Claude Le Petit


Sur mon livre


 
Courtisans de Priape et du père Bacchus,
Vigoureux officiers des nocturnes patrouilles,
Vénérables fouteurs d’inépuisables couilles,
Experts dépuceleurs, artisans de cocus ;
 
Et vous, garces à chiens, croupions invaincus,
Qui de nos braquemards vous faites des quenouilles,
Dames du Putanisme, agréables gargouilles,
Vous, lâches empaleurs et chaussonneurs de culs ;
 
Venez tous au bordel de ces Muses lubriques :
L’esprit, qui prend plaisir aux discours satyriques,
Déchargera sans doute, entendant ces accords.

Ce livre fleurira sans redouter les flammes ;
On souffre ici des lieux pour le plaisir des corps,
On en souffrira bien pour le plaisir des âmes.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 9 octobre 2014 à 16h52

Félix, puissant évêque
--------------------------

Nous respectons Priape et louons Dionysos
Sans lesquels l’univers partirait en quenouille ;
Nous écoutons chanter l’amoureuse grenouille,
Qui dit en son jargon : Peut-être, c’est un os.

Nous aimons le taureau, presque fils de Minos,
Pour qui, en son palais, la vierge se dépouille ;
Ainsi que ce héros qui le long fil débrouille
Afin de ne rester prisonnier de Cnossos.

Mais nous aimons surtout un évêque lubrique
Dont le folklore a dit la geste magnifique :
C’est Félix Dupanloup, évêque d’Orléans,

Qui, ne se contentant d’une modeste flamme,
Se plaisait à combler la chair ainsi que l’âme ;
Méritant, sur un point, le titre de géant.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Riсhеpin : Βеrсеusе

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

Соppéе : «Quеlquеfоis tu mе prеnds lеs mаins еt tu lеs sеrrеs...»

Τоulеt : Éléphаnt dе Ρаris.

Μаllаrmé : «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...»

Riсtus : Βеrсеusе pоur un Ρаs-dе-Сhаnсе

Klingsоr : À lа сhаndеllе

Τоulеt : «С’étаit sur un сhеmin сrауеuх...»

Lа Fоntаinе : «Αimоns, fоutоns, се sоnt plаisirs...»

Μаrоt : Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе

☆ ☆ ☆ ☆

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Lе соuсоu сhаntе аu bоis qui dоrt....»

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Сhаrlеvаl : À unе Dаmе, qui rаillаit l’Αutеur d’êtrе lоngtеmps à lа саmpаgnе

Μаеtеrlinсk : «Ιls оnt tué trоis pеtitеs fillеs...»

Rоllinаt : Βаlzас

Μаrоt : Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Qu’il nе fаut pоint аimеr sаns êtrе аimé (Urfé)

De Сосhоnfuсius sur Sоngе (Du Βеllау)

De Jаdis sur «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...» (Dеrèmе)

De Jаdis sur Rеflеts (Μаеtеrlinсk)

De Сосhоnfuсius sur Μеlаnсhоliа (Gаutiеr)

De Сосhоnfuсius sur Lа Fеnêtrе dе lа mаisоn pаtеrnеllе (Lаmаrtinе)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Сhristiаn sur Οrаisоn du sоir (Rimbаud)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Lе Rоsе (Gаutiеr)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

De Vinсеnt sur Lе Dоrmеur du vаl (Rimbаud)

De Sаint Τripоdе sur Lеs Litаniеs dе Sаtаn (Βаudеlаirе)

De Εхасt pоdе sur Lа Rоsе (Αсkеrmаnn)

De Εsprit dе сеllе sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

De Саttаnео Dаniеl-Ρiеr sur Ρhèdrе (Fоurеst)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz