Émile Nelligan


Le Talisman


 
Pour la lutte qui s’ouvre au seuil des mauvais jours
Ma mère m’a fait don d’un petit portrait d’elle,
Un gage auquel je suis resté depuis fidèle
Et qu’à mon cou suspend un cordon de velours.
 
« Sur l’autel de ton cœur (puisque la mort m’appelle)
Enfant, je veillerai, m’a-t-elle dit, toujours.
Que ceci chasse au loin les funestes amours,
Comme un lampion d’or, gardien d’une chapelle. »
 
Ah ! sois tranquille en les ténèbres du cercueil !
Ce talisman sacré de ma jeunesse en deuil
Préservera ton fils des bras de la Luxure,
 
Tant j’aurais peur de voir un jour, sur ton portrait,
Couler de tes yeux doux les pleurs d’une blessure,
Mère ! dont je mourrais, plein d’éternel regret.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 9 mars 2019 à 12h22

Nouveau pont bordelais
----------

On dit qu’un futur pont sur la Garonne, un jour,
Sera pour le flâneur une route nouvelle ;
Un pont que nous devrons aux édiles fidèles
Caressant ce projet de leurs gants de velours.

Du prénom de Simone il faudra qu’on l’appelle,
Qui dans le Panthéon repose pour toujours ;
Les galants y viendront promener leurs amours,
Notre évêque pour lui priera dans sa chapelle.

À ce nouveau venu, nous faisons bon accueil,
Nous écrirons sur lui des vers, tout un recueil,
Lui qui jamais du temps ne craindra la morsure.

Déjà, son architecte en a fait le portrait,
Orné d’explications, tracé d’une main sûre,
Un élégant ouvrage aux multiples attraits.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 mai 2019 à 12h02

Corvus Pontifex
------------------

Cet oiseau fit un pont, il le fit en un jour ;
Et c’était un corbeau d’une espèce nouvelle
Qui fut d’un magicien le disciple fidèle
Arborant, qui plus est, des plumes de velours.

Du prénom de Corax il voulait qu’on l’appelle,
Aussi nous prenions soin de l’employer toujours ;
Dieu sait quelles oiselles inspiraient ses amours,
Lui qui priait souvent dans la vieille chapelle.

Les autres bâtisseurs lui firent bon accueil ;
Un barde en son honneur écrivit un recueil,
Ce qui, jusqu’à nos jours, la gloire lui assure.

Les dames de la Cour achètent son portrait ;
Il se moque du Roi sans craindre la censure
Et rime des sonnets non dépourvus d’attraits.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfurax le 5 mai 2019 à 14h34

Dieu sait quelles oiselles ..... hey là ça fait 7 syllabes à l’hémistiche (avec les oiselles au pluriel + la liaison obligatoire)

Dieu sait quelle oiselle..... là par contre, ça ferait 5 !

croa-moa petit Cochon !

p.s. : Si c’était moi, j’aurais fait le parallèle entre le noir corbeau & l’oie blanche....

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 mai 2019 à 19h49

Corvus Pontifex
-------------

(septième vers)

Dieu sait quelle illusion inspirait ses amours

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 mai 2019 à 20h21

(septième vers, autres possibilités)

Dieu sait-il quelle oiselle inspirait ses amours ?

*   *   *

Dieu sait quelle hirondelle inspirait ses amours...

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jehan Çètoù le 5 mai 2019 à 20h41

La bonne réponse était:
Dieu sait quelles oisell’ inspiraient ses amours


:P

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Lе Νаin

Hugо : «Jеunеs gеns, prеnеz gаrdе аuх сhоsеs quе vоus ditеs...»

Саmillе Μаuсlаir

Βruаnt : Fins dе sièсlе

Dеlillе : Lе Соin du fеu

Lаfоrguе : Dаns lа ruе

Sаtiе : Lе Τrаînеаu

Τаilhаdе : Ιnitiаtiоn

Du Βеllау : «Νоuvеаu vеnu, qui сhеrсhеs Rоmе еn Rоmе...»

Μilоsz : «Sur mа guitаrе dоnt lеs ассоrds...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μussеt : Sur unе mоrtе

Du Βеllау : «Μаudit sоit millе fоis lе Βоrgnе dе Libуе...»

Hugо : Répоnsе à un асtе d’ассusаtiоn

Βruаnt : Fins dе sièсlе

Gréсоurt : Lе biеn viеnt еn dоrmаnt

Vitré : «Μоn âmе еst un rоsеаu fаiblе, sес еt stérilе...»

Hugо : À dеs оisеаuх еnvоlés

Diеrх : Εn сhеmin

Rоllinаt : Lа Сhаnsоn dеs Αmоurеusеs

Сrоs : Sоir

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Соmmе јаdis l’âmе dе l’univеrs...» (Du Βеllау)

De Jаdis sur «Се n’еst pаs drôlе dе mоurir...» (Τоulеt)

De Μаlvinа- sur «Quе tristе tоmbе un sоir dе nоvеmbrе...» (Νоuvеаu)

De Сосhоnfuсius sur Sur lе pаssаgе dе lа Μеr Rоugе (Drеlinсоurt)

De Сосhоnfuсius sur Sсènе d’аtеliеr : «Sасhаnt qu’Εllе еst futilе, еt pоur surprеndrе à l’аisе...» (Сrоs)

De Jаdis sur Sоnnеt bоuts-rimés (Gаutiеr)

De Jаdis sur Lа Сhаnsоn dеs Αmоurеusеs (Rоllinаt)

De Lеmiеuх Sеrgе sur «Vоtrе rirе еst éсlаtаnt...» (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сhristiаn sur Rêvеriе sur tа vеnuе (Αpоllinаirе)

De Diсkо rimеur sur «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...» (Sаmаin)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De Αlbеrtus sur Сhаnsоn : «Ô biеnhеurеuх qui pеut pаssеr sа viе...» (Dеspоrtеs)

De mаl еntеndеur sur Sоnnеt à Μаdаmе Μ.Ν. : «Quаnd, pаr un јоur dе pluiе, un оisеаu dе pаssаgе...» (Μussеt)

De Μеillеur trаduсtеur sur Lе Βоis аmiсаl (Vаlérу)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De Τоurniсоti-tоurniсоt sur Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir (Rimbаud)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе