Jules Lefèvre-Deumier


La Colombe poignardée


 
Il existe un oiseau, dont le pâle plumage,
Des forêts du tropique étonne la gaieté ;
Seul sur son arbre en deuil, les pleurs de son ramage
Font gémir de la nuit le silence attristé.
 
Le chœur ailé des airs, loin de lui rendre hommage,
Insulte, en le fuyant, à sa fatalité ;
Lui-même se fuirait, en voyant son image :
Poignardé de naissance, il naît ensanglanté.
 
Et le poète aussi, merveilleuse victime,
Qui mêle de son sang dans tout ce qu’il anime,
Arrive dans ce monde, un glaive dans le cœur ;
 
Et l’on n’a point encore inventé de baptême,
Qui puisse en effacer le stigmate vainqueur :
Cette tache de mort, c’est son âme elle-même.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 15 mai 2019 à 11h40

Ambicoq Tétraptère
--------------------

De sinople est son oeil, d’azur est son plumage,
Ce monstre inattendu n’est pas sûr d’exister ;
D’un aigle est son regard, d’un coq est son ramage,
De manquer de panache il n’est pas attristé.

Au soleil matinal il rend un double hommage,
Lui dont les deux gosiers ont plaisir à chanter ;
Au temple du Bouddha nous voyons son image
Qui peut nous apporter l’honneur et la santé.

Des rapaces des cieux il n’est jamais victime,
Il peut les effrayer quand sa vigueur s’anime,
Héros de basse-cour, gallinacé de coeur.

Ambicoq Tétraptère est son nom de baptême,
Lui qui du goupil même est souvent le vainqueur ;
Vaincu seulement par l’ambipoule qu’il aime.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par La Faisane le 15 mai 2019 à 20h39


’’J’adorerais t’entendre rire aux éclats ’’ Curare le  21/01/2010

Ambicorbeau sans ailes

Femelle du corbeau noir vif est mon plumage
Ma vie est illusion donc peut-elle exister
Attendre sans humour ton langoureux ramage
Vieux coq de basse-cour au plumage attristé

Tes mots qui sont mués mais pour lequel hommage
Sans mentir ni s’unir l’oiseau aime chanter
Qu’on soit coq ou corbeau j’adore notre image
Mon désir sauvegarde en esprit ta santé

Ô plus sage phénix ma passion est victime
Et peut donc t’effrayer c’est le temps qui anime
Mon silence infidèle il croît avec ton cœur

Corbeau sans mes ailes j’ai gardé l’anathème
De nous ’’dérencontrer’’ pour ce bonheur vainqueur
Qui dure des années par l’amour qui nous mène ___


Pour le coq de Chantecler - 15/05/2019

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 13 juin 2020 à 12h34

Oiseau rose
----------

Sobre est sa contenance et rose est son plumage,
Spinoza dit qu’il est satisfait d’exister ;
Je n’eus point l’occasion d’entendre son ramage,
Mais n’allez pas penser que j’en sois attristé.

Aristote et Platon lui rendirent hommage,
Ont-ils eu l’occasion de l’entendre chanter ?
Plus d’un recueil antique en comporte l’image,
Exemple de sagesse et de bonne santé.

De petits animaux de sa faim sont victimes,
S’ils le voient arriver, la crainte les anime;
Ils tâchent de s’enfuir, affirme Paul Ricoeur.

L’ermite du Jourdain lui donna le baptême
Au nom du charpentier qui du mal est vainqueur ;
C’est un joli flamant, c’est un oiseau qu’on aime.

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Sаtiе : Lа Ρêсhе

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Ghil : Lеs Yеuх dе l’аïеulе

Sсhwоb : Βоuts rimés

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur D’un bоuquеt d’œillеts gris еt rоugеs (Sаint-Gеlаis)

De Сосhоnfuсius sur Lе Ρitrе сhâtié (Μаllаrmé)

De Сосhоnfuсius sur «Si vоus vоуiеz mоn сœur аinsi quе mоn visаgе...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De Τhundеrbird sur «Dеpuis quе ј’аi lаissé mоn nаturеl séјоur...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur Fin d’еmpirе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur «Gоrdеs, ј’аi еn hоrrеur un viеillаrd viсiеuх...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Lе Βibliоphilе (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur «Qui а nоmbré, quаnd l’аstrе, qui plus luit...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz