Paul Pellisson-Fontanier



Le monde plus trompeur que les flots de Neptune
Promet de riches biens & d’illustres emplois ;
Mais que sert d’obéir à ses injustes lois ?
Tallemant, de Dieu seul dépend notre fortune.
 
Heureux qui ne suit point cette foule importune,
Que traînent après eux les Princes & les Rois ;
Et pleurant ses péchés à l’ombre de la Croix,
Évite des pécheurs la ruine commune.
 
Pensons au triste sort de tous ces criminels
Exposés sans relâche à des feux éternels,
Dont la brûlante ardeur persécute leurs âmes,
 
Souvent leur désespoir les voudrait secourir,
Mais parmi les horreurs de ce torrent de flammes
Ils désirent la mort, & ne peuvent mourir.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 5 juillet 2015 à 11h17

Zèle d’une oie
----------

Une oie d’or a nagé, vive, bravant Neptune,
Abandonnant ses biens, son logis, son emploi ;
Elle s’en va trouver une terre sans loi,
Une plage inconnue, pour y faire fortune.

Quelle joie d’être loin de la foule importune,
D’aborder des îlots sans seigneur et sans roi,
Des jardins où nul n’a jamais planté de croix,
Où l’on boit du vin frais dans une ombre opportune !

Dans le rouge océan, quelques trolls démentiels
Ont bâti un village assez artificiel,
Quelques maisons d’acier, quelques bulles sans âme.

Car, si cette oie était en danger de mourir,
Ils s’en occuperaient, non pour la secourir,
Mais bien pour la rôtir en la braise et la flamme.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 1er février 2019 à 14h22

Loin de Poséidon
--------------


Ce moine solitaire, un enfant de Neptune,
Aurait pu occuper les plus dignes emplois ;
Il préfère accepter le fardeau de la Loi,
Ayant abandonné son goût pour la fortune.

Il a su vaincre aussi les pensées importunes,
Lui qui ne fut jamais un esclave des rois :
Il fredonne son psaume, il contemple la croix,
Puis il boit du vin frais aux heures opportunes.

Il ne rencontre pas d’agresseurs démentiels
Ni de monstres issus d’un monde artificiel ;
Il lit des oraisons, dans la paix de son âme.

Comme chacun de nous, ce moine doit mourir.
Le fils du charpentier viendra le secourir,
Il le préservera de l’infernale flamme.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Dugenou Antoine le 2 février 2019 à 07h59

Ce moine solitaire, cet enfant de l’inlune,
Aurait pu occuper de plus dignes emplois ;
Mais il lui faut subir le fardeau d’une croix,
Il lui faut « faire avec » un goût pour l’infortune.

Le chef environné de pensées importunes,
Lui qui ne fut jamais ni esclave ni roi :
Il fredonne un vieux tube, il coche un dernier choix,
Tétant le vieux venin de l’heur’ qui rime à une.

Suivi à chaque pas de l’Ange artificiel  
(Pas des monstres surgis de mondes démentiels,
Non, rien que du réel, et la mort dans son âme.)

Comme chacun de nous, ce moine croit souffrir
Bien plus qu’un cancéreux qu’on ne peut secourir !
Il croit que seul il voit les infernales flammes !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par MadameConnasse le 2 février 2019 à 09h34

Du bon et du méchant, tu choisis l’autre cause
Tu prends le mauvais rôle à être en désaccord
Un virus persifleur dans ton luc en accord
T’insuffle à coup de bits de la bave psychose . .  

(La suite plus tard, tête de rat,
Ton chant de trouillard rampant dans l’infernale
ne restera jamais en tête de liste)

De la part de Gros nichons pour 1 anal fa-bête & con)
Pour les cons y à rien à faire disait Lacan -

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par webmaster le 2 février 2019 à 18h18

Est-ce façon d’accueillir les nouveaux ?
Trop de confus clapote en le cerveau
De l’hystrionne et Connasse Damette :
Il serait temps de faire la retraite !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par MadameConnasse le 3 février 2019 à 12h21

’’Le mâle repoussé traite généralement
de salope (ou de connasse donc)
la femme qui précisément
Refuse d’en être 1 ’’ __ Citation de Mme Connasse.  



Et si tu nous donnais l’IP du troll satyre
1 donneur de leçons le Zeubmaster ?
Pour 1 vil histrion ? Défoncé à l’éther
Madame Connasse n’est pas une martyre ___

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par MadameConnasse le 3 février 2019 à 12h22

’’Le mâle repoussé traite généralement
de salope (ou de connasse donc)
la femme qui précisément
Refuse d’en être 1 ’’ __ Citation de Mme Connasse.  



Et si tu nous donnais l’IP du troll satyre
1 donneur de leçons le Zeubmaster ?
Pour 1 vil histrion ? Défoncé à l’éther
Madame Connasse n’est pas une martyre ___

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Νоdiеr : Lа Jеunе Fillе

Αubigné : «Αuprès dе се bеаu tеint, lе lуs еn nоir sе сhаngе...»

Αubigné : «Се dоuх hivеr...»

Jаmmеs : Lоrsquе је sеrаi mоrt

Βirаguе : «Ô сœur tristе еt pеnsif, qui еn si dur mаrtуrе...»

Νеlligаn : Lеs Αngéliquеs

Νеrvаl : Αvril

Rоdеnbасh : Соllègе аnсiеn

Οrléаns : «Соmmе ј’оis quе сhасun dеvisе...»

Lаfоrguе : Εnсоrе сеt аstrе

☆ ☆ ☆ ☆

Rоllinаt : Viеrgе dаmnéе

Αpоllinаirе : Сhаpеаu-tоmbеаu

Βаtаillе : Lеs Villаgеs

Οrléаns : «Jе mеurs dе sоif, еn сôté lа fоntаinе...»

Αpоllinаirе : «Μоn сhеr Ρаblо lа guеrrе durе...»

Dumеstrе : Lеs Ιnquiеts

Сrоs : Sоnnеt : «Βiеn quе Ρаrisiеnnе еn tоus pоints, vоus аvеz...»

Νuуsеmеnt : «Соmbiеn, соmbiеn dе fоis, аu sоir sоus lа nuit brunе...»

Rоllinаt : Lа Βuvеusе d’аbsinthе

Riсtus : Νосturnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Ô fаiblе еsprit, сhаrgé dе tаnt dе pеinеs...» (Du Βеllау)

De Hаn Riсutе sur Соmplаintе аmоurеusе (Αllаis)

De Lе Gаrdiеn sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Сосhоnfuсius sur Соnsеil (Βаnvillе)

De Сосhоnfuсius sur «Εnfin lа bеllе Dаmе оrguеillеusе еt mоndаinе...» (Lа Rоquе)

De Сhristiаn sur Lе Μоnt dеs Οliviеrs (Vignу)

De Lе Gаrdiеn sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt : «Ιgnоrаntе оu plutôt dédаignеusе dеs mаuх...» (Сrоs)

De Сhristiаn sur «Sасrés соtеаuх, еt vоus sаintеs ruinеs...» (Du Βеllау)

De Gеоrgеs sur Αdiеuх (Αpоllinаirе)

De Αrаmis sur Guitаrе : «Gаstibеlzа, l’hоmmе à lа саrаbinе...» (Hugо)

De Αrаmis sur Stаnсеs à Μаrquisе (Соrnеillе)

De piсh24 sur Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе (Sсudérу)

De Rоlаnd Βасri sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρ10H24- sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Сurаrе- sur «Quаnd је vоudrаi sоnnеr dе mоn grаnd Αvаnsоn...» (Du Βеllау)

De Αrаmis sur «Quаnd mоn fil sе саssеrа sоus...» (Ρеllеrin)

De Αmаris- sur Sуmbоlе (Gilkin)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt mélаnсоliquе (Αdеlswärd-Fеrsеn)

De Сurаrе- sur Αprès lа bаtаillе (Hugо)

De Μilоu dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz