Nerval


Les Papillons


 
                            I
 
Le papillon, fleur sans tige,
              Qui voltige,
Que l’on cueille en un réseau ;
Dans la nature infinie,
              Harmonie
Entre la plante et l’oiseau !...
 
Quand revient l’été superbe,
Je m’en vais au bois tout seul :
Je m’étends dans la grande herbe,
Perdu dans ce vert linceul.
Sur ma tête renversée,
Là, chacun d’eux à son tour,
Passe comme une pensée
De poésie ou d’amour !
 
Voici le papillon Faune,
              Noir et jaune ;
Voici le Mars azuré,
Agitant des étincelles
              Sur ses ailes
D’un velours riche et moiré.
 
Voici le Vulcain rapide,
Qui vole comme un oiseau :
Son aile noire et splendide
Porte un grand ruban ponceau.
Dieux ! le Soufré, dans l’espace,
Comme un éclair a relui...
Mais le joyeux Nacré passe,
Et je ne vois plus que lui !
 
 
                            II
 
Comme un éventail de soie,
              Il déploie
Son manteau semé d’argent ;
Et sa robe bigarrée
              Est dorée
D’un or verdâtre et changeant.
 
Voici le Machaon-Zèbre,
De fauve et de noir rayé ;
Le Deuil, en habit funèbre,
Et le Miroir bleu strié ;
Voici l’Argus, feuille-morte,
Le Morio, le Grand-Bleu,
Et le Paon-de-Jour qui porte
Sur chaque aile un œil de feu !
 
Mais le soir brunit nos plaines ;
              Les Phalènes
Prennent leur essor bruyant,
Et les Sphinx aux couleurs sombres,
              Dans les ombres
Voltigent en tournoyant.
 
C’est le Grand-Paon à l’œil rose
Dessiné sur un fond gris,
Qui ne vole qu’à nuit close,
Comme les chauves-souris ;
Le Bombice du troène,
Rayé de jaune et de vert,
Et le Papillon du chêne
Qui ne meurt pas en hiver !
 
 
                            III
 
Malheur, papillons que j’aime,
              Doux emblème,
À vous pour votre beauté !...
Un doigt, de votre corsage,
              Au passage,
Froisse, hélas ! le velouté !...
 
Une toute jeune fille
Au cœur tendre, au doux souris,
Perçant vos cœurs d’une aiguille,
Vous contemple, l’œil surpris :
Et vos pattes sont coupées
Par l’ongle blanc qui les mord,
Et vos antennes crispées
Dans les douleurs de la mort !...
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : Lа Légеndе dе lа Νоnnе

Τоulеt : «Νоn, се tахi, quеllе сhаrrеttе....»

Régniеr : Εn fоrêt

Βruаnt : À lа Glасièrе

Hеrеdiа : Αprès Саnnеs

Сrоs : Libеrté

Сrоs : Ρlаintе

Сrоs : Соnсlusiоn

Соrbièrе : Μirlitоn

Τоulеt : L’Ιngénuе.

☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

Αltаrосhе : Ρétitiоn d’un vоlеur à un rоi sоn vоisin

Ρеrgаud : Rеnаissаnсе

Μауnаrd : «Quаnd dоis-је quittеr lеs rосhеrs...»

Rоllinаt : «Μоn nоstаlgiquе аmоur dе lа сôtе еt du vаl...»

Hеrеdiа : À un Τriоmphаtеur

Μаrоt : Dе sа grаndе аmiе

Ρоnсhоn : «Vlà l’hivеr еt sеs guеnillеs...»

Vеrnоn : Lа viе dе Sаint Αlехis (début)

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Lа Τrеbbiа (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lа Fоntаinе dе Sаng (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Μоn еnfаnсе саptivе а véсu dаns dеs piеrrеs...» (Sаmаin)

De Jаdis sur «Νоn, се tахi, quеllе сhаrrеttе....» (Τоulеt)

De Jаdis sur «Μаis tu brûlеs ! Ρrеnds gаrdе, еsprit !...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur Сésаr (Vаlérу)

De Μасrоn démissiоn sur Sоnnеt : «Μаîtrеssе, d’аprès tоi је vеuх fаirе un pаstеl...» (Соrаn)

De Сurаrе- sur Ρоur lе јеudi 9 јаnviеr 1913 (Ρéguу)

De Сhristiаn sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Ιо Kаnааn sur Ρèlеrinаgе (Vеrhаеrеn)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Μоdérаtеur sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Сhristiаn sur Sоnnеt sur dеs mоts qui n’оnt pоint dе rimе (Sаint-Αmаnt)

De Сhristiаn sur Сlаir dе lunе (Αpоllinаirе)

De Jоhаnn sur L’Éсhо dе lа саvеrnе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Égо Viсtоr sur «Lаissе dе Ρhаrаоn lа tеrrе Égуptiеnnе...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur «Νоus nе fаisоns lа соur аuх fillеs dе Μémоirе...» (Du Βеllау)

De Μаriаnnе sur «Jе sоngе à се villаgе аssis аu bоrd dеs bоis...» (Μоréаs)

De Ιо Kаnааn sur Ρériоdе élесtоrаlе (Соppéе)

De Ιо Kаnааn sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Сurаrе- sur «Ô fоrmе quе lеs mаins...» (Viviеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе