Charles Leconte de Lisle

Poèmes barbares


Paysage polaire


 
Un monde mort, immense écume de la mer,
Gouffre d’ombre stérile et de lueurs spectrales,
Jets de pics convulsifs étirés en spirales
Qui vont éperdument dans le brouillard amer.
 
Un ciel rugueux, roulant par blocs, un âpre enfer
Où passent à plein vol les clameurs sépulcrales,
Les rires, les sanglots, les cris aigus, les râles
Qu’un vent sinistre arrache à son clairon de fer.
 
Sur les hauts caps branlants, rongés des flots voraces,
Se roidissent les Dieux brumeux des vieilles races,
Congelés dans leur rêve et leur lividité ;
 
Et les grands ours, blanchis par les neiges antiques,
Çà et là, balançant leurs cous épileptiques,
Ivres et monstrueux, bavent de volupté.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 21 septembre 2015 à 11h20

Naufrage du roi
-------------------

Le roi d’or a tenté de traverser la mer,
Il voulut affronter la tempête spectrale,
Un courant malfaisant le prit dans sa spirale,
Son esprit s’épouvante et son coeur est amer.

Il ne craint point la mort, mais redoute l’enfer ;
Son âme est envahie d’images sépulcrales,
Son esprit tourmenté par le corbeau qui râle,
Et de rien ne lui sert son grand sabre de fer.

Sera-t-il dévoré des cormorans voraces,
Restera-t-il de lui la plus infime trace ?
Son visage est gagné par la lividité.

L’emplit le souvenir de son palais antique,
De son village où sont de charmantes boutiques,
De sa chambre où régnait la chaste volupté.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 août 2017 à 11h59

Armure de gueules
-------------------

De rouge s’est vêtu le Maître des Sept Mers,
Ça lui va beaucoup mieux qu’une blancheur spectrale ;
Son esprit vagabonde et parcourt des spirales,
Il se sait condamné, mais il n’est pas amer.

Cet endroit, c’est la mort, mais ce n’est l’enfer ;
Ce poème n’est pas une oeuvre sépulcrale,
Car le Seigneur Homard n’est pas de ceux qui râlent,
Jamais il ne brandit un grand sabre de fer.

Il sera dévoré par un dîneur vorace,
À peine de son corps resteront quelques traces,
Mais ce sort malheureux, pouvait-il l’éviter ?

Car manger du homard, c’est un usage antique,
Mon poissonnier toujours en a dans sa boutique,
Et nous en préparons quand vient un invité.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 août 2017 à 12h04

Armure de gueules
---------------------------

retouche (deuxième quatrain) :

Cet endroit, c’est la mort, mais ce n’est pas l’enfer

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 30 novembre 2021 à 12h06

Forgeron boiteux
----------

J’ai forgé le trident du Seigneur des Sept Mers,
Hadès me doit aussi son armure spectrale ;
Je rêve d’assembler des nefs interastrales
Pour explorer les bords de ce vaste Univers..

Je suis Héphaïstos, un armurier d’enfer,
Je chante en travaillant des chansons sépulcrales ;
Cela m’importe peu que quelques voisins râlent,
À Pégase c’est moi qui donnai quatre fers.

Je m’alimente bien, mais sans être vorace,
D’excédent pondéral je n’ai pas une trace ;
Les liens sentimentaux, je les veux éviter.

Mes talents sont connus dans tout le monde antique,
Des clients distingués fréquentent ma boutique ;
Mais je n’accepte plus Arès comme invité.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 30 novembre 2021 à 17h36


Subterfuge exemplaire
-------------------------------

Sous les remparts, au vu de tous, à découvert,
Le trio avait pris sa rouste magistrale :
Deux morts, et le dernier, dans sa fuite immorale,
Faisait peine à voir, tant son visage était vert.
 
Déjà notre héros, courant vers les waters,
Lâchement, au mépris des vertus ancestrales,
Rejoint les lieux couverts d’obscénités murales
Et, soulagé enfin, relâche ses sphincters.
 
Que vouliez-vous qu’il fît, ce malheureux Horace ?
Moi-même, à dire vrai, ce péteux m’embarrasse,
Car il ne brille pas par l’intrépidité.

Mais le faux pétochard, en Romain authentique,        
Se retournant soudain, ô subtile tactique,
Incague tout le monde, un vieux chnoque excepté.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αutrаn : Εllе еt lui

Hugо : Lа Légеndе dе lа Νоnnе

Τоulеt : «Νоn, се tахi, quеllе сhаrrеttе....»

Régniеr : Εn fоrêt

Βruаnt : À lа Glасièrе

Hеrеdiа : Αprès Саnnеs

Сrоs : Libеrté

Сrоs : Ρlаintе

Сrоs : Соnсlusiоn

Соrbièrе : Μirlitоn

☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

Αltаrосhе : Ρétitiоn d’un vоlеur à un rоi sоn vоisin

Ρеrgаud : Rеnаissаnсе

Μауnаrd : «Quаnd dоis-је quittеr lеs rосhеrs...»

Rоllinаt : «Μоn nоstаlgiquе аmоur dе lа сôtе еt du vаl...»

Hеrеdiа : À un Τriоmphаtеur

Μаrоt : Dе sа grаndе аmiе

Ρоnсhоn : «Vlà l’hivеr еt sеs guеnillеs...»

Vеrnоn : Lа viе dе Sаint Αlехis (début)

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Jаdis sur Lа Τrеbbiа (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lа Fоntаinе dе Sаng (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Μоn еnfаnсе саptivе а véсu dаns dеs piеrrеs...» (Sаmаin)

De Jаdis sur «Νоn, се tахi, quеllе сhаrrеttе....» (Τоulеt)

De Jаdis sur «Μаis tu brûlеs ! Ρrеnds gаrdе, еsprit !...» (Hugо)

De Μасrоn démissiоn sur Sоnnеt : «Μаîtrеssе, d’аprès tоi је vеuх fаirе un pаstеl...» (Соrаn)

De Сurаrе- sur Ρоur lе јеudi 9 јаnviеr 1913 (Ρéguу)

De Сhristiаn sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Ιо Kаnааn sur Ρèlеrinаgе (Vеrhаеrеn)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Μоdérаtеur sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Сhristiаn sur Sоnnеt sur dеs mоts qui n’оnt pоint dе rimе (Sаint-Αmаnt)

De Сhristiаn sur Сlаir dе lunе (Αpоllinаirе)

De Jоhаnn sur L’Éсhо dе lа саvеrnе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Égо Viсtоr sur «Lаissе dе Ρhаrаоn lа tеrrе Égуptiеnnе...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur «Νоus nе fаisоns lа соur аuх fillеs dе Μémоirе...» (Du Βеllау)

De Μаriаnnе sur «Jе sоngе à се villаgе аssis аu bоrd dеs bоis...» (Μоréаs)

De Ιо Kаnааn sur Ρériоdе élесtоrаlе (Соppéе)

De Ιо Kаnааn sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Сurаrе- sur «Ô fоrmе quе lеs mаins...» (Viviеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе