Gabriel-Charles de Lattaignant


Adieux au Monde

Vaudeville


J’aurai bientôt quatre-vingts ans ;
Je crois qu’à cet âge il est temps
      D’abandonner la vie :
Aussi je la perds sans regret,
Et je fais gaiement mon paquet.
      Bonsoir la compagnie.
 
Lorsque l’on prétend tout savoir,
Depuis le matin jusqu’au soir,
      On lit, on étudie :
On n’en devient pas plus savant,
On n’en meurt pas moins ignorant.
      Bonsoir la compagnie.
 
Lorsque d’ici je partirai,
Je ne sais pas trop où j’irai ;
      Mais en Dieu je me fie :
Il ne peut que mener à bien ;
Aussi je n’appréhende rien.
      Bonsoir la compagnie.
 
J’ai goûté de tous les plaisirs ;
J’ai perdu jusques aux désirs ;
      À présent je m’ennuie.
Lorsque l’on n’est plus propre à rien,
On se retire, et l’on fait bien ;
      Bonsoir la compagnie.
 
Dieu nous fit sans nous consulter :
Rien ne saurait lui résister ;
      Ma carrière est remplie.
À force de devenir vieux,
Peut-on se flatter d’être mieux ?
      Bonsoir la compagnie.
 
Nul mortel n’est ressuscité
Pour nous dire la vérité
      Des biens de l’autre vie :
Une profonde obscurité
Est le sort de l’humanité.
      Bonsoir la compagnie.
 
Rien ne périt entièrement,
Et la mort n’est qu’un changement,
      Dit la philosophie.
Que ce système est consolant !
Je chante en adoptant ce plan :
      Bonsoir la compagnie.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
Inscrire un chiffre neuf : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Fоrt : Lа Fillе mоrtе dаns sеs аmоurs

Vеrmеil : «Ô Diеu qui vоis сеttе rоuе ехéсrаblе...»

Vеrlаinе : Dаns lеs bоis

(соllаbоrаtiоns) : Ρаul Vеrlаinе

Lаbаdiе : Dе lа vuе dе Diеu sоus се nоm : d’étеrnеl еt d’infini

(аnоnуmеs pоpulаirеs) : À Limеrzеl

Du Βеllау : «Qui а nоmbré, quаnd l’аstrе, qui plus luit...»

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Riсtus : Ιdуllе

Сrаvаn : Sifflеt

☆ ☆ ☆ ☆

Μауnаrd : Соntrе lе Саrdinаl dе Riсhеliеu

Sсudérу : L’Ιndifférеntе

Lа Fоntаinе : L’Αvаntаgе dе lа sсiеnсе

Klingsоr : Lа Νеigе

Μаgnу : «Jе nе vеuх plus, Βеllау, trаvаillеr mеs еsprits...»

Régniеr : Εn fоrêt

Соppéе : Fin d’été

Сосtеаu : Μ’еntеndеz-vоus аinsi ?

Dоminiquе : Lе Ρаuvrе Βlаisе

Dеlаruе-Μаrdrus : À quеlqu’unе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «J’éсаrtе mоn ridеаu, ј’étоuffе un bâillеmеnt...» (Lаfоrguе)

De Сосhоnfuсius sur «Quеl pаs sur lе pаvé bоuеuх...» (Τоulеt)

De Суоrаnе sur Ιmprоmptu еn répоnsе à сеttе quеstiоn : Qu’еst-се quе lа Ρоésiе ? (Μussеt)

De Сосhоnfuсius sur «Οn еntеnd, еn hivеr, lеs vеnts, еt lеs tеmpêtеs :...» (Gаdоu)

De СhristiаnΤ sur «Fillе du viеuх pаstеur, qui d’unе mаin аgilе...» (Сhéniеr)

De Сосhоnfuсus sur L’Αmbitiоn tаnсéе (Τristаn L'Hеrmitе)

De piсh24 sur «Jе nе vеuх pоint fоuillеr аu sеin dе lа nаturе...» (Du Βеllау)

De Williаm Τriеst sur Lа Сigаlе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De piсh24 sur «Quаnd ј’аpеrçоis tоn blоnd сhеf соurоnné...» (Lаbé)

De Сосhоnfuсus sur «Lе sоir, аu sоn bruуаnt...» (Βеаuјеu)

De piсh24 sur Sоnnеt : «Ρоur vеinеr dе sоn frоnt...» (Gаutiеr)

De tizеf sur Μоnsiеur Ρrudhоmmе (Vеrlаinе)

De tizеf sur L’Αlbаtrоs (Βаudеlаirе)

De Μеssinа sur «Сi-gît qui tоuјоurs bаbillа...» (Vоltаirе)

De Саrеtо Εvа sur L’Îlе lоintаinе (Τhаlу)

De Сhristiаn sur «С’étаit un јоur d’été...» (Dеspоrtеs)

De ΜеgаnLоvе92 sur Μаdrigаl : «Сеttе fièrе bеаuté quе mоn âmе idоlâtrе...» (Sаint-Αmаnt)

De Сhristiаn sur Αсоusmаtе : «Ρаiх sur tеrrе...» (Αpоllinаirе)

De sеbirе sur Lе Grillоn dеs fоуеrs (Τhаlу)

De аrlеttе-grаtiеnnе sur «Τоi qui m’аs tоut rеpris јusqu’аu bоnhеur d’аttеndrе...» (Dеsbоrdеs-Vаlmоrе)

De 3089178423 sur Εn fоrêt (Régniеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn