Melin de Saint-Gelais


D’un bouquet d’œillets gris et rouges


 
Ces six œillets mêlés en cette guise
Vous sont par moi ce matin envoyés,
Pour vous montrer, par ceux de couleur grise,
Que j’ai du mal plus que vous n’en croyez ;
Vous suppliant que vous y pourvoyiez,
Les rouges sont plainte en l’autre moitié,
Non point de vous, mais du Dieu sans pitié
Qui de mon sang prend vie et nourriture ;
Et tous ensemble, ayant de leur nature
Brève saison, vous portent ce message
Que la beauté est un bien qui peu dure,
Et que qui l’a la doit mettre en usage.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 20 août 2020 à 14h28

Rouge fleur des bois
----------------------

La rouge fleur a surgi dans le bois,
Ne croyant pas qu’elle soit immortelle,
Et déployé ses pétales, des ailes
Qui largement pourraient porter son poids.

Jamais chantante, elle n’a pas de voix,
Mais toujours offre une pensée nouvelle ;
D’être modeste est ce qui la rend belle
Plus que l’orgueil des roses, mille fois.

Jamais n’entend le clocher quand il sonne ;
Mais à prier son âme s’abandonne,
Ou son discours, du moins, lui semble tel.

Fleur des forêts, maîtresse en ton domaine,
Tu me parais une fleur très humaine
Dont peut le prêtre embellir son autel.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 20 août 2020 à 14h56

Blanche fleur sauvage
--------

La blanche fleur séduit l’homme des bois,
Lui qui l’admire, il la croit immortelle ;
La contempler, ça lui donne des ailes,
Son corps se sent peser d’un moindre poids.

Il ne veut plus faire entendre sa voix,
N’ose parler à cette fleur nouvelle ;
Manquant de mots pour dire qu’elle est belle,
Il place en elle une profonde foi.

Peu de noblesse en cette humble personne,
Un peu timide, et la fleur lui pardonne ;
Elle a capté son inaudible appel.

Si la cueillait la Dame du domaine,
Elle vivrait, au plus, une semaine ;
Son corps flétri embaumerait l’autel.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 octobre 2020 à 13h54

Fleur d’azur
----------

Ne l’installez jamais dans une caisse en bois,
Car la captivité n’est pas faite pour elle ;
À minuit, chaque soir, il lui pousse des ailes,
Elle va droit au ciel, sans contrainte et sans loi.

Un ange jardinier la charme de sa voix,
De ce monde inférieur il prend quelques nouvelles ;
Retrouvant au matin ses compagnes fidèles,
Elle change en nectar la rosée qu’elle boit.

La fleur couleur d’azur ne doit rien à personne,
Elle qui peut prier comme fait une nonne
Et qu’on voit méditer comme Saint Matorel.

Elle aime rencontrer le Seigneur du domaine,
Lequel, assez souvent, dans ces lieux se promène,
Toujours accompagné d’un joyeux ménestrel).

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par lacote le 27 octobre 2020 à 23h07

L’abbé flutiste et la choriste

Pour ne pas succomber, il fait feu de tout bois.
Si quand elle l’aborde, il fuit à tire d’aile,
C’est que l’abbé flutiste est fou amoureux d’elle
Et qu’il veut obéir, de l’église, à la loi.

Il fit sa connaissance en entendant sa voix,
Un jour où l’on chantait à la bonne nouvelle.
C’était une profane au milieu des fidèles
Puisqu’elle découvrait le diocèse de Blois.

Il chercha le regard de la jeune personne
Dont l’organe vocal fit que son cœur ronronne
(Tout émoi retentit sur le plan corporel).

Depuis qu’il l’a trouvé, elle hante son domaine,
Il croit la voir partout où ses yeux se promènent,
Tandis qu’elle ne vit que pour son ménestrel.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Gérоntе d’unе аutrе Ιsаbеllе...»

Сrоs : Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...»

Jоdеllе : «Dеs аstrеs, dеs fоrêts, еt d’Αсhérоn l’hоnnеur...»

Сrоs : Сuеillеttе

Hеnri dе Régniеr

Viоn Dаlibrау : «Αimе, si tu lе vеuх, је nе l’еmpêсhе pаs...»

Lа Fоntаinе : Ρаrоlе dе Sосrаtе

Lаfоrguе : Μéditаtiоn grisâtrе

Νоël : Сhаnt dе nоurriсе

Μаllаrmé : «Μ’intrоduirе dаns tоn histоirе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...»

Βаudеlаirе : Lа Fаussе Μоnnаiе

Сhаlupt : Lе Βасhеliеr dе Sаlаmаnquе

Fréсhеttе : Νоvеmbrе

Νеlligаn : Lе Τоmbеаu dе lа négrеssе

Сrоs : Dеstinéе

Τоulеt : Épitаphе.

Lаmаrtinе : L’Ιmmоrtаlité

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Qui соntеmplе lе Сiеl...» (Grévin)

De Jаdis sur «Αmis, un dеrniеr mоt ! — еt је fеrmе à јаmаis...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Соmmе pеtits еnfаnts d’unе lаrvе оutrаgеusе...» (Сhаssignеt)

De Сосhоnfuсius sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Jаdis sur Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...» (Сrоs)

De Jаdis sur «Οù dоnс еst lе bоnhеur ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur À un sоt аbbé dе quаlité (Sаint-Ρаvin)

De Τristаn Βеrnаrd sur Lеs Соnquérаnts (Hеrеdiа)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе