Pierre Louÿs

Les Chansons de Bilitis, 1895


34
Les Remords


 

D’abord je n’ai pas répondu, et j’avais la honte sur les joues, et les battements de mon cœur faisaient mal à mes seins.

 

Puis j’ai résisté, j’ai dit : « Non. Non. » J’ai tourné la tête en arrière et le baiser n’a pas franchi mes lèvres, ni l’amour mes genoux serrés.

 

Alors il m’a demandé pardon, il m’a embrassé les cheveux, j’ai senti son haleine brûlante, et il est parti... Maintenant je suis seule.

 

Je regarde la place vide, le bois désert, la terre foulée. Et je mords mes poings jusqu’au sang et j’étouffe mes cris dans l’herbe.


Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 8 décembre 2022 à 11h18

Craindre de franchir le seuil
----------

Je vois un nouveau monde et je reste à la porte,
La crainte me saisit, la honte me retient ;
Je sais que je devrais tenir meilleur maintien,
Cependant, je faiblis, que le diable m’emporte.

Alors qu’en temps normal, l’audace me soutient,
Mon âme en ce moment ne se sent pas bien forte ;
Ma flamme m’abandonne et ma vaillance est morte,
Quelques frémissements, c’est tout ce que j’obtiens.

Le désir s’affaiblit, le seuil est toujours là,
Mais ce portail magique en vain se dévoila :
Je ne tenterai point cette étrange aventure.

Quand l’histoire prend fin, le scribe tire un trait ;
Regrette-t-il ce monde auquel il s’est soustrait ?
Il y reste attaché, car c’est dans sa nature.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 8 décembre 2022 à 13h23

Ni remords ni regret  
au seul mot de la poésie
On ne tire pas 1 trait
Pour entrer dans la légende __________


Dis ma vie, raconte moi 1 légende,  

Ce bel amant erra sans but toute une vie
Il s’approcha 1 temps d’une fleur en survie
Qui vivait là au bord d’1 trottoir parisien
Il passait ce jour-là en chantant libérien

Qu’il était entiché de lecture asservie
A tous ses beaux princeps bercés à l’eau-de-vie
Il testait tous les soirs son flegme cartésien
Ce destin perdurait - Et puis une fleur n’est rien !  

1 amour déguisé en bonheur éphémère
Son esprit survivait, chaque fleur est chimère !
Elle observa longtemps cet être au gré des jours

Ses pétales enviaient son art né sans entaille
Il errait de bonheur de plaisir en trouvaille
Elle, à chaque printemps elle l’aimait toujours ! ______13/05/20214

un inventaire de ce que j’ai bien pu écrire  
et voir si l’envie peut survivre . .

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Εlskаmp : «J’аi tristе d’unе villе еn bоis...»

Frаnсе : Sоnnеt : «Εllе а dеs уеuх d’асiеr ; sеs сhеvеuх nоirs еt lоurds...»

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rimbаud : Sоlеil еt сhаir

Jеаn Dоminiquе

Αpоllinаirе : «Μоn аiméе аdоréе аvаnt quе је m’еn аillе...»

Βаudеlаirе : Lе Μоrt јоуеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Νоuvеаu : Εn fоrêt

Viviеn : Sоnnеt : «J’аimе lа bоuе humidе еt tristе оù sе rеflètе...»

Vеrhаеrеn : Lе Ρаssеur d’еаu

Hugо : Lа Сhаnsоn d’Hасquоil lе mаrin

Cоmmеntaires récеnts

De Βib lа bаlеinе sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Étоilеs blеuеs (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur À Ιris, qui mаngеаit оrdinаirеmеnt dеs flеurs (Lе Ρауs)

De Сосhоnfuсius sur «Μаdаmе, vоus аvеz јеunеssе аvес bеаuté...» (Sаintе-Βеuvе)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Τhundеrbird sur Unе flаmmе (Соrаn)

De Ιо Kаnааn sur Sur lа Сrоiх dе nоtrе Sеignеur — Sа Саusе (Drеlinсоurt)

De Rаtzingеr sur Lа Соmplаintе dе Μоnsiеur Βеnоit (Frаnс-Νоhаin)

De Сurаrе- sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De nоn sur Vеrlаinе

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Jаdis sur Un hоmmе (Fоurеst)

De Сurаrе- sur Lеs Rеmоrds (Lоuÿs)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе