Jules Laforgue


Encore cet astre


 
Espèce de soleil ! tu songes : — Voyez-les,
Ces pantins morphinés, buveurs de lait d’ânesse
Et de café ; sans trêve, en vain, je leur caresse
L’échine de mes feux, ils vont étiolés ! —
 
— Eh ! c’est toi, qui n’as plus que des rayons gelés !
Nous, nous, mais nous crevons de santé, de jeunesse !
C’est vrai, la Terre n’est qu’une vaste kermesse,
Nos hourrahs de gaîté courbent au loin les blés.
 
Toi seul claques des dents, car tes taches accrues,
Te mangent, ô Soleil, ainsi que des verrues
Un vaste citron d’or, et bientôt, blond moqueur,
 
Après tant de couchants dans la pourpre et la gloire,
Tu seras en risée aux étoiles sans cœur,
Astre jaune et grêlé, flamboyante écumoire !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 1er avril 2018 à 16h44

Cardinal Lapinot
---------------------

Ses nouveaux ornements, quel luxe ; admirez-les !
Étole de renard, chasuble en peau d’ânesse,
Et crosse douce aux mains qui sans fin la caressent ;
Faut dire que son grade, il ne l’a pas volé.

Il ramène à la foi de nombreux coeurs gelés,
La foi du charbonnier, la foi de leur jeunesse ;
Il prêche à la taverne, il prêche à la kermesse,
Dans la forêt lointaine et dans les champs de blé.

Devenir cardinal, ce sont tâches accrues,
Ça lui fait moins de temps pour flâner dans les rues,
Moins d’excellents sonnets, moins de quatrains moqueurs.

Mais c’est le Vatican dans la pourpre et la gloire,
C’est, dans la compagnie du pape au noble coeur,
Sur l’éternel Serpent remporter la victoire.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Nadia le 1er avril 2018 à 22h57

Lapinot dans un autre univers parallèle  . .  

Si tu mourrais un jour tu voudrais que j’y aille
Dans cet autre univers où tu serais vivant ?
Je te ramène ici ! Ce serait émouvant
Dis pas n’importe quoi espèce de canaille

Bâh non . .mais quel bazar ça mettrait la pagaille
Je manquerais aux autres de l’univers d’avant
d’où je ne serais plus . . ailleurs dorénavant
De plus ton autre toi y vit aussi ma caille !

Mon autre moi est fort ! Il survivrait sans se rater  
Il est trop fort crois-moi ! Il fait du karaté
Du Ping-pong ou l’inverse . . Eh oui je me lâche

Ou ma foi je m’attache ! Oh fait on est quel jour ?
Premier avril pourquoi mon Lapinot d’amour !
M’ouais la résurrection . . pour sur ç’aurait fait tâche !    

________01/04/2018 ______Lapinot (Trondheim)

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Nadia le 2 avril 2018 à 20h46

J’avais oublié le lien d’inspiration :  
http://www.actuabd.com/Lewis-Trondheim-et-L-Association-redonnent-vie-a-Lapinot-et-se-mettent-au-48cc


Et la correction du sonnet car je suis 1 peu hase . . parfois !

 Lapinot dans un autre univers parallèle  . .  

Si tu mourrais un jour tu voudrais que j’y aille
Dans cet autre univers où tu serais vivant ?
Je te ramène ici ! Ce serait émouvant
Dis pas n’importe quoi ma petite canaille  

Bah non . . Mais quel bazar ça mettrait la pagaille
Je manquerais à ceux de l’univers d’avant
Où je ne serais plus . . ailleurs dorénanavant
De plus ton autre toi y vit aussi ma caille !

Mon autre moi est fort ! Il survivrait sans se rater  
Il est trop fort crois-moi ! Il fait du karaté
Du Ping-pong ou l’inverse . . Eh bin oui je me lâche

Ou ma foi on s’attache ! Oh fait on est quel jour ?
Premier avril pourquoi mon Lapinot d’amour
M’ouais la résurrection . . pour sur ç’aurait fait tâche !    

__________01/04/2018 ________Lapinot (Trondheim)

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 2 novembre 2022 à 21h05

Lapinot transfuge
------------

Ma vie est en albums, trouvez-les, lisez-les,
Elle eut ses temps de peine et ses temps d’allégresse ;
Tantôt des avanies et tantôt des caresses,
Mais, même de ma mort, j’ai su me consoler.

Vers d’autres univers un jour je suis allé,
Qu’importe que ma vie, vue de l’un d’entre eux, cesse ?
Bien sûr, ça fit pleurer ma gentille princesse,
Ça me fit aussi voir un monde décalé.

Chaque fois qu’un belle aventure est parue,
Ma renommée auprès des lecteurs s’est accrue ;
Ils aiment mon auteur, fantaisiste et moqueur.

Certes, je n’ai rien fait pour mériter la gloire,
Mais ce sont des projets où j’ai mis tout mon coeur ;
Ma défaite souvent fut comme une victoire.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 3 novembre 2022 à 12h31

Voir aussi

http://sonnets-de-cochonfucius.lescigales.org/hommage-a-margerin.html

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 3 novembre 2022 à 21h06

Cela ne nous dit pas où se trouve la guerrière

C’est qui cette Nadia ?

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Νеlligаn : Сlаir dе lunе intеllесtuеl

Siсаud : Lе Сhеmin dе sаblе

Соrbièrе : Épitаphе

Rеvеrdу : Lеndеmаin

Rеvеrdу : Lа Viе durе

Rеvеrdу : Lа Сlосhе сœur

Klingsоr : Αu јоli јеu dеs fоurbеriеs

Gаutiеr : Ρréfасе

Αllаis : Соmplаintе аmоurеusе

Lаfоrguе : L’hivеr qui viеnt

☆ ☆ ☆ ☆

Саrсо : Lаissеz-mоi

Νоuvеаu : Сru

Τоulеt : «Lе sаblе оù nоs pаs оnt сrié...»

Dеlаruе-Μаrdrus : Εrrеmеnts

Frаnс-Νоhаin : Αllеgrо dеs Соаltаrs

Hеrеdiа : L’Épéе

Vеrlаinе : Dédiсасе

Сhаtеаubriаnd : Lе Μоntаgnаrd ехilé

Τоulеt : «Lеs Quаrаntе...»

Rimbаud : Vénus Αnаdуоmènе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Dе sоi-mêmе (Lа Gеsséе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Сосhоnfuсius sur «Quоi vоus l’аvеz dоnс dit mа сruеllе Βеllоnnе...» (Νuуsеmеnt)

De Сосhоnfuсius sur «Vоуаnt pаr lеs sоudаrds mа mаisоn sассаgéе...» (Rоnsаrd)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Сurаrе- sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Villеrеу јеаn -pаul sur Détrеssе (Dеubеl)

De ΒооmеrаngΒS sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Hаikukа sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Суmеs sur Сhаnt dе Νоël (Νоël)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Сurаrе- sur Jоurnаlistе piеuх (Fréсhеttе)

De аunrуz sur Rêvеriе (Lаrguiеr)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De L’hеndéсаpé sуllаbis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur Jоуаu mémоriаl (Sеgаlеn)

De Lilith sur «Се fut un Vеndrеdi quе ј’аpеrçus lеs Diеuх...» (Νuуsеmеnt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе