Pierre Louÿs


Gibier divin


 

Plutarque, Sylla, 55.


Un soir, deux éclaireurs envoyés par Sylla
Dans le val le plus noir des monts Acrocéraunes
Débusquèrent de l’herbe, entre deux buissons d’aulnes
Un satyre attolé qui s’était blotti là.
 
Il voulut fuir, grimper, bondir : on l’accula.
En guerre chez les dieux, Rome traquait les faunes,
On traîna celui-ci devant les aigles jaunes,
Et le vieux conquérant lui-même lui parla.
 
Il demanda son nom, sa nocturne origine,
S’il était bien de ceux que le pâtre imagine
Sous les flots verts des bois... Le captif immortel
 
Répondit. Mais sa voix que nul ne put comprendre
Faisait gémir l’airain suspendu sur l’autel,
Et son grand corps plein d’ombre était couleur de cendre.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 juin 2013 à 17h14


Le père Dupanloup en Chine s’exila.
Par-derrière approchant l’Empereur sur son trône,
Il voulut profaner cette vivante icône,
Mais le bourreau lui dit « Allons ! Restons-en là. »

Donc, parmi les élus que Félix empala,
On compte des humains, des demi-dieux, des faunes,
Mais non pas l’héritier du vieil Empereur Jaune ;
Il s’en fallut de peu, la chronique en parla.

Dupanloup, poursuivant cette visite en Chine,
Connut des cotillons de toutes origines,
Laissant un souvenir qu’on peut dire immortel ;

Mais ce qu’il racontait, nul ne put le comprendre,
Car c’était le latin qu’il parlait à l’autel,
Ne voulant aux patois vulgaires condescendre.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 juin 2017 à 17h15

Bouffon saturnien
-------------------

Un bouffon de Saturne ici-bas s’exila,
Le pape au Vatican lui offfrit son vieux trône ;
Un pitre saturnien est une belle icône,
Les cardinaux ont dit « Allons ! Restons-en là. »

Quel métier fera-t-il, l’amuseur que voilà ?
Va-t-on l’introniser protecteur de la faune,
Ou rédacteur en chef de «La Rouge et la Jaune»?
Va-t-il désensabler la dune du Pilat ?

Je crois qu’il repeindra la muraille de Chine,
Et, faisant oublier sa lointaine origine,
Un fauteuil obtiendra parmi les immortels ;

Qu’il remporte un succès, je peux bien le comprendre,
Cet enfant du cosmos, les dieux l’ont voulu tel
Que du ciel vers la terre il sache bien descendre.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Gérоntе d’unе аutrе Ιsаbеllе...»

Riсhеpin : Ρаs frilеuх

Vеrlаinе : Lоndrеs

Glаtignу : Lеs Αntrеs mаlsаins

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ρаr un sоir dе brоuillаrd, еn un fаubоurg du nоrd...»

Lаfоrguе : Guitаrе : «Vоus qui vаlsеz се sоir...»

Jаmmеs : J’аimе l’ânе

Rоllinаt : L’Αngе pâlе

Vоltаirе : «Сi-gît qui tоuјоurs bаbillа...»

Lаmаrtinе : Ρеnséе dеs mоrts

☆ ☆ ☆ ☆

Riсhеpin : Ρаs frilеuх

Rоnsаrd : «Τе rеgаrdаnt аssisе аuprès dе tа соusinе...»

Rоllinаt : Lа Сhаnsоn dе l’аmаnt

Jаmmеs : ΑLΕXΑΝDRΕ DΕ RUСHΕΝFLΕUR (frаgmеnt)

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Gérаrd : Lа Сhаumièrе

Rоllinаt : Sаgеssе du fоu

Vеrlаinе : «Lеs pаssаgеs Сhоisеul аuх оdеurs dе јаdis...»

Rоdеnbасh : Dégоût

Vоltаirе : «Hé quоi ! vоus êtеs étоnnéе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Hеrеdiа

De Εхасt pоdе sur Lа Rоsе (Αсkеrmаnn)

De Jаdis sur Huit сhаnsоns rеvеrdiеs dоnt quаtrе plеurеnt еt quаtrе riеnt (Εlskаmp)

De Сосhоnfuсius sur «Сеuх qui dеs Rоis, pаr fаits сhеvаlеurеuх...» (Τаhurеаu)

De Jаdis sur Соrrеspоndаnсеs (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Ρlаintе (Саrсо)

De Сосhоnfuсius sur Lе Μеrlе (Klingsоr)

De Εsprit dе сеllе sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρhèdrе (Fоurеst)

De Gégé sur Sоir dе Μоntmаrtrе. (Τоulеt)

De Μаlvinа- sur «Quе tristе tоmbе un sоir dе nоvеmbrе...» (Νоuvеаu)

De Lеmiеuх Sеrgе sur «Vоtrе rirе еst éсlаtаnt...» (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сhristiаn sur Rêvеriе sur tа vеnuе (Αpоllinаirе)

De Diсkо rimеur sur «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...» (Sаmаin)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе