Louvigné du Dézert

Le Carquois du Sieur Louvigné du Dézert, 1912


Sonnet pour une belle Nonnain qui se disoit Espouse du Christ

et repoussait un Cavalier


Toujours : Jésus par-cy ; toujours : Jésus par là,
Jésus veut la Vertu, la Pudeur il réclame ;
Sans combler, ce pendant, le désir qu’il affame,
Jésus deffend cecy, Jésus deffend cela.
 
Sambregoy ! Je vous plains si vous estes sa femme,
Car dans ceste Famille, aucun ne bricola :
Fust-ce pas un Pigeon que l’Esprit racola
Pour foutre en lieu de Luy dans le Trou Nostre-Dame ?
 
Il faut, ce Jésus-là, le faire un peu Cocu :
Quoy ! souffrir qu’un Tyran régisse vostre Cu ?
Qu’il le laisse béant, sans gloire et sans usage ?
 
Tenez, je le renie, ouy, je change de Foy,
J’honnore Cupidon, propice au culletage,
Et vivent les Faux-Dieux, qui bandent comme moy !
 

Commentaire (s)
Déposé par François Rabelais le 2 février 2018 à 13h39



Au cinquième vers, «Sambregoy» :
le Saint de la Braguette.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 3 février 2018 à 11h57

Dame de Hastings
----------

Est-elle une sorcière issue de l’au-delà ?
Dès le matin, le duc et le roi la réclament ;
Au fond de son regard est une étrange flamme,
Celle d’un astre qui jadis étincela.

Les soldats des deux camps ont peur de cette femme,
Car une étrange étoile au ciel elle appela ;
Ce signe, qu’a-t-il dit ? Nul ne le décela,
Il ne leur restait plus qu’à prier Notre-Dame.

Mais ces soldats n’ont pas un moral de vaincus ;
Car ils ont navigué, ils ont déjà vécu
Des combats effrayants et de tristes naufrages.

Si la comète est là pour éprouver leur foi,
Ils pourront cependant la voir avec courage :
Le sens de leur honneur est leur unique loi.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 25 janvier 2021 à 12h40

Chien de Hastings
--------

J’ai vu des combattants partir vers l’au-delà
Et perdre leur épée à la tranchante lame ;
Ils iront se chauffer aux infernales flammes,
Les Normands que voici, les soldats que voilà.

Cette guerre, vois-tu, n’est même pas un drame,
C’est un affrontement sans gloire et sans éclat ;
Les chevaux qui sont morts, nul ne les détela,
Les Parques de leur vie ont déchiré la trame.

Je suis le Seigneur Chien, le Bâtard invaincu,
Tu frémis au récit de ce que j’ai vécu,
Quand j’ai passé la mer tu craignis le naufrage.

Je ne te lâche pas, maître de peu de foi,
Je peux même t’offrir un peu de mon courage :
Cette fidélité, c’est mon unique loi.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Villiеrs dе L’Ιslе-Αdаm : Αu bоrd dе lа mеr

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Νеrvаl : Lеs Éсrivаins

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Gаutiеr : Quеstiоns

Hеrеdiа : Lа Sоurсе

Jаmmеs : Ρrièrе pоur аimеr lа dоulеur

Соppéе : «С’еst vrаi, ј’аimе Ρаris d’unе аmitié mаlsаinе...»

Μаllеvillе : «Lе silеnсе régnаit sur lа tеrrе еt sur l’оndе...»

Dubоs : À Frоntоn : «Τоi qui, саpitаinе, оrаtеur...»

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Lе Βut

Ρеllissоn-Fоntаniеr : «L’ехеmplе dе Gоdеаu...»

Αpоllinаirе : Lе Suiсidé

Νоuvеаu : Hуmnе

Αpоllinаirе : «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...»

Соrbièrе : Lе Ρоètе еt lа Сigаlе

Vоltаirе : «Si vоus vоulеz quе ј’аimе еnсоrе...»

Du Βеllау : «Τhiаrd, qui аs сhаngé еn plus grаvе éсriturе...»

Εlskаmp : «À présеnt с’еst lа nuit qui tоmbе...»

Rоllinаt : Lа Сhèvrе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Μillе bаisеrs pеrdus, millе еt millе fаvеurs...» (Αubigné)

De Сurаrе- sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Сосhоnfuсius sur Ρrièrе du vоуаgеur (Drеlinсоurt)

De Сосhоnfuсius sur À Μаdаmе Jоséphinе dе Fеr... (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz