Olivier de Magny



Anne, je vous supplie, à baiser apprenez,
À baiser apprenez, Anne, je vous supplie,
Car parmi les plaisirs qu’en amour on publie,
Les baisers sont divins quand ils sont bien donnés.
 
Je suis, et comme moi plusieurs sont étonnés,
Ayant ainsi la bouche en beauté accomplie,
Et de si bonne odeur l’ayant ainsi remplie,
Qu’à baiser un peu mieux vous ne vous adonniez.
 
Ce n’est pas tout que d’être ensemble bec à bec,
Les lèvres se pressant d’un baiser toujours sec,
Il faut que l’une langue avec l’autre s’assemble,
 
Ores à son ami doucement la donnant,
Ores à son ami doucement la prenant,
La suçant, étreignant et mordant tout ensemble.
 
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 24 septembre 2015 à 11h13

Sagesse du mouton
---------------------------

Du paisible mouton la sagesse apprenez :
Aux humeurs des saisons sa conduite se plie,
De messages méchants, jamais il ne publie,
Entendant les conseils, quand ils lui sont donnés.

Il admire le ciel sans en être étonné,
Cesse sa promenade, une fois accomplie,
Se couche doucement sur sa panse remplie,
Membre respectueux d’un cénacle ordonné.

Le corbeau peut tenir un trésor dans son bec :
Le mouton, qui n’est pas un renard au coeur sec,
Jamais ne lui prendra son bien, ni sa pitance ;

Je m’en vais dans les prés, ces lignes fredonnant,
Ce qu’aucun des agneaux ne trouve surprenant,
Ils entendent qu’on chante, ils sont heureux, ils dansent.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 mai 2019 à 12h20

Sagesse d’un oiseau de passage
------------------------------------

Petits oiseaux du ciel, vos leçons apprenez :
Celui qui de la sorte à Nature se plie
Mérite qu’aussitôt sa vertu l’on publie
Et que d’heureux mortel le nom lui soit donné.

Car je le fis jadis, et je fus étonné
De voir facilement mes tâches accomplies ;
D’excellents souvenirs ma mémoire est emplie,
Que mon faible cerveau ne sait pas ordonner.

Surtout, petits oiseaux, n’ouvrez pas trop le bec,
Évitez le chacal, le goupil, le fennec
Désirant s’emparer de votre humble pitance.

N’écoutez pas souvent le barde fredonnant
Qui montre en ses chansons des monstres surprenants :
Trop chante une cigale, et par force, elle danse.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Siеstе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «Сеllе qui dе sоn сhеf lеs étоilеs pаssаit...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Саughnаwаgа (Fréсhеttе)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz