе Sосrаtе

Lа Fоntаinе : Lе Sеrpеnt еt lа Limе

Lа Fоntаinе : Lе Rеnаrd еt lе Βustе

Τоulеt : «Τоutе аllégrеssе а sоn défаut...»

Τоulеt : «Sоus lе sоir јаunе еt vеrt...»

Τоulеt : «Sоus lе sоir јаunе еt vеrt...»

Fоrt : Lе Dit du pаuvrе viеuх

Νоël : Сhаnt dе Νоël

Riсhеpin : Ρаuvrе аvеuglе

Rоnsаrd : L’Αmоur оisеаu

☆ ☆ ☆ ☆

Fоrt : Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе

Riсhеpin : Lе Μеrlе à lа glu

Ρérin : Αubе

Hugо : Ρоntо

Μаеtеrlinсk : «Lеs trоis sœurs аvеuglеs ...»

Dеsbоrdеs-Vаlmоrе : Lе Rоssignоl аvеuglе

Ρéguу : L’Αvеuglе

Αlbеrt-Βirоt : «Quе vаs-tu pеindrе аmi ?...»

Αlbеrt-Βirоt : Αuх јеunеs pоètеs

Hugо : À unе јеunе fеmmе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Unе (Sаmаin)

De Jаdis sur «J’аimе lа libеrté, еt lаnguis еn sеrviсе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Ρоur si fоu qu’il sе dоnnе, еst-il un сhаnsоnniеr...» (Соrаn)

De Jаdis sur «Si tu m’еn сrоis, Βаïf, tu сhаngеrаs Ρаrnаssе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt à Sir Βоb (Соrbièrе)

De Jаdis sur «Αssis, lеs piеds pеndаnts, sоus l’аrсhе du viеuх pоnt...» (Соppéе)

De Jоhаnn sur L’Éсhо dе lа саvеrnе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Égо Viсtоr sur «Lаissе dе Ρhаrаоn lа tеrrе Égуptiеnnе...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur «Νоus nе fаisоns lа соur аuх fillеs dе Μémоirе...» (Du Βеllау)

De Μаriаnnе sur «Jе sоngе à се villаgе аssis аu bоrd dеs bоis...» (Μоréаs)

De Ιо Kаnааn sur Ρériоdе élесtоrаlе (Соppéе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Сurаrе- sur «Ô fоrmе quе lеs mаins...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Épitаphе (Νоuvеаu)

De Сurаrе- sur Μаzurkа (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Се Μоndе, соmmе оn dit, еst unе саgе à fоus...» (Fiеfmеlin)

De Τhundеrbird sur Sur l’аrс-еn-сiеl (Drеlinсоurt)

De Τhundеrbird sur L’Αngе pâlе (Rоllinаt)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе