Germain Nouveau



 
Que triste tombe un soir de novembre !
La Bougie rayonne dans la chambre.
 
Je rêve, et mon cœur n’y est pour rien :
Vraiment, ah ! vraiment, ce n’est pas bien.
 
Ni joie autour de nous, ni souffrance ;
Sur le front pas l’aile d’une Espérance !
 
Suis-je mort ? Je n’entends ni ne vois.
Nul écho de la plus charmante voix.
 
La flamme s’allonge, et tremblote.
Dans la chambre un novembre triste flotte.
 
Qui donc crois-je entendre par instants
Dans la mer imaginaire que j’entends ?
 
C’est, voyez-vous, mon âme esseulée
Qui, ce soir, — novembre gronde — est ensablée !
 

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 16 septembre 2019 à 16h56


Mon fémur craque et grincent mes membres
Malgré ma décoction de gingembre.

De par-delà le mur mitoyen
Ne me parvient que l’aboi d’un chien

Qui, sans cesse, écorche le silence
Avec une rare inconvenance.

Me transperce, pénible, la voix
Du cabot qui clabaude, vouah vouah !

En l’écoutant, j’en ai la tremblote,
Ce d’autant plus qu’il vente et qu’il flotte.

Dimanche, ah oui ! tu parles d’un temps !
Pelotonné, angoissé, j’entends

Continûment ce corniaud gueuler :
Ah ! Que n’ai-je la portugaise ensablée !


NB: Nous avons redressé pour l’essentiel la rythmique déplorable du texte originel, qui gambadait anarchiquement à raison de 8 à 11 syllabes par vers.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Malvina- le 17 septembre 2019 à 13h13

"..Te souviens-tu du PIRATE borgne que jadis j’incarnai ?

N’oublions pas notre MON projet

Racheter le château de mes ancêtres

Renaud Camus met en vente le sien (Plieux)

Il veut déménager pour un autre plus calme

Car le Milou local LE CHIEN DE LA VOISINE

Le fameux CHIEN DE MADAME LE COZ

ainsi qu’il le nomme toujours

lui tient depuis des années d’infernales sérénades genre

OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA

OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA

OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA

OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA

OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA

OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA OUA  OUA

Etc. vous devinez la suite

On s’en lasse . ." Le génie ___il y a 1 éternité

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Ρizаn : «À qui dirа-t-еllе sа pеinе...»

Sаint-Αmаnt : «Jе viеns dе rесеvоir unе bеllе missivе...»

Αubеspinе : Lе luth

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Du Βеllау : «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...»

Gаutiеr : Lе Βаnс dе piеrrе

Sigоgnе : «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...»

Sigоgnе : «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...»

Rоnsаrd : «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...»

Μаrоt : «Jоuissаnсе vоus dоnnеrаi...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : «Βеаuх уеuх оù luisеz-vоus, mеs sоlеils quе ј’аdоrе...»

Viviеn : «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...»

Μаrоt : Dе l’Αbbé еt dе sоn Vаlеt

Μаrоt : «Νе sаis соmbiеn lа hаinе еst durе...»

Viviеn : Ρоèmе d’аmоur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Ιntériеur (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur «Rêvаnt pаrmi сеs bоis, је vоis s’еntrеbаisеr...» (Αubеspinе)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Frèrеs аînés (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Jаdis sur Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr (Μаrоt)

De Сосhоnfuсius sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ρаsquеlin sur «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Lе Dоnјоn (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur «Ô Ρèrе dоnt јаdis lеs mаins industriеusеs...» (Lа Сеppèdе)

De Ιо Kаnааn sur «Соmmе lе mаriniеr, quе lе сruеl оrаgе...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Rоssignоl, rоi dеs bоis, vоus, tоurtrе sоlitаirе...» (Ρаssеrаt)

De Xi’Αn sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Αlех Sаndrin sur «Μаrаud, qui n’еs mаrаud quе dе nоm sеulеmеnt...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Qu’оn m’аrrасhе lе сœur, qu’оn mе fаssе еndurеr...» (Dеspоrtеs)

De Jаdis sur Βоuts rimés (Sсhwоb)

De Сrасhеtоnmuсus sur «Si pаr pеinе еt suеur еt pаr fidélité...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Μusе Vénаlе (Βаudеlаirе)

De Сésаr Βistruklа sur «Lеs еsсаdrоns аilés du сélеstе pоurpris...» (Lа Сеppèdе)

De Jаdis sur Lа Βеrgе (Μérаt)

De Соnсоurs Lépinе sur L’Égоïstе (Sсhwоb)

De Xi’аn sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе