Musset

[Poésies posthumes]


À Madame ***

Sonnet


Jeune ange aux doux regards, à la douce parole,
Un instant près de vous je suis venu m’asseoir,
Et, l’orage apaisé, comme l’oiseau s’envole,
Mon bonheur s’en alla, n’ayant duré qu’un soir.
 
Et puis, qui voulez-vous après qui me console ?
L’éclair laisse, en fuyant, l’horizon triste et noir.
Ne jugez pas ma vie insouciante et folle ;
Car, si j’étais joyeux, qui ne l’est à vous voir ?
 
Hélas ! je n’oserais vous aimer, même en rêve !
C’est de si bas vers vous que mon regard se lève !
C’est de si haut sur moi que s’inclinent vos yeux !
 
Allez, soyez heureuse ; oubliez-moi bien vite,
Comme le chérubin oublia le lévite
Qui l’avait vu passer et traverser les cieux !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 13 octobre 2021 à 12h34

Ange félin
--------

C’est un individu disant peu de paroles
Qui pour méditer va dans le jardin s’asseoir ;
Sur ses ailes planant, vers les forêts il vole,
Il dort l’après-midi, puis s’éveille le soir.

De sagesse, en Egypte, il était un symbole,
Tout spécialement si son pelage était noir;
Un prêtre lui donnait des souris pour obole,
Un scribe l’abritait en son noble manoir.

Il connaît la valeur et les pouvoirs du rêve,
Lui qui reste assoupi quand le soleil se lève ;
Un mandarin, dit-on, voit l’heure dans ses yeux.

Il va jusqu’au Tibet quand un lama l’invite,
Je l’entends ronronner quand ce moine lévite ;
Il sait que ce n’est pas un miracle de Dieu.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 juin 2022 à 12h31

Ange interlope
--------

Nous ne tirons de lui que d’obscures paroles,
Il s’exprime ou se tait selon son bon vouloir ;
Il est discret, toujours, et furtif quand il vole,
Qui le peut discerner dans les lueurs du soir ?

Son oeil peut déchiffrer les arides symboles,
Y compris quand un signe est écrit noir sur noir ;
Il joue de la litote, et non de l’hyperbole,
Lui qui jamais ne porte un message d’espoir.

Il connaît la couleur et le pouvoir des rêves,
Surtout dans les instants de somnolence brève ;
Il sait ce que tu vois quand tu fermes les yeux.

Il aime se moquer des braves cénobites,
Il trouble leur labeur et les lieux qu’ils habitent ;
C’est un ange, pourtant, par la grâce de Dieu.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 10 février 2023 à 21h37

Ange balistique
--------

Mon vol est fait de paraboles,
Mais toujours j’évite de choir ;
Mon langage est fait d’hyperboles
Ou de charades à tiroirs.

Au coeur des forêts de symboles,
Je traverse un obscur miroir ;
Une reine m’offre une obole
Pour conjurer sa peur du noir.

Certains jours mes ailes font grève,
Ça me fait une pause brève ;
Le lendemain je vole mieux.

Enfin je me place en orbite
Autour du bel astre où j’habite ;
Presque je me prends pour un dieu.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 février 2023 à 10h51

Ange gardien d’Isaac Newton.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βlаisе Сеndrаrs

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Νuуsеmеnt : «Lе vаutоur аffаmé qui du viеil Ρrоméthéе...»

Lа Сеppèdе : «Сеpеndаnt lе sоlеil fоurnissаnt sа јоurnéе...»

Τоulеt : «Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...»

Μussеt : À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...»

Vеrlаinе : «Lа mеr еst plus bеllе...»

Jасоb : Lе Dépаrt

Βеrtrаnd : Μоn Βisаïеul

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Lа Fоntаinе : Lе Сhаrtiеr еmbоurbé

Jасоb : Silеnсе dаns lа nаturе

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : Unе сhаrоgnе

Lаfоrguе : Lе Sаnglоt univеrsеl

Сrоs : Ρituitе

Jаmmеs : Lа sаllе à mаngеr

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rоdеnbасh : «Αllеluiа ! Сlосhеs dе Ρâquеs !...»

Lаfоrguе : Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Vеrlаinе : Lе Dеrniеr Dizаin

Νоël : Visiоn

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sаintе (Μаllаrmé)

De Сосhоnfuсius sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сосhоnfuсius sur Εn hivеr (Vеrhаеrеn)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Qu’еst-се dе vоtrе viе ? unе bоutеillе mоllе...» (Сhаssignеt)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Xi’аn sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе