Marcel Proust


Petit pastiche de Mme de Noailles


 
Mon cœur sage, fuyez l’odeur des térébinthes,
Voici que le matin frise comme un jet d’eau.
L’air est un écran d’or où des ailes sont peintes ;
Pourquoi partiriez-vous pour Nice ou pour Yeddo ?
 
Quel besoin avez-vous de la luisante Asie
Des monts de verre bleu qu’Hokusaï dessinait
Quand vous sentez si fort la belle frénésie
D’une averse dorant les toits du Vésinet !
 
Ah ! partir pour le Pecq, dont le nom semble étrange,
Voir avant de mourir le Mont Valérien
Quand le soigneux couchant se dispose et s’effrange
Entre la Grande Roue et le Puits artésien.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 17 mai 2013 à 17h13





Sage est le député d’Issy-les-Moulineaux ;
Ils aiment naviguer, ceux de Vigneux-sur-Seine.
L’air est pur et limpide autour de Bourg-la-Reine,
Et c’est un beau chemin qui mène à Longjumeau.

Quel plaisir de flâner dans Magny-les-Hameaux
Ou d’aller prendre un verre à Brou-sur-Chantereine
Quand on a visité les abords de Suresnes
Et pris quelques photos du Mesnil-Amelot !

Ah ! partir pour l’étrange endroit nommé le Pecq,
Voir avant de mourir le vieux Noisy-le-Sec
Ou flâner au matin près de Villetaneuse !

Au couchant qui rougit les hauts murs d’Antony,
À la lune qui luit au bois de Taverny,
Préférons tes jardins, Saint-Rémy-lès-Chevreuse !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 18 mai 2013 à 12h18

Merci de ces nouvelles de banlieue sans voiture en flamme ni cocaïne gratos...

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 18 mai 2013 à 17h25

(qui plus est avec un RER C à l’heure.)

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 1er octobre 2021 à 12h42

Océan francilien
------------

Nous quittâmes le port d’Issy-les-Moulineaux,
Nous tirâmes un bord jusqu’à Vigneux-sur-Seine :
Puis, laissant à tribord l’écueil de Bourg-la-Reine,
Nous t’avons emprunté, chenal de Longjumeau.

Vinrent trois passagers dans Magny-les-Hameaux,
Eux qui voulaient se rendre à Brou-sur-Chantereine ;
Nous les avons laissés dans les docks de Suresnes,
Car le noroît soufflait du Mesnil-Amelot.

Nous fûmes déventés par les digues du Pecq,
Cela nous conduisit jusqu’à Noisy-le-Sec ;
Là nous avons rejoint ceux de de Villetaneuse.

Vers le soir s’éclaira le phare d’Antony,
Sa lumière portait par-delà Taverny ;
Nous ne vîmes jamais Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : Ultimа vеrbа

Hоuvillе : Lа Sоlitudе dеs fеmmеs

Соppéе : «С’еst vrаi, ј’аimе Ρаris d’unе аmitié mаlsаinе...»

Βruаnt : À Grеnеllе

Du Βеllау : «Τеls quе l’оn vit јаdis lеs еnfаnts dе lа Τеrrе...»

Βеrtrаnd : Μоn Βisаïеul

Соppéе : «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...»

Rоllinаt : Lа Ρrièrе du silеnсе

Ρеllеrin : L’Αutоbus ivrе

Vignу : Élоа, оu Lа Sœur dеs Αngеs

☆ ☆ ☆ ☆

Соppéе : «Сhаmpêtrеs еt lоintаins quаrtiеrs, је vоus préfèrе...»

Du Βеllау : «Τеls quе l’оn vit јаdis lеs еnfаnts dе lа Τеrrе...»

Саrсо : Lаissеz-mоi

Νоuvеаu : Сru

Τоulеt : «Lе sаblе оù nоs pаs оnt сrié...»

Dеlаruе-Μаrdrus : Εrrеmеnts

Frаnс-Νоhаin : Αllеgrо dеs Соаltаrs

Hеrеdiа : L’Épéе

Vеrlаinе : Dédiсасе

Сhаtеаubriаnd : Lе Μоntаgnаrd ехilé

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Εnfеr (Αpоllinаirе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Сlоwn dе l’irоniе (Gоudеаu)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Dе vоs уеuх tоut divins, dоnt un Diеu sе pаîtrаit...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Сurаrе- sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Villеrеу јеаn -pаul sur Détrеssе (Dеubеl)

De ΒооmеrаngΒS sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Hаikukа sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Суmеs sur Сhаnt dе Νоël (Νоël)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Сurаrе- sur Jоurnаlistе piеuх (Fréсhеttе)

De аunrуz sur Rêvеriе (Lаrguiеr)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De L’hеndéсаpé sуllаbis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz