Paul Pellisson-Fontanier



Le monde plus trompeur que les flots de Neptune
Promet de riches biens & d’illustres emplois ;
Mais que sert d’obéir à ses injustes lois ?
Tallemant, de Dieu seul dépend notre fortune.
 
Heureux qui ne suit point cette foule importune,
Que traînent après eux les Princes & les Rois ;
Et pleurant ses péchés à l’ombre de la Croix,
Évite des pécheurs la ruine commune.
 
Pensons au triste sort de tous ces criminels
Exposés sans relâche à des feux éternels,
Dont la brûlante ardeur persécute leurs âmes,
 
Souvent leur désespoir les voudrait secourir,
Mais parmi les horreurs de ce torrent de flammes
Ils désirent la mort, & ne peuvent mourir.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 5 juillet 2015 à 11h17

Zèle d’une oie
----------

Une oie d’or a nagé, vive, bravant Neptune,
Abandonnant ses biens, son logis, son emploi ;
Elle s’en va trouver une terre sans loi,
Une plage inconnue, pour y faire fortune.

Quelle joie d’être loin de la foule importune,
D’aborder des îlots sans seigneur et sans roi,
Des jardins où nul n’a jamais planté de croix,
Où l’on boit du vin frais dans une ombre opportune !

Dans le rouge océan, quelques trolls démentiels
Ont bâti un village assez artificiel,
Quelques maisons d’acier, quelques bulles sans âme.

Car, si cette oie était en danger de mourir,
Ils s’en occuperaient, non pour la secourir,
Mais bien pour la rôtir en la braise et la flamme.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 1er février 2019 à 14h22

Loin de Poséidon
--------------


Ce moine solitaire, un enfant de Neptune,
Aurait pu occuper les plus dignes emplois ;
Il préfère accepter le fardeau de la Loi,
Ayant abandonné son goût pour la fortune.

Il a su vaincre aussi les pensées importunes,
Lui qui ne fut jamais un esclave des rois :
Il fredonne son psaume, il contemple la croix,
Puis il boit du vin frais aux heures opportunes.

Il ne rencontre pas d’agresseurs démentiels
Ni de monstres issus d’un monde artificiel ;
Il lit des oraisons, dans la paix de son âme.

Comme chacun de nous, ce moine doit mourir.
Le fils du charpentier viendra le secourir,
Il le préservera de l’infernale flamme.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Dugenou Antoine le 2 février 2019 à 07h59

Ce moine solitaire, cet enfant de l’inlune,
Aurait pu occuper de plus dignes emplois ;
Mais il lui faut subir le fardeau d’une croix,
Il lui faut « faire avec » un goût pour l’infortune.

Le chef environné de pensées importunes,
Lui qui ne fut jamais ni esclave ni roi :
Il fredonne un vieux tube, il coche un dernier choix,
Tétant le vieux venin de l’heur’ qui rime à une.

Suivi à chaque pas de l’Ange artificiel  
(Pas des monstres surgis de mondes démentiels,
Non, rien que du réel, et la mort dans son âme.)

Comme chacun de nous, ce moine croit souffrir
Bien plus qu’un cancéreux qu’on ne peut secourir !
Il croit que seul il voit les infernales flammes !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par MadameConnasse le 2 février 2019 à 09h34

Du bon et du méchant, tu choisis l’autre cause
Tu prends le mauvais rôle à être en désaccord
Un virus persifleur dans ton luc en accord
T’insuffle à coup de bits de la bave psychose . .  

(La suite plus tard, tête de rat,
Ton chant de trouillard rampant dans l’infernale
ne restera jamais en tête de liste)

De la part de Gros nichons pour 1 anal fa-bête & con)
Pour les cons y à rien à faire disait Lacan -

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par webmaster le 2 février 2019 à 18h18

Est-ce façon d’accueillir les nouveaux ?
Trop de confus clapote en le cerveau
De l’hystrionne et Connasse Damette :
Il serait temps de faire la retraite !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par MadameConnasse le 3 février 2019 à 12h21

’’Le mâle repoussé traite généralement
de salope (ou de connasse donc)
la femme qui précisément
Refuse d’en être 1 ’’ __ Citation de Mme Connasse.  



Et si tu nous donnais l’IP du troll satyre
1 donneur de leçons le Zeubmaster ?
Pour 1 vil histrion ? Défoncé à l’éther
Madame Connasse n’est pas une martyre ___

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par MadameConnasse le 3 février 2019 à 12h22

’’Le mâle repoussé traite généralement
de salope (ou de connasse donc)
la femme qui précisément
Refuse d’en être 1 ’’ __ Citation de Mme Connasse.  



Et si tu nous donnais l’IP du troll satyre
1 donneur de leçons le Zeubmaster ?
Pour 1 vil histrion ? Défoncé à l’éther
Madame Connasse n’est pas une martyre ___

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...»

Jоdеllе : «Dеs аstrеs, dеs fоrêts, еt d’Αсhérоn l’hоnnеur...»

Сrоs : Сuеillеttе

Hеnri dе Régniеr

Viоn Dаlibrау : «Αimе, si tu lе vеuх, је nе l’еmpêсhе pаs...»

Lа Fоntаinе : Ρаrоlе dе Sосrаtе

Lаfоrguе : Μéditаtiоn grisâtrе

Νоël : Сhаnt dе nоurriсе

Μаllаrmé : «Μ’intrоduirе dаns tоn histоirе...»

Lа Gеsséе : «Lе fеu brusquе, еt légеr, аuх Αstrеs s’асhеminе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...»

Βаudеlаirе : Lа Fаussе Μоnnаiе

Сhаlupt : Lе Βасhеliеr dе Sаlаmаnquе

Fréсhеttе : Νоvеmbrе

Νеlligаn : Lе Τоmbеаu dе lа négrеssе

Сrоs : Dеstinéе

Τоulеt : Épitаphе.

Lаmаrtinе : L’Ιmmоrtаlité

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Jаdis sur Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...» (Сrоs)

De Jаdis sur «Οù dоnс еst lе bоnhеur ?...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Dеs аstrеs, dеs fоrêts, еt d’Αсhérоn l’hоnnеur...» (Jоdеllе)

De Сосhоnfuсius sur Gibiеr divin (Lоuÿs)

De Jаdis sur Lе Vоlеur (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur À un sоt аbbé dе quаlité (Sаint-Ρаvin)

De Τristаn Βеrnаrd sur Lеs Соnquérаnts (Hеrеdiа)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz