Pierre de Marbeuf


Le Sein d’Amaranthe



Mon esprit qui toujours d’un vain espoir s’apaise,
Compare votre sein, dont je suis envieux,
À des jeunes boutons, puis il dit à mes yeux :
Si vous les pouviez voir, ne mourriez-vous point d’aise ?
 
Ainsi dans mon esprit s’allume une fournaise,
Et son feu se nourrit d’un objet gracieux,
Qui me fait concevoir en tout et en tous lieux,
L’enflure de ce marbre où fleurit une fraise.
 
Enfin si votre amour demeure le vainqueur,
Et si jusqu’à la mort vous poursuivez mon cœur,
Mon Amaranthe, au moins donnez-lui sépulture.
 
Que si vous voulez suivre en cela mon dessein,
Son tombeau n’aura pas une autre couverture
Que du marbre qu’on voit qui blanchit votre sein.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 15 février 2021 à 13h16

Oiseau rédempteur
----------

Voici le bel oiseau qui l’inframonde apaise,
Car il sait pardonner aux ennemis des dieux ;
Les démons, pleins d’espoir, sur lui posent les yeux,
Leur coeur égaré croit revivre la Genèse.

Un souffle bienfaisant vient tiédir les fournaises,
Une bénédiction retentit en ces lieux ;
Je vois se présenter les habitants des cieux
Ainsi que le Golem, héros de terre glaise.

C’est un affrontement sans vaincu ni vainqueur,
C’est la douceur dans l’âme et l’éveil dans le coeur ;
C’est le commencement d’une belle aventure.

Mais il n’existe point, ce volatile saint,
Sinon dans le folklore ou la littérature ;
Aussi, sur un tableau de Nicolas Poussin.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 16 février 2021 à 00h08

’’L’appesantissement sur la naissance n’est rien d’autre
que le goût de l’insoluble poussé jusqu’à l’insanité.’’
De l’inconvénient d’être né (1973) de Emil Cioran
 
J’ai besoin de vomir mon inhumanité
Toute mon existence est molle conchifère  
Et nul n’a su briser la discontinuité  
D’être l’esclave accro de mon cher somnifère

L’instinct de désaimer jusqu’à l’insanité
Me rempli de laideur étrange à contrefaire
Ce sens de l’insoluble au sens de l’acuité  
Je ne guéris jamais ce mal-être à parfaire

Mon dégoût d’être née- Ne m’en veux pas Pluvian
Nous avons épuisé tous les vers déviants
Toute prose toute humeur - Quelle belle aventure

Pourtant à la fin quand le silence est espoir
Quand la mort n’est jamais le fatal désespoir    
De l’ivresse la vie à l’envie immature______

_______Chant 3 pour le pluvian  _________

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Gérоntе d’unе аutrе Ιsаbеllе...»

Сrоs : Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...»

Jоdеllе : «Dеs аstrеs, dеs fоrêts, еt d’Αсhérоn l’hоnnеur...»

Сrоs : Сuеillеttе

Hеnri dе Régniеr

Viоn Dаlibrау : «Αimе, si tu lе vеuх, је nе l’еmpêсhе pаs...»

Lа Fоntаinе : Ρаrоlе dе Sосrаtе

Lаfоrguе : Μéditаtiоn grisâtrе

Νоël : Сhаnt dе nоurriсе

Μаllаrmé : «Μ’intrоduirе dаns tоn histоirе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...»

Βаudеlаirе : Lа Fаussе Μоnnаiе

Сhаlupt : Lе Βасhеliеr dе Sаlаmаnquе

Fréсhеttе : Νоvеmbrе

Νеlligаn : Lе Τоmbеаu dе lа négrеssе

Сrоs : Dеstinéе

Τоulеt : Épitаphе.

Lаmаrtinе : L’Ιmmоrtаlité

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Qui соntеmplе lе Сiеl...» (Grévin)

De Jаdis sur «Αmis, un dеrniеr mоt ! — еt је fеrmе à јаmаis...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Соmmе pеtits еnfаnts d’unе lаrvе оutrаgеusе...» (Сhаssignеt)

De Сосhоnfuсius sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Jаdis sur Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...» (Сrоs)

De Jаdis sur «Οù dоnс еst lе bоnhеur ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur À un sоt аbbé dе quаlité (Sаint-Ρаvin)

De Τristаn Βеrnаrd sur Lеs Соnquérаnts (Hеrеdiа)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz