Louvigné du Dézert

Le Carquois du Sieur Louvigné du Dézert, 1912


Sonnet pour un Tableau sans légende

représentant un jeune homme courant
en qui le Poète creut recognoistre Hyacinthe


Où cours-tu, plein de souffle, et beau comme Hyacinte ?
Au bord de l’Eurotas Appollon rejoins-tu,
Dont le Luth sans honneur, à Delphes suspendu,
Livre aux vents inexperts ses chordes et sa plainte ?
 
Ouy ! c’est Sparte, là-bas. Guerrière sans enceinte....
Dans ces aspres rochers, Apollon sest rendeü,
Et tu vas, gay mortel, à ce Maistre esperdu,
Offrir ton corps lascif et ta paupière esteinte.
 
Arreste, fils d’Amicle ! ah ! demeure en ce lieu !
Tantost tu dois périr sous le palet du Dieu :
Arreste, o bel Enfant ! ta course est la dernière !...
 
Mais tu n’entens, tu fuys, avide du Trespas,
Ce pendant qu’amoureux de tes propres appas,
Tes piés couleur de rose encensent ton Derrière !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 17 juillet 2018 à 11h48

Quelques fruits bizarres
-----------------------------

Fruits exoplanétaires à l’insolite teinte,
On les a par magie, et toi, en voudras-tu ?
Dans la salle d’honneur un panier suspendu
Te les offre à loisir, emporte-les sans crainte.

Ils viennent en effet d’une planète sainte
Où jadis l’Enchanteur du donjon s’est rendu ;
Il y vit tournoyer des oiseaux éperdus
Sous un très vieux soleil à la vie presque éteinte.

Bien peu de voyageurs parviennent en ce lieu,
Même sur les vaisseaux qui sont guidés par Dieu ;
Et pour plusieurs d’entre eux, la course est la dernière.

Combien de ces héros, affrontant le trépas,
Ont-ils fait de ces fruits leur ultime repas?
L’astre mort les baigna de sa faible lumière.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 17 juillet 2018 à 21h57

’’L’amour c’est quoi ? ça se mange ? " Curare-

Et quand l’amour . .

Et quand l’amour furtif s’est enfui effrayé
Qu’en silence éternel né d’1 lien éphémère
Il a vaincu l’espace à l’état de chimère
Il a réduit sa rage et il s’est enrayé

Avec renoncement sans heurt sans s’effrayer
Et de penser après à l’onde douce-amère
Exponentielle 1 temps d’une clarté primaire
Pour être propagée aux coeurs émerveillés

Pourquoi après l’amour chaque heure est poussiéreuse
Et le monde bruyant la mémoire douloureuse
Pourquoi les nuits les jours derrière ce dieu

*S’érigent dans du plasma où seul le non-lieu
Prend parti des victimes à l’évidence trompeuse
Cet univers mort né d’une union bienheureuse

* Allusion au livre de Lorand Gaspar - Derrière le dos de Dieu -

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 4 octobre 2021 à 12h36

Grand oiseau martien
----------

Mon chant ressemble au son d’une cloche qui tinte,
Mais depuis quelques mois, souvent je me suis tu ;
Avec mes compagnons j’ai fort peu débattu,
Rarement plaisanté, guère vidé de pintes.

Ma bonne humeur, pourtant, n’en fut jamais atteinte,
Et mon sens de l’humour, je ne l’ai pas perdu ;
Je n’ai point rencontré de problèmes ardus,
La flamme du désir n’est nullement éteinte.

Mais, je ne le nie pas, je suis devenu vieux,
Même, il est presque temps de faire mes adieux ;
Je veux être serein dans mes heures dernières.

Sur un pareil sujet, je ne m’étendrai pas,
Je préfère songer à mon prochain repas
Ou faire mon métier de chercheur de lumière.
.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 4 octobre 2021 à 13h37

Je suis pour la paix des ménages . . toi

Quand le repas saute
Le trépas tressaute ?

Tu resteras le chercheur de lumière dans l’Inframonde
Il n’y en aura pas d’autre, tu le sais bien
Il y a tellement de gens qui t’aiment
Voir le lien adressé par Ada :

https://heraldiqueblog.wordpress.com/2021/06/22/pavotaure/

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : À Viаndеn

Rоdеnbасh : «Lе brоuillаrd indоlеnt dе l’аutоmnе еst épаrs.....»

Sаint-Ρоl-Rоuх : L’Éсhо dе lа саvеrnе

Vеrhаеrеn : Lе Vеnt

Hеrеdiа : Épigrаmmе funérаirе

Vеrlаinе : «Lе sоlеil du mаtin dоuсеmеnt сhаuffе еt dоrе...»

Hugо : «Τоus lеs bаs âgеs sоnt épаrs...»

Саrсо : Ρlаintе

Μоréаs : «Jе sоngе à се villаgе аssis аu bоrd dеs bоis...»

Viviеn : Сhаir dеs сhоsеs

☆ ☆ ☆ ☆

Rоdеnbасh : «Lе brоuillаrd indоlеnt dе l’аutоmnе еst épаrs.....»

Lаfоrguе : Lеs Αmоurеuх

Rоnsаrd : «Dеdаns lеs flоts d’Αmоur је n’аi pоint dе suppоrt...»

Νоаillеs : Lа Сité nаtаlе

Sаintе-Βеuvе : «Dаns l’îlе Sаint-Lоuis, lе lоng d’un quаi désеrt...»

Соppéе : Lа Fаmillе du mеnuisiеr

Riсhеpin : Dаb

Klingsоr : Lе Ρоmmiеr tоrdu

Соppéе : Ρériоdе élесtоrаlе

Οrléаns : «Ρlus pеnsеr quе dirе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Vоus qui аuх bоis, аuх flеuvеs, аuх саmpаignеs...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Lе rоу s’еn еst аllé...» (Sсаrrоn)

De Jаdis sur «Lа plus bеllе dеs trоis sеrа...» (Μаrоt)

De Сосhоnfuсius sur «Lе mаl еst grаnd, lе rеmèdе еst si brеf...» (Rоnsаrd)

De Jоhаnn sur L’Éсhо dе lа саvеrnе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Jаdis sur Lа Rоnсе еt lе sеrpеnt (Rоllinаt)

De Jаdis sur Villаnеllе du vеr dе tеrrе (Rоllinаt)

De Égо Viсtоr sur «Lаissе dе Ρhаrаоn lа tеrrе Égуptiеnnе...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur «Νоus nе fаisоns lа соur аuх fillеs dе Μémоirе...» (Du Βеllау)

De Μаriаnnе sur «Jе sоngе à се villаgе аssis аu bоrd dеs bоis...» (Μоréаs)

De Ιо Kаnааn sur Ρériоdе élесtоrаlе (Соppéе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Сurаrе- sur «Ô fоrmе quе lеs mаins...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Épitаphе (Νоuvеаu)

De Сurаrе- sur Μаzurkа (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Се Μоndе, соmmе оn dit, еst unе саgе à fоus...» (Fiеfmеlin)

De Τhundеrbird sur Sur l’аrс-еn-сiеl (Drеlinсоurt)

De Τhundеrbird sur L’Αngе pâlе (Rоllinаt)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz