Jean Lorrain

Modernités, 1885


Aimé !


 
A-t-il assez vécu de honte et de chantage
Avant d’être arrivé le bretteur élégant,
Qui monte à Chantilly l’isabelle fringant,
Et mène à Biarritz la vie à grand tapage !
 
Pour mettre cet ancien rôdeur en équipage,
Lui qui, môme chétif et blême, allait le soir
Ramasser les mégots éteints sur le trottoir,
Il a suffi d’une heure et d’une Adèle Page !
 
Une heure, l’heure étrange, où, lasse de l’amant
Titré, qui l’entretient, autant qu’il la méprise,
La fille la plus vile au cœur est soudain prise
D’un besoin de tendresse et d’âpre dévouement !
 
Femme soûle d’affront, un peu d’amour la grise,
Et riche est le voyou qui passe au bon moment !
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 

Mоn flоrilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agоra

Évаluations récеntes

Βlаnсhесоttе : Lе Sоmmеil

Lеmоуnе : Сhаnsоn : «Lе présеnt, lе pаssé, l’аvеnir d’unе fеmmе...»

Αrаgо : Lе Ρеtit Εndrоit

Jаmmеs : Élégiе trоisièmе : «Се pауs а lа frаîсhеur...»

Frаnçоis Μауnаrd

Lе Саrdоnnеl : Ιnvосаtiоns d’Αutоmnе

Hаrаuсоurt : «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...»

Hаrаuсоurt : «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...»

Gilkin : Lе Μеnsоngе

Lе Саrdоnnеl : Ιnvосаtiоns d’Αutоmnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Μiсhеl-Αngе (Βаrbiеr)

De Сосhоnfuсius sur «Ιсi sеul је mе plаins...» (Vаuquеlin dе lа Frеsnауе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Vаissеаu Spесtrе (Lеfèvrе-Dеumiеr)

De Αlех2s sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De bоurоunасhе sur Lе Sоuvеnir vаguе (Rоstаnd)

De vеrstrеkеn sur Соnsоlаtiоn (Hоuvillе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Сe sitе

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

 



Photo d'après : Hans Stieglitz