Jules Laforgue


Pâle soleil d’hiver

                 
— Sonnet —


Pâle soleil d’hiver, tu filtres du ciel gris
Un rayon souffreteux qui fait plus triste encore
La cité s’éveillant dans sa rumeur sonore ;
Et c’est sous ce jour faux que tu veux voir Paris.
 
Tu songes à ces temps où, pur de son mépris,
L’homme ignorait le spleen, ce mal qui nous dévore,
Jouissait d’un beau vers, du galbe d’une amphore,
Et vivait sans remords sous l’azur incompris.
 
Tu te dis, n’est-ce pas, que la Terre, ta fille,
Nourrit en ce moment une pauvre famille ?
Et qu’elle a fait son temps ? — Mais, ne sois pas si fier !
 
Devant l’Éternité, tu n’es qu’une fusée
Qui passe. Et tu mourras, ô vieille lampe usée,
Soleil jaune et poussif, pâle soleil d’hiver.
 

Le Sanglot de la Terre (et autres premiers poèmes)

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfuciuq le 24 novembre 2017 à 11h49

Longue randonnée
---------------------

L’ermite méditant va par le chemin gris
Parmi quelques buissons qui verdissent encore ;
Les oiseaux s’éveillant dans leur rumeur sonore
Rappellent à son coeur les moineaux de Paris.

Pour ce qu’il fut jadis n’éprouvant nul mépris,
L’homme apprécie toujours cette vie qu’il  dévore ;
Tel Diogène autrefois, blotti dans son amphore,
À ses anciens plaisirs donnant encore un prix.

Et pourquoi regretter le rire d’une fille ?
Les oiseaux du chemin lui sont une famille,
Et non plus les bouquins dont il était si fier.

Son âme, n’étant point de mythes abusée,
Danse encore à loisir dans sa cervelle usée ;
Tu lui tiens compagnie, pâle soleil d’hiver.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jules Laforgue le 25 novembre 2017 à 09h02



Revue des sciences humaines

n°178,

Avril-juin 1980.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par La fouine le 25 novembre 2017 à 11h04

http://www.laforgue.org/laforgue.htm

[Lien vers ce commentaire]

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоdеnbасh

Sаint-Ρоl-Rоuх

Соppéе : Flеurs impurеs

Νоuvеаu : Fêtеs gаlаntеs

Νоuvеаu : Sоnnеt dе lа lаnguе

Сlаudеl : Τénèbrеs

Viаu : «D’un sоmmеil plus trаnquillе à mеs Αmоurs rêvаnt...»

Rоllinаt : Lа Βibliоthèquе

Rоllinаt : Lа Βibliоthèquе

Lе Ρеtit : Αu Lесtеur сuriеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Lоuÿs : Lа Fеmmе qui dаnsе

Spirе : Αh ! ј’аimеrаis аimеr, dаns се frоid еnivrаnt,

Lоrrаin : L’Étаng mоrt

Lоuÿs : L’Εnfоurсhеmеnt

Соppéе : «J’éсris près dе lа lаmpе. Ιl fаit bоn. Riеn nе bоugе...»

Νоuvеаu : Fêtеs gаlаntеs

Lоrrаin : Lе Jеunе Hоmmе еt lа Μоrt

Sсаrrоn : Сhаnsоn à bоirе

Μеndès : Lе Rоssignоl

Соppéе : «Εllе viеndrа се sоir ; еllе mе l’а prоmis...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur J’éсris (Νоаillеs)

De Jеаn-Βаptistе sur Épitаphе d’un сhаt (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «Τеls quе l’оn vit јаdis lеs еnfаnts dе lа Τеrrе...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «D’un sоmmеil plus trаnquillе à mеs Αmоurs rêvаnt...» (Viаu)

De Vinсеnt sur «Τаnt quе mеs уеuх pоurrоnt lаrmеs épаndrе...» (Lаbé)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur «Lе mаl еst grаnd, lе rеmèdе еst si brеf...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Сlаudе Gаrniеr

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αpоllinаirе

De Lа fоuinе sur «J’аimе lа sоlitudе еt mе rеnds sоlitаirе...» (Νеrvèzе)

De ΙsisΜusе sur Соuplеs prédеstinés (Νоuvеаu)

De Lа fоuinе sur Ρâlе sоlеil d’hivеr (Lаfоrguе)

De piсh24 sur Μуrthо (Νеrvаl)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Unе flеur pаssаgèrе, unе vаinе pеinturе...» (Gоmbаud)

De gеpеttоz sur Αutоmnе (Αpоllinаirе)

De piсh24 sur Sеnsаtiоn (Rimbаud)

De piсh24 sur Lе Gоût dеs lаrmеs (Rоllinаt)

De Gоrdеаuх sur Ρsеudо-sоnnеt quе lеs аmаtеurs dе plаisаntеriе fасilе (Fоurеst)

De Сhristiаn sur «Quiсоnquе, mоn Βаillеul, fаit lоnguеmеnt séјоur...» (Du Βеllау)

De ΟUSSΕΝΙ sur «Étrаngеr, је sеns bоn...» (Τоulеt)

De Сurаrе- sur Lе Сhênе еt lе Rоsеаu (Lа Fоntаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе