Antoine de Nervèze



 
J’aime la solitude et me rends solitaire
Pour penser librement à mes belles amours,
Je cherche les forêts et les lieux les plus sourds
Pour leur dire les maux qu’aux mortels je veux taire.
 
Ils servent à mon deuil de loyal secrétaire,
Recevant les soupirs que je pousse toujours ;
C’est le trésor caché des regrets de mes jours,
L’air en est le registre et le vent le notaire.
 
Le vent écrit ma plainte et la répand en l’air,
Mes soupirs lui dictant mon martyre sans pair,
Et je me fie à lui parce qu’il n’a point d’âme.
 
S’il était animé, je tairais mon regret
Parce que j’aime tant en amour le secret,
Qu’on ne sait ni le bien ni le mal de ma flamme.
 

Essais poétiques

Commentaire(s)
Déposé par La fouine le 7 décembre 2017 à 20h54

Voir aussi !

http://www.forum-metaphysique.com/t4873-mouvement-social-au-ciel#203955

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Rainer Maria Rilke le 7 décembre 2017 à 20h53

Une seule chose est nécessaire: la solitude.
La grande… Une seule chose est nécessaire: la solitude. La grande solitude intérieure.
Aller en soi-même, et ne rencontrer durant des heures personne, c’est à cela qu’il faut parvenir.
Etre seul, comme l’enfant est seul...Lettres à un jeune poète (1929)_____Rainer Maria Rilke

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 30 janvier 2015 à 14h57

Douceur érémitique
----------------------------

Des nuits de solitude et des jours solitaires,
Sans la moindre pensée de souffrance ou d’amour ;
La pluie sur les volets répète son bruit sourd,
Dans l’âtre, le grillon continue à se taire.

L’empereur se souvient des voix des secrétaires
Qui, à ses mots d’esprit, se récriaient toujours ;
Des coqs dans les jardins, qui annonçaient le jour,
Et du valet de chambre à panse de notaire.

En hiver le corbeau qui danse dans les airs,
En été le lézard en beau costume vert :
De ces deux compagnons se satisfait son âme.

Le vieillard, dans son coeur, n’abrite aucun regret,
Son esprit ne cultive aucun remords secret ;
Comme une salamandre, il sourit dans les flammes.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 6 décembre 2017 à 23h12

Sagesse ornithologique
---------------------------

Je suis, sur la toiture, un oiseau solitaire
Que rarement surprend la souffrance ou l’amour ;
Sur les tuiles, mon bec répète son bruit sourd,
Dans le jardin, le chat continue à se taire.

Je n’ai pas la fierté de l’oiseau-secrétaire
Qui du fourbe serpent veut triompher toujours ;
Je ne suis pas le coq, qui fait lever le jour,
Ni l’énorme dindon qui nourrit le notaire.

En hiver le corbeau peut danser dans les airs,
Le perroquet possède un beau costume vert ;
De ces deux compagnons s’émerveille mon âme.

Cet oiseau, dans son coeur, n’abrite aucun regret,
Et si tu veux savoir quel est son beau secret :
Il a fait rénover son rouge coeur de flammes.

[Lien vers ce commentaire]

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lа Fоntаinе : Lе Сhênе еt lе Rоsеаu

Lа Fоntаinе : Lе Liоn аmоurеuх

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Hуspа : Lеs Éléphаnts

Dubus : Ρаntоum : «À l’аbri dеs ridеаuх...»

Μilоsz : Τоus lеs Μоrts sоnt ivrеs...

Swаrth : Lеs Αrtistеs

Rоllinаt : Lа Jumеnt Zizi

Αrvеrs : «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...»

Dоnnау : Lаmеntо du trоmpé

☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Vаlаdе : Réminisсеnсе

Hеrоld : Lа Саthédrаlе

Rоllinаt : L’Étоilе du fоu

Lа Villе dе Μirmоnt : «Νоvеmbrеs pluviеuх, tristеs аu bоrd dеs flеuvеs...»

Hеrоld : Lа Саthédrаlе

Vаuсаirе : «Hоrs lа dоulеur, l’аmоur nе dоnnе pаs grаnd-сhоsе...»

Swаrth : Αu lесtеur

Suаrès : Μеssаgе dе Ρâris

Lа Βоétiе : «Се јоurd’hui, du sоlеil lа сhаlеur аltéréе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Ô bеаuх сhеvеuх d’аrgеnt mignоnnеmеnt rеtоrs !...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Étаblissеmеnt d’unе соmmunаuté аu Βrésil (Jасоb)

De Сосhоnfuсius sur «Vоiсi lе bоis, quе mа sаintе Αngеlеttе...» (Rоnsаrd)

De Сliеnt sur Sоnnеt du huit févriеr 1915 (Αpоllinаirе)

De Fоurmi sur Lе Τunnеl (Rоllinаt)

De Julеs dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Jеаn dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Αlаntе-Limа sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Νаrсissе Hérоn sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Βаudеlаirе)

De Νiсhоlаs nеwmаn sur Frаnсis Jаmmеs

De Αmigо* sur Dаns lе јаrdin d’Αnnа (Αpоllinаirе)

De Μаlvinа sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...» (Vеrhаеrеn)

De gаutiеr sur Lеs Αssis (Rimbаud)

De Lа Μusérаntе sur L’Éсhеllе (Αutrаn)

De Didiеr СΟLΡΙΝ sur «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...» (Rоnsаrd)

De Μаriа sur «Αprès unе јоurnéе dе vеnt...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur «Αu prеmiеr trаit, quе mоn œil rеnсоntrа...» (Τуаrd)

De vinсеnt sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Vinсеnt sur Lа Grеnоuillе blеuе (Fоrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz